Mon compte Devenir membre Newsletters

Le point sur la sécurité et la surveillance

Publié le par

Le marché de la sécurité est très condensé. Prévention du risque de travail illégal, définition du périmètre d'intervention du prestataire... L'acheteur a de nombreuses missions à mener.

 

 

@ PHILIPPE GIRAUD / FOTOLIA

Selon le Syndicat national des entreprises de sécurité (Snes) qui rassemble 150 entreprises du secteur, on compte 6 670 sociétés sur ce marché (sécurité et la surveillance humaine au sens strict). Des chiffres auxquels il faut ajouter plus de 2 500 travailleurs indépendants, sous-traitants des entreprises. Au total, on compte 165 000 salariés et le chiffre d'affaires, qui repose sur des activités de surveillance seules, s'élève à 4,8 milliards d'euros. Le marché est très concentré. Les prestataires de plus de 500 salariés (une petite trentaine, au total) représentent 55 % du marché de la sécurité humaine alors que les sociétés de moins de 20 salariés (soit environ 2 100 agences de sécurité) réalisent 10 % du chiffre d'affaires du secteur. On dénombre, chaque année,1 000 dépôts de bilan. Parallèlement, le travail illégal augmente et les salaires stagnent. En mars 2003, la loi pour la sécurité intérieure a mis l'accent sur l'obligation de formation à l'embauche et de professionnalisation, ce qui induit une meilleure qualité des services proposés par les entreprises de sécurité privée, mais aussi des prix plus élevés.

Les points-clés du cahier des charges

II faut indiquer la fréquence et le type des opérations à effectuer: contrôle des accès pour entrer dans certains bâtiments, rondes de surveillance, vérification des allées et venues... De plus, le périmètre d'intervention doit être délimité dans le cahier des charges. S'il est recommandé d'établir un cahier des charges en obligation de résultats et non de moyens, rien n'empêche de préciser certains aspects. En particulier, il est judicieux de définir le rôle de l'homme par rapport à la technologie en fonction des besoins de l'entreprise: si la vidéo a l'avantage de la discrétion et de la traçabilité 24 h/ 24, les patrouilles exercent, de leur côté, un effet dissuasif non négligeable. Poster un agent de sécurité devant le siège social d'une entreprise peut être bénéfique pour son image.

Les critères de sélection d'un prestataire

Devant l'importance du travail illégal dans le secteur, le Snes recommande aux donneurs d'ordres de vérifier que l'entreprise à laquelle ils veulent faire appel possède un numéro de déclaration à la préfecture du département et que son personnel est déclaré et rémunéré conformément à la convention collective. Par ailleurs, mieux vaut s'adresser à un prestataire qui dispose d'une assurance responsabilité civile et d'une permanence téléphonique 24 h / 24. Dans cette perspective, les certifications apportent des garanties objectives sur la qualité des prestations. Outre la certification en tant que «système de management de la qualité en application de la norme Iso 9001: 2000» qui défi nit des exigences en termes d'organisation, la profession a mis en place une norme en lien avec l'Afnor: la certification NF Service Prévention et Sécurité. Etant donné la fragilité du secteur, il faut s'assurer de la bonne santé financière de son prestataire pour éviter qu'il ne dépose le bilan, laissant l'entreprise sans service de sécurité...

zoom

Carte d'identité chiffrée 2010 du secteur de la surveillance humaine

- CA 2010 global: 5,3 milliards d'euros (activités complémentaires à la surveillance humaine et travailleurs indépendants inclus).
- 3930 entreprises.
- 4103 établissements.
- 144150 salaries.
- Les dix premières entreprises (plus de 2000 salariés) réalisent 29,5 % du CA.
- Les 30 premières entreprises (plus de 500 salariés) réalisent 42% du CA.
- Les 238 premières entreprises (plus de 100 salariés) réalisent 66 % du CA.
- 5462 travailleurs indépendants réalisent 217 millions d'euros du CA (4% du CA global).
- CA 2010 de l'activité surveillance humaine seule: 3,9 milliards d'euros (hors activités annexes et hors travailleurs indépendants).