Mon compte Devenir membre Newsletters

Le mobilier de bureau façonne les open spaces de demain

Publié le par

Favoriser le travail individuel ou en groupe dans un environnement ouvert, c'est le déf relevé par les fabricants de mobilier. Ils conçoivent des modèles préservant l'espace de chaque poste et inventent des lieux de réunion à taille humaine.

@ FOTOLIA/SURFLIFES

Des prototypes et des innovations spécifiquement adaptés aux open spaces étaient mis en lumière au dernier Salon de l'immobilier d'entreprise (Simi), qui s'est déroulé du 2 au 4 décembre. Pour les fabricants de mobilier, l'enjeu est de taille car il ne s'agit pas moins d'organiser les espaces de travail de demain où les bureaux individuels se feront rares. «Dans les entreprises, la crise économique a renforcé le besoin de réduire les coûts immobiliers et d'optimiser les surfaces. C'est pourquoi le recours à des aménagements en espaces ouverts ne cesse de croître», explique Pierre Bouchet, architecte et directeur associé de Génie des Lieux, société spécialisée dans l'aménagement des espaces de travail. De plus, avec la généralisation des open spaces, la communication entre les collaborateurs ne s'est pas améliorée. Pour remédier à ce problème, les aménageurs d'espace préconisent aujourd'hui de créer des petits espaces de travail à l'intérieur même des plateaux. Pour meubler ces espaces de travail dits «collaboratifs», les fabricants de mobilier de bureau ont ainsi conçu de nouveaux modèles. «La qualité des espaces ouverts sera de plus en plus liée à celle du mobilier», confirme Pierre Bouchet. Ainsi, selon ce dernier, les entreprises désirent aménager des postes de travail ergonomiques, avec des rangements intégrés et à portée de main des utilisateurs. Autre tendance forte amenée à se développer dans les années à venir : l'aménagement de petits espaces de travail pour des réunions informelles entre collaborateurs.

Modularité et confort pour les postes de travail du futur

Réglage de la hauteur du plan de travail, éclairage individualisé, traitement acoustique et rangements à portée de main... Les fabricants de bureaux individuels chouchoutent les collaborateurs en open spaces. Revue de détail des modèles à venir.

Un prototype bien éclairé

Encore à l'état de prototype, ce poste de travail signé Haworth dispose de nombreux rangements modulaires à portée de main de son utilisateur. Sur le côté, un vestiaire personnel est aménagé pour y ranger, par exemple, un casque de moto. Le pont, c'est-à-dire la cloison de séparation entre deux postes de travail, bénéficie d'un traitement acoustique pour atténuer le volume sonore des voix. Tous les câbles électriques sont dissimulés à l'intérieur du pont. Une trappe située en bas du poste permet de les atteindre si nécessaire. L'écran plat de l'ordinateur est placé sur un support réglable en hauteur. Ce prototype bénéficie également d'un éclairage fourni par la société Régent. Son luminaire, baptisé Today, peut être encastré dans le poste de travail et se présenter sous forme de plafonnier. Il est doté d'un système de gradation pour régler le niveau d'éclairage.

Simplicité et modernisme

Facilement assemblé et démonté, Do It du fabricant König + Neurath propose de nombreux rangements à proximité (dossiers suspendus, tiroirs... ) directement accessibles par l'utilisateur sans se lever. Ce poste de travail dispose également, sous le bureau, d'un compartiment personnalisable coulissant pour y glisser un sac à main, par exemple. Une trappe sur le plan de travail offre un accès facile aux différents câbles informatiques. Cette solution comporte un rangement avec un rideau sous forme de secrétaire pouvant se fermer à clé. Par ailleurs, Do It est équipé d'un panneau acoustique en tissu de différents coloris (chocolat, rouge... ). Le support pour l'écran plat de l'ordinateur peut se ranger en mode parking - c'est-à-dire plaqué contre le panneau acoustique - ce qui permet de dégager davantage d'espace sur le plan de travail.

