Mon compte Devenir membre Newsletters

Le prix est le premier critère d'achat de papier

Publié le par

Selon une enquête réalisée par Double A, le prix reste prioritaire pour l'achat de papier dans les entreprises. Les questions environnementales, bien que prises en compte, passent au second plan dans les faits.

Trois critères principaux interviennent dans le choix d'une marque de papier: le prix (62%), le rapport qualité / prix (35%) et les qualités propres du papier, telles que la blancheur et l'épaisseur (31%). Tel est le résultat d'une étude réalisée par le fabricant Double A auprès de 500 entreprises françaises. D'une manière générale, les politiques d'achats de papier des organisations sont davantage réactives que proactives, autrement dit les entreprises passent le plus souvent leurs commandes quand leur stock de papier atteint un niveau trop bas. Par ailleurs, il apparaît que les donneurs d'ordres restent fidèles à une marque de papier. En effet, 79% des entreprises travaillent avec le même fournisseur depuis au moins deux ans. Une fois que les acheteurs sont satisfaits par le prix, le rendement et la qualité du papier, ils ne voient pas la nécessité de chercher un autre fournisseur. L'étude souligne que près de la moitié des acheteurs interrogés (45%) seraient disposés à acheter leur papier directement chez le fabricant, à condition qu'ils obtiennent un prix inférieur (90%) et qu'ils puissent recevoir leurs commandes plus rapidement (20%).

L'enquête réalisée par Double A revient dans un second temps sur la prise en compte du critère environnemental dans l'achat de papier. Près des deux tiers des entreprises affirment ainsi qu'elles tiennent compte de l'environnement quand elles choisissent une marque de papier. «Les acheteurs prêtent une attention accrue à l'environnement», confirme avec satisfaction Thirawit Leetavorn, vice-président exécutif de Double A.

L'environnement, une préoccupation générale

Les entreprises considèrent le développement durable comme une préoccupation générale mais elles ne se focalisent pas sur une problématique environnementale précise. Lorsque différents sujets leur sont cités, il apparaît que les donneurs d'ordres se préoccupent principalement de l'origine de la matière première utilisée pour fabriquer le papier (47%), puis de la pollution atmosphérique (37%), de la déforestation (35%) ou encore de la pollution de l eau (27%).

Néanmoins, ces différents résultats doivent être relativisés. En effet, si l'environnement est pris en compte, il ne s'agit pas d'un critère d'achat prioritaire. Seulement 4% des donneurs d'ordres interrogés affirment ainsi acheter une marque de papier principalement parce que celle-ci respecte l'environnement. De même, 2% d'entre eux considèrent l'origine du papier qu'ils utilisent (pays, matières premières, etc.) comme un critère d'achat incontournable. «Les entreprises ont conscience qu'il est important de respecter l'environnement mais cela ne se traduit pas suffisamment dans leur politique d achat de papier», conclut le vice-président exécutif de Double A.

@ FOTOLIA/ERICK NGUYEN/LD

Thirawit Leetavorn (Double A):

«Les entreprises ont conscience qu'il est important de respecter l'environnement mais cela ne se traduit pas assez dans leur politique d'achat de papier.»