Mon compte Devenir membre Newsletters

Le salaire des acheteurs se maintient dans les offres d'emploi

Publié le par

Selon l'Apec, si les salaires des acheteurs proposés dans les offres d'emploi en 2009 sont supérieurs à nombre de catégories professionnelles, le nombre d'offres a, lui, chuté.

Près de 42 kEuros, c'est le salaire annuel moyen proposé aux acheteurs confirmés à la recherche d'un emploi. Ce résultat est tiré d'une étude menée de janvier à août 2009 par l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), à partir de 146 000 offres d'emploi diffusées sur son site, dont plus de 3 200 à destination des acheteurs. Non négligeable, ce niveau de rémunération dépasse celui des services marketing (41,7 kEuros) et ressources humaines (37,5 kEuros). Même tendance chez les acheteurs jeunes diplômés. Avec un salaire moyen de 34,9 kEuros, ils devancent aussi les services marketing (33 kEuros) et les RH (28,8 kEuros). Mieux encore, les achats affichent des résultats supérieurs à la moyenne des salaires médians proposés dans les offres, tous secteurs confondus (33 kEuros pour les jeunes diplômés et 33,5 kEuros pour les cadres confirmés).

Si les achats tiennent la dragée haute à nombre de catégories professionnelles, reste que le niveau moyen de rémunération dans les offres, toutes professions confondues, s'est maintenu entre 2008 et 2009. «Malgré la crise, aucune baisse de salaire dans les offres des cadres n'a été constatée», explique Pierre Lamblin, directeur des études et recherches de l'Apec. Chez les acheteurs confirmés, le salaire médian s'est maintenu à 39,5 kEuros. Parmi les jeunes diplômés, il est passé de 33,5 kEuros à 34 kEuros.

Si le salaire proposé aux managers achats se porte bien, le volume des offres a nettement reculé dans ce secteur entre janvier et août. «Par rapport à 2008, les annonces d'emploi dans les achats ont chuté de 45 % alors que la baisse moyenne des offres n'atteint que 30 %», précise Pierre Lamblin. L'année 2009 a été difficile pour l'insertion professionnelle des acheteurs. Mais le montant des rémunérations dans les offres d'emploi, globalement élevé, rappelle que la valeur ajoutée de cette fonction est largement reconnue dans les entreprises.

@ BRUNO LEVY

Pierre Lamblin (Apec):

« Aucune baisse de salaire dans les offres des cadres n'a été constatée depuis 2008. »