Un cocon pour la «génération Y»

En s'appuyant sur une étude menée sur les attentes de la génération Y, c'est-à-dire les moins de 30 ans, Steelcase a imaginé l'espace de travail de demain comme un cocon. Ce dernier est conçu comme un lieu propice pour se concentrer et travailler en réseau mais aussi pour se relaxer et se ressourcer. En utilisation «on», le cocon devient un espace interactif high-tech permettant de s'immerger dans ses dossiers qu'ils soient physiques ou virtuels. En utilisation «off», il propose divertissement et relaxation.

La part belle à la modularité

Décliné en violet, jaune, bleu, rouge... , le prototype de bureau d'Arféo fait la part belle à la modularité grâce à ses rangements verticaux et horizontaux au niveau du poste de travail. Ainsi, les collaborateurs peuvent ranger leurs dossiers ainsi que leur ordinateur dans un caisson rideau sécurisé. Sous le plateau, un autre espace fermant à clé est destiné aux affaires personnelles. Stylos, gomme et agrafeuse peuvent être mis dans le plumier d'un tiroir coulissant. Une haie de séparation en acier peut accueillir des panneaux acoustiques. Ce poste de travail est également équipé d'une lampe Magnet, signée Arik Lévy.

Des pieds de bureau qui servent de rangement

Depuis le lancement, en janvier 2009, de la gamme de bureaux Conecto, Majencia mène une politique de création et d'innovation à un rythme qui ne faiblit pas. Le fabricant est parti de ses dernières créations pour imaginer le bureau de demain. Au milieu de la table, la petite cloison qui sépare les postes permet de dissimuler tous les câbles informatiques mais surtout de personnaliser chaque espace de travail. Les accessoires, de même que l'écran d'ordinateur, coulissent en fonction de l'organisation du collaborateur et de ses envies. A noter que les pieds de ce bureau peuvent également servir de rangements.

De petits espaces pour les réunions informelles

Pour favoriser les échanges sans monopoliser les salles de réunion, il est possible d'aménager des petits espaces sur les plateaux. Pour ce faire, il existe aujourd'hui du mobilier au design pour le moins original.

Tout d'une grande salle de réunion

Utilisé notamment dans les locaux de la société Mercedes en Allemagne, cet espace de réunion permet de prendre place autour d'une table, en étant confortablement assis sur les banquettes de la gamme «Excite» commercialisée par König + Neurath. Bien que de petite taille, cette salle de réunion offre également aux collaborateurs la possibilité de brancher un ordinateur en se connectant au réseau de l'entreprise. Un lampadaire au milieu de cette table ronde permet de bénéficier d'une luminosité suffisante pour travailler dans de bonnes conditions.

Un espace de travail conçu pour la haute technologie

Proposé par Steelcase, Media : scape est un concept innovant qui allie mobilier de réunion et nouvelles technologies. Ainsi, les utilisateurs peuvent partager à distance des informations dans un espace spécialement conçu pour leur garantir une certaine intimité. Pour cela, il leur suffit de brancher leurs ordinateurs portables à l'emplacement prévu à cet effet avant d'échanger leurs données, comme s'ils se trouvaient dans une véritable salle de vidéoconférence. De plus, au-delà de l'aspect technologique, Steelcase s'est focalisé sur le confort en améliorant l'assise de ses banquettes afin d'offrir aux participants un lieu propice au travail.

Un canapé pour une réunion en toute simplicité

Proposée par Vitra, l'Alcove Sofa Highback n'est pas qu'un simple canapé aux dossiers rehaussés. Ce mobilier de bureau, pour le moins original, crée au sein des open spaces un véritable espace de respiration ou de discussion. Les dossiers rembourrés sur les côtés étouffent les sons de la voix, ce qui évite de perturber les collaborateurs présents dans la même pièce. Les coussins permettent par ailleurs d'adopter une position d'assise décontractée, ce qui différencie l'Alcove Sofa Highback d'une salle de réunion classique.

