Mon compte Devenir membre Newsletters

La distribution automatique fait le plein d'innovations

Publié le par

De nombreux exposants, un large programme de conférences en prise avec l'actualité, des innovations en termes de produits et matériel... La 10e édition de Vending Paris, le salon de la distribution automatique, a remporté un franc succès.

Avec près de 10 000 visiteurs, l'édition 2008 de Vending Paris, salon dédié à la distribution automatique qui s'est tenu du 29 octobre au 1er novembre derniers, a répondu aux attentes des organisateurs et des 250 exposants présents. «Elle a confirmé le positionnement international du salon, avec la présence de plus de 200 marques originaires d'Europe pour la plupart, mais aussi du continent nord-américain et du Moyen-Orient. Au total, 14 pays étaient représentés», souligne Muriel Becker, directrice du salon.

Pendant ces quatre jours, les visiteurs ont pu assister à de nombreuses conférences, en phase avec l'actualité du secteur: la distribution automatique en tant que mode de restauration à part entière, la nutrition, la fidélisation des consommateurs, les nouvelles technologies, le développement durable, la formation du personnel des distributeurs, etc.

Les visiteurs ont également pu découvrir un espace d'animation baptisé «Distributeur d'envies», aménagé pour répondre aux exigences des consommateurs. Conçu comme une cafétéria modèle, cet espace baptisé «Cafet'Idéale» a été mis en scène par le designer Hervé Matejewski: «L'ensemble des équipements a été réalisé avec des produits récupérés et recyclables, comme des luminaires faits avec des gobelets en cartons, des abatjour avec des petites fourchettes et couteaux en plastique», précise-t-il. Les éléments de décoration pour une table, par exemple, ont également été élaborés avec des gobelets transparents fixés par des trombones.

Les innovations, tant au niveau des produits que du matériel, étaient aussi au rendez-vous. De nouvelles formes de paiement électroniques, des distributeurs automatiques permettant de conserver des produits surgelés et respectant la chaîne du froid, une machine proposant des spaghettis chauds, des distributeurs de soupes et boissons chaudes ou froides aux arômes variés (café avec du lait frais, café-vanille en support cartouche), etc. figuraient notamment parmi les nouveautés du salon.

L'espace animation «Distributeur d'envies», avec la présentation de la «Cafet'Idéale»

L'espace animation «Distributeur d'envies», avec la présentation de la «Cafet'Idéale»

Les produits les plus innovants ont été récompensés

Autre temps fort: les Trophées de l'Innovation. Dans la catégorie «distributeurs automatiques», deux exposants ont remporté le premier prix: Saeco France pour sa technologie «rotating plate» (plateau rotatif) qui facilite le travail des techniciens lors de leur intervention - ces derniers n'ont, en effet, plus besoin d'enlever les bacs produits pour accéder aux différents composants techniques de la machine -; et la société Pac Vending, pour son distributeur automatique de baguettes intégrant la cuisson. Dans la catégorie «produits alimentaires et boissons», c'est la société Barry Callebaut qui a été récompensée pour sa boisson Caprimo café caramel , un cappuccino aromatisé au caramel.

Spaghetti-cooker, la machine à cuire les spaghettis du groupe Vesta France.

Spaghetti-cooker, la machine à cuire les spaghettis du groupe Vesta France.

Concernant la catégorie «monétique et systèmes informatiques», la société Microtronic a été primée pour sa plateforme de paiement électronique MicrOpay, destinée aux distributeurs automatiques. Dans la catégorie «concepts et services associés», le premier prix a été attribué à la société RP Solutions pour son boîtier de géolocalisation: Tracker GPS. Ce dernier est connecté à un PC via un port USB et permet, via un logiciel de récupération des données sur support Google .Earth, de rassembler les informations liées aux déplacements. Les utilisateurs de Tracker GPS peuvent ainsi suivre les clés des distributeurs. Nouveauté de l'édition 2008: une catégorie dédiée au développement durable et à l'environnement a primé la société N&W Global Vending, le premier fabricant de distributeurs automatiques à obtenir la norme Iso 14001 pour sa politique environnementale (gestion des déchets, mise en place d'un processus de recyclage...).

Interview

«La distribution automatique est un mode de restauration à part entière»


Bernard Boutboul, directeur général du cabinet Gira Conseil, a présenté, sur le salon Vending Paris, son étude Gira/Vending sur les modes de prise alimentaire des Français. Objectif: mieux cerner les attentes et les comportements des consommateurs vis-à-vis de la distribution automatique.


La distribution automatique est-elle un mode de restauration incontournable dans l'esprit des salariés?
Elle est une branche de la restauration nomade (hors domicile) qui bénéficie sans conteste d'un potentiel de développement gigantesque, car les salariés ont besoin de trouver sur leur lieu de travail des produits à consommer rapidement. En effet, un actif sur trois déjeune déjà sans se mettre à table et un salarié sur trois déjeune en même temps qu'il fait autre chose, par exemple, travailler sur son ordinateur.


Les salariés formulent-ils des attentes particulières?
Parmi leurs attentes, figure le souhait de disposer d'un endroit où «se poser», debout ou assis, près du distributeur automatique. Autre critique: les salariés aimeraient éviter de payer par pièces, à une époque où le paiement par carte fait loi. En matière de nourriture, ils veulent des produits «propres», pour ne pas s'en mettre partout, faciles à prendre à la main et emballés. Ils souhaiteraient trouver dans les machines des sandwiches faits de manière artisanale, des fruits frais découpés, des compotes, des crèmes dessert, des yaourts à boire ou encore des légumes découpés dans des sachets avec un pot de sauce en accompagnement.


L'offre des prestataires répond-elle à leur demande?
Pas pour le moment. En effet, l'une des plus virulentes critiques des salariés porte sur les prix des produits en machines, qui sont jugés trop élevés, ce qui est paradoxal puisque les sandwiches vendus dans un distributeur automatique ne sont pas plus chers qu'en vente à emporter. En effet, les Français ont tendance à associer la distribution automatique à une offre «bon marché», les produits étant perçus comme moins qualitatifs que ceux de la vente à emporter. Or, ce différentiel de prix est souvent une perception plus qu'une réalité.


Quel est le profil des consommateurs qui utilisent un distributeur automatique?
75% des consommateurs réguliers sont des femmes de moins de 30 ans, employées, mariées ou en couple. Par ailleurs, l'étude a révélé que les hommes de 50 à 61 ans, cadres, en couple ou mariés, sont également de grands consommateurs de produits distribués en machine.


Gira Conseil
ACTIVITE
Etudes et accompagnement stratégique dans le secteur de la consommation alimentaire hors domicile
ANNEE DE CREATION
1989
CHIFFRE D'AFFAIRES 2007
787 000 euros
EFFECTIF
9 collaborateurs
PRINCIPAUX CLIENTS
Restaurateurs directs ou indirects, fournisseurs du secteur agroalimentaire, financiers.

Mot clés : produit

Nathalie COSTA