Mon compte Devenir membre Newsletters

La nouvelle vie des salariés de Cisco Systems

Publié le par

Les bureaux du siège social francilien de Cisco Systems viennent d'être complètement réaménagés. Les salariés de l'entreprise profitent désormais d'un espace plus aéré, d'un mobilier design, ainsi que des dernières technologies.

@ ARNAUD OLSZAK

Comme un tour de magie. Alors que Cisco Systems France n'a pas quitté son siège social basé à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), chacun des 640 collaborateurs a l'impression, depuis le début de l'année, de faire partie d'une nouvelle entreprise. En effet, les sept étages du bâtiment de 11 300 m2 viennent d'être entièrement réaménagés. «Nous avions plusieurs objectifs: utiliser au mieux l'espace disponible, améliorer les conditions de travail des salariés en favorisant la productivité, la collaboration et la communication, et enfin réduire nos consommations d'énergie», détaille Valérie Simier, responsable de l'immobilier et des services généraux chez Cisco Systems France. Les locaux sont aujourd'hui dotés d'espaces plus clairs et aérés imaginés par le cabinet d'architecture HOK, ou encore d'un mobilier design et ergonomique signé Hermann Miller, Vitra ou Bene.

@ PHOTOS ARNAUD OLSZAK

Petite touche maison: le siège social de Cisco Systems bénéficie d'équipements dernier cri. «Tout le bâtiment dispose du wi-fi, se félicite Olivier Seznec, responsable des infrastructures. Dans nos open spaces, où les bureaux ne sont pas nominatifs, nos collaborateurs peuvent ainsi facilement se connecter à Internet, utiliser des webcams ou encore des téléphones IP.» Avec, en prime, deux salles de téléprésence pour des communications visuelles grandeur nature avec l'autre bout du monde. «Il faut les réserver de plus en plus à l'avance car tous nos collaborateurs les utilisent», sourit Olivier Seznec. Une appropriation par les salariés de l'entreprise d'autant plus rapide que Cisco Systems s'est appuyé sur le spécialiste de l'aménagement de l'espace, OZ Consulting, pour accompagner les collaborateurs dans ces changements.

@ PHOTOS ARNAUD OLSZAK