Un cylindre spécial brainstormings

Issu de la collection Parcs proposée par Bene, ce cylindre baptisé Toguna est bel et bien une mini salle de réunion. D'un design original, il a été spécialement conçu pour s'intégrer dans les grands open spaces. A l'abri du bruit, Toguna est ainsi un lieu propice aux brainstormings entre collaborateurs. On peut s'y installer assis ou debout. Cet espace de travail est inspiré d'Afrique occidentale, et plus particulièrement du Mali, où les doyens du village se réunissent et prennent leurs décisions dans un lieu aux courbes similaires.

CAS PRATIQUE
Du sur-mesure pour le nouveau siège social de Thomson

Le space planner Génie des Lieux a sélectionné, pour le siège social de Thomson, un mobilier à la fois fonctionnel, solide et non ostentatoire.

Si le nouveau siège socia de Thomson à Issy-les Moullineaux (Hauts-deSeine) n'est qu'à quelques kilomètres de l'ancien, à Boulogne Billancourt, l'aménagement des nouveaux bureaux est bien différent. Tout commence quand, en fin de bail, le groupe spécialisé dans les technologies numériques décide de déménager. En mars 2007, à l'issue d'un appel d'offres, Thomson choisit un prestataire capable de l'accompagner dans l'aménagement de ses locaux : Génie des Lieux. Un an plus tard, en mai 2008, le space planneur pro pose « une nouvelle organisation des espaces intérieurs de l'entreprise», selon Emmanuel Eissen, directeur des achats indirects pour l'Europe chez Thomson. Pour le mobilier de bureau, Génie des Lieux identifie ainsi six catégories de produits représentant autant de lots à attribuer lors d'appels d'offres organisés tout au long de l'année 2009 : le mobilier de bureau pour les plateaux (premier lot), les sièges de bureau et de réunion (deuxième lot), les équipements et notamment les tables pour les salles de réunion (troisième lot), le mobilier pour les espaces de détente et la cafétéria (quatrième lot), le mobilier de rangement (cinquième lot) et enfin le mobilier de direction (sixième lot). «Le critère économique était prépondérant. Mais le mobilier sélectionné se devait également d' être fonctionnel, solide et non ostentatoire», précise Emmanuel Eissen. Ainsi, Thomson exige des fabricants qu'ils respectent des critères de dimension bien précis. A titre d'exemple, les plans de travail doivent mesurer 1,60 mètre de long. Quant à la hauteur des rangements, elle ne doit pas excéder 1,45 mètre pour laisser passer la lumière dans les bureaux. « Ces rangements devaient aussi servir à séparer l'espace de travail dans les open spaces et apporter une certaine intimité aux collaborateurs», ajoute le directeur des achats indirects.

Les collaborateurs consultés

Pour les deux premiers lots, l'appel d'offres est remporté par CEB et König + Neurath. «Nous avons exposé et présenté à nos collaborateurs les propositions de nos trois finalistes CEB, König + Neurath et Haworth, raconte Emmanuel Eissen. Leurs commentaires et suggestions sur les points à améliorer ont été pris en compte dans notre choix final. » En revanche, pour le troisième lot, celui des équipements pour les salles de réunion, Thomson ne retient que Haworth. A la demande du directeur immobilier de l'entreprise, Génie des Lieux crée également, en collaboration avec le designer Denis Vasset, un concept d'espaces collaboratifs cloisonnés et climatisés spécifiques à Thomson. Equipés d'une table, de deux banquettes et d'un écran LCD au mur, « ces box vitrés, en libre-service, permettent à deux ou trois collaborateurs défaire une présentation ou de s'isoler lors d'un appel téléphonique, et ainsi de préserver la quiàude des espaces ouverts», explique Emmanuel Eissen. Au total, le budget de l'opération s'est élevé à 3 millions d'euros.

@ DENIS VASSET

Groupe Thomson

ACTIVITE
Technologies vidéo numériques
CHIFFRE D'AFFAIRES 2008
4,8 milliards d'euros
EFFECTIF GLOBAL
22 775 salariés
VOLUME D'ACHATS 2008
3 milliards d'euros
EFFECTIF ACHATS
120 collaborateurs