Mon compte Devenir membre Newsletters

La visioconférence peine à s'installer en Europe

Publié le par

Les entreprises européennes restent réticentes devant la visioconférence. Et ce, en dépit des économies que cette technologie pourrait engendrer en réduisant les déplacements.

Les entreprises européennes boudent la visioconférence. Easynet Global Services, opérateur international de réseaux et d'hébergement, révèle dans une étude menée à l'échelle européenne que les entreprises du Vieux Continent n'envisagent pas d'essayer cette technologie. Pourtant, 87% reconnaissent son potentiel de réduction des coûts. Ainsi, près d'un quart des entreprises interrogées estiment que les visioconférences sont trop impersonnelles pour que les réunions soient productives et confortables. La même proportion se déclare réticente face à l'investissement initial et au délai de mise en oeuvre de cette technologie. L'étude souligne aussi que les entreprises utilisatrices n'en profitent pas pleinement. La visioconférence serait «trop compliquée» pour 21% d'entre elles, selon l'enquête. «Dans leur recherche d'économies, les entreprises négligent trop souvent le potentiel que représente la visioconférence, assure Denis Planat, directeur technique d'Easynet Global Services. Nous constatons chez nous une réduction de 20% des frais de déplacement pour un retour sur investissement de moins d'un an.»

Réunions mondiales, télétravail et recrutement

Et pourtant, l'utilisation de ces technologies pourrait avoir un effet bénéfique pour les entreprises. Dans une étude publiée en mai dernier, Tandberg, spécialiste des produits et services de téléprésence, assure que la visioconférence donne une possibilité de réduction des déplacements professionnels de près de 30%. Tout en diminuant au passage l'empreinte carbone. TNT, acteur majeur des services de livraison express, prévoit ainsi d'économiser 11 millions d'euros sur quatre ans, ce qui correspond à une baisse de 20% de son budget voyages. Parmi les nombreuses possibilités d'exploitation de cette technologie, Tandberg évoque notamment la piste du télétravail qui permettrait de réduire les coûts immobiliers et opérationnels; de dialoguer en direct avec des experts distants, où qu'ils se trouvent; d'organiser des réunions mondiales sans aucun déplacement ou bien de rendez-vous avec des clients pour accélérer la collaboration et la prise de décision. L'enseignement à distance ou encore le recrutement font partie des dernières possibilités d'utilisation offertes par la visioconférence.

Zoom

Regus installe la téléprésence dans ses salles de réunion La téléprésence, avec image et son haute définition, s'invite chez Regus. En effet, le spécialiste de la location de bureaux va installer d'ici l'été ce dispositif dans près de 600 salles de réunion, principalement dans les grandes capitales mondiales telles que Paris, Londres, New York, Moscou, Tokyo ou encore Shanghai. Considérée comme une réelle alternative aux déplacements professionnels, la téléprésence permet d'organiser des réunions à distance où les participants?- une dizaine maximum - apparaissent en taille réelle sur des écrans vidéo. Le son stéréo contribue, pour sa part, à restituer l'ambiance sonore d'une réunion traditionnelle. De plus, les collaborateurs peuvent également échanger des contenus électroniques via le réseau. Selon Regus, les réunions virtuelles permettent d'économiser 75% du coût d'un voyage d'affaires, tout en évitant le stress et les imprévus liés aux déplacements.