Mon compte Devenir membre Newsletters

Le coût de l'immobilier encore peu connu

Publié le par

Jones Lang LaSalle est l'initiateur d'un sondage sur l'immobilier d'entreprise réalisé, en septembre 2006, par l'Ifop. L'objectif était de dresser un état des lieux de la fonction immobilière et de mesurer la perception des sociétés de conseil en immobilier auprès des dirigeants d'entreprises.

@ Fotolia

Quel impact l'immobilier a-t- il sur la performance économique de l'entreprise? Un sondage réalisé par l'Ifop en septembre 2006 répond à cette question. Bien qu'un tiers des entités estiment celui-ci plutôt faible, la majorité d'entre elles ont pris conscience du poids de ce poste sur le résultat net, notamment les sociétés de services de plus de 1 000 salariés et multisites. La création d'équipes dédiées en est la preuve. Mais leur poids reste relatif puisque seules 24% ont un représentant permanent en comité de direction.

D'autres éléments mettent en avant les lacunes des entrepri ses en matière d'immobilier. L'enquête dévoile qu'un quart des sociétés interrogées n'ont pas encore de gestion centralisée de leur immobilier et que près de la moitié ne l'ont pas rationalisée. «Ces manquements ont un impact négatif sur l'homogénéité de la qualité immobilière des sites», constate Benoît du Passage, président de Jones Lang LaSalle France, cabinet de conseil en immobilier et commanditaire de l'étude.

Benoît du Passage, Jones Lang LaSalle France

«L'immobilier ne se limite pas à un problème de coût, même si l'on peut deviner que des économies peuvent être rapidement identifiées.»

Un problème complexe

 

Comment passer alors d'une gestion non maîtrisée à une gestion optimale? Un quart des entreprises trouvent difficile d'obtenir l'information relative au coût global d'utilisation de l'immobilier... Benoît du Passage admet que «l'immobilier est un problème complexe que les sociétés ont du mal à appréhender Il ne se limite pas à un problème de coût même si l'on peut deviner que des économies peuvent être identifiées rapidement. La définition des besoins futurs est aussi une opération complexe qui, selon les entreprises, sera gérée par la direction financière, la DRH, le secrétariat général, ou la direction des achats».

Cette maîtrise des coûts passe, lorsque cela est possible, par un regroupement des activités sur un même site. Si cela ne suffit pas, les dirigeants peuvent avoir recours à une société de conseil en immobilier d'entreprise, démarche recueillant un taux de satisfaction de 90% selon Jones Lang LaSalle. Les prestations vont de la recherche de nouveaux locaux à l'accompa gnement dans la gestion immobilière, en passant par une expertise financière et une valorisation immobilière. Les attentes sont alors clairement identifiées: optimisation des coûts, expertise du marché et conseils personnalisés.

Par ailleurs, les problématiques liées au développement durable et à la qualité environnementale prennent indéniablement de l'ampleur. Qui, par exemple, n'a pas entendu parler de la certification HQE? Certainement pas les quelque 15% d'entreprises qui ne sont pas aujourd'hui satisfaites de la qualité environnementale de leur implantation.

Les principaux résultats

- Seuls un tiers des dirigeants estiment que l'immobilier possède un impact sur la performance économique de l'entreprise
- Un quart des sociétés trouvent difficile d'obtenir l'information relative au coût global d'utilisation de l'immobilier
- Environ 25% des directions immobilières ont un représentant permanent en comité de direction de leur entreprise