Mon compte Devenir membre Newsletters

La formation professionnelle sous-utilisée par les salariés

Publié le par

La formation est loin d'avoir le vent en poupe dans les entreprises, selon la 14e édition de l'Observatoire du travail.

Depuis deux ans, seuls 56% des salariés ont suivi une ou plusieurs formations selon le 14e Observatoire du travail. Réalisée par l'institut de sondage BVA pour le magazine L'Express , en partenariat avec le cabinet de conseil BPI, cette étude a été menée auprès de 1 372 salariés des secteurs public et privé. Manque de temps, mauvaise information... les raisons sont multiples, selon les auteurs.

Pour les salariés ayant déjà suivi un stage, se perfectionner dans son métier est le premier but recherché. De même, la formation peut aider à évoluer plus facilement dans son entreprise. En revanche, elle n'est pas considérée par les salariés comme un moyen de changer d'orientation professionnelle. D'ailleurs, 63% des personnes interrogées affirment que la formation ne permet pas de (re)trouver un emploi.

Les salariés, à l'image ici de ceux de Renault, suivent en majorité des formations techniques liées à leur métier.

Les salariés, à l'image ici de ceux de Renault, suivent en majorité des formations techniques liées à leur métier.

Pour les acheteurs RH chargés de proposer et de constituer des catalogues de formation, les résultats de cette 14e édition permettent de connaître les domaines plébiscités par les salariés. Ainsi, les formations techniques liées à un métier, l'informatique et le développement personnel sont les stages les plus suivis. Etonnamment, les formations en management, la bureautique et les langues arrivent en queue de peloton. Les stages déjà référencés dans les entre prises semblent, en tout cas, satisfaire les salariés, puisque 65% des personnes interrogées estiment que leur entreprise propose des formations adaptées à leurs besoins.