Mon compte Devenir membre Newsletters

Le Comité économique et social s'inquiète pour l'attractivité de la France

Publié le par

Les retombées des congrès sont estimées à 7,8 milliards d'euros par an pour l'économie française.

Les retombées des congrès sont estimées à 7,8 milliards d'euros par an pour l'économie française.

Selon une note du Conseil économique et social (CES), la France deviendrait moins attractive pour les touristes d'affaires. Le CES estime que l'Hexagone ne dispose pas, malgré une superficie de 1,8 million de m2, d'une offre suffisante pour accueillir les congrès internationaux. «Pour être compétitif, notre pays doit créer de nouvelles structures ou transformer celles existantes», indique Bernard Plasait, rapporteur de la note. Ce dernier s'inquiète de la montée en puissance de certains pays européens (Allemagne, Italie et Royaume-Uni), des Etats- Unis, de l'Afrique du Nord, du Moyen-Orient et de l'Asie dont les infrastructures et les prix sont attractifs. L'enjeu n'est pas neutre, au vu des retombées économiques du secteur qui représentent 7,8 milliards d'euros chaque année (4,5 milliards pour les congrès et 3,3 pour les salons). Sans compter qu'un voyageur d'affaires dépense entre deux fois et demi et cinq fois plus qu'un touriste traditionnel. «Le patrimoine culturel, architectural, industriel, technologique et scientifique de la France constitue un atout tout à fait exceptionnel. Il serait irresponsable de ne pas l'exploiter avec intelligence et détermination pour renforcer l'image et l'attractivité de notre pays dans les vingt ans à venir», conclut Bernard Plasait.