Mon compte Devenir membre Newsletters

Le marché des cartes carburant s'anime

Publié le par

Les cartes carburant pour les entreprises existent depuis de nombreuses années. Autrefois, seules les compagnies pétrolières se partageaient le gâteau. Une situation qui E évolue avec l'arrivée sur le marché de cartes carburant I proposées par la grande distribution.

Depuis de nombreuses années, les compagnies pétrolières proposent aux entreprises des cartes associant paiement et services. Chez Total, la carte GR est une véritable institution chez les gros rouleurs. Ainsi, en plus du plein de carburant au tarif négocié en fonction de la quantité de carburant achetée, la carte Total permet de régler les péages autoroutiers et les parkings. Chez Shell, le client est assuré de toujours bénéficier du meilleur prix entre le tarif affiché en station et le tarif négocié. Et ces cartes sont modulables: une entreprise peut autoriser la prise de tous les carburants ou d'un seul, permettre des achats de friandises, contrôler le ravitaillement en dehors des horaires de travail, accepter ou non le paiement de prestations annexes au carburant (lavage, entretien, restaurants...). Des paramètres qui peuvent être modifiés à tout moment. Mais la véritable différence s'opère sur le maillage territorial des réseaux pétroliers. Avantage à Total avec 4500 stations sur tout le territoire. Chez BP, le réseau est constitué de 886 stations. Quant à la carte Euroshell, elle est acceptée dans 1600 stations.

L'autre aspect pratique de ces cartes est la possibilité, pour l'entreprise, d'accéder à un site internet dédié qui lui permet de visualiser son parc en quelques clics, de créer ou de supprimer des cartes, ou encore d'en modifier les paramètres. Enfin, le système simplifie le travail du service comptable puisque le pétrolier fournit un relevé détaillé des dépenses, ventilées par produit et par service. Quant au suivi des opérations, il peut se faire par véhicule, par conducteur, par site ou filiale... Mais avec l'arrivée de la grande distribution la situation a changé.

Les distributeurs misent sur une clientèle régionale

Leclerc vient de lancer sa carte valable dans les 500 stations de l'enseigne. On est, certes, bien loin des milliers de points de vente affichés par Total... Mais les grands distributeurs comptent sur une clientèle régionale, attirée par l'argument du prix. Comme l'explique Thierry Forien, responsable du négoce des produits pétroliers chez Leclerc, «la grande majorité des entreprises ont une activité localisée sur une région, avec des tournées bien définies et des habitudes de remplissage à peu près immuables». L'enseigne s'engage à fournir un carburant au meilleur prix, mais, en contrepartie, les services (contrôle des cartes en temps réel, suivi statistique par station, carte ou chauffeur, facturation centralisée avec ventilation de TVA...) sont payants. L'entreprise peut choisir une station de référence, où elle ne paie les services qu'un centime par litre de carburant, au lieu de 3 centimes ailleurs. Aujourd'hui diffusée à 11000 exemplaires, la carte carburant Leclerc a déjà conquis 1600 entreprises.

CARTE CARBURANT: LES PRESTATIONS FONT LA DIFFERENCE

Combien coûtent les cartes pétrolières? Pour répondre à cette question, il convient d'isoler le coût d'adhésion du prix des carburants (avec remise sur volume chez les pétroliers, avec «garantie» du prix le plus bas possible dans la grande distribution) et de celui des prestations annexes. Certains services sont chers et superflus: il est alors nécessaire d'identifier les prestations dont les collaborateurs ont réellement besoin. L'entreprises peut également jouer sur les multiples options concernant le nombre d'utilisateurs ou de véhicules par carte, en fonction des conditions d'utilisation.

Mot clés :

Guillaume Geneste