Mon compte Devenir membre Newsletters

La crise ne remet pas en cause les achats verts

Publié le par

Après les déclarations d'intention sur le développement durable, les entreprises sont entrées dans une phase opérationnelle, selon le 4e baromètre HEC/EcoVadis. Sur le terrain, les directions achats dédiées et les formations se multiplient.

Retrouvez l'interview vidéo de P.-F. Thaler, EcoVadis

Retrouvez l'interview vidéo de P.-F. Thaler, EcoVadis

sur www.decision-achats.fr

La crise ne remet pas en cause la démarche des entreprises en matière d'achats durables. Mieux, près de 90% des directeurs achats considèrent les achats verts comme une problématique «critique» ou «importante» de leur organisation, contre 80% l'an dernier. Un chiffre qui érige la préoccupation environnementale au niveau de celle de la réduction des coûts. Tel est le principal enseignement du 4e baromètre des achats durables réalisé par HEC et EcoVadis, spécialiste de l'évaluation des performances sociales et environnementales des fournisseurs. Pour cette étude menée entre septembre et décembre 2008 et dévoilée en avril dernier, près de 95 entreprises et directeurs achats européens ont été sondés.

Mesurer les processus et les moyens

Les auteurs de l'enquête insistent sur le fait que les entreprises sont désormais entrées dans une phase de concrétisation. En 2009, les objectifs d'achats verts sont donc considérés comme «atteints» ou «en cours de l'être» par 80% des répondants, bien mieux qu'en 2007 (50%). En parallèle, les outils de mesure se développent. L'étude révèle ainsi que 75% des entreprises utilisent des indicateurs de mesure de performance achats durables, orientés notamment vers les processus et les moyens. La greffe des achats durables semble avoir pris et se matérialise aussi par la mise en place d'un service spécifique chez un tiers des répondants. Le directeur d'EcoVadis, Pierre-François Taler, rappelle que «l'engagement en développement durable fait aujourd'hui partie intégrante de l'image de l'entreprise. L'intérêt est donc de poursuivre dans cette voie». Et d'ajouter que «la plupart des entreprises sont à la fois donneurs d'ordres et fournisseurs, ce qui génère une sorte d'effet domino. En tant que client, une entreprise introduit des critères d'achats durables dans ses appels d'offres. Mais elle est aussi prestataire d'autres entreprises et doit donc s'impliquer dans le processus.» Autre enseignement important: dans la plupart des cas, c'est la direction des achats qui garde la main sur le sujet.

zoom
Les principaux chiffres

- 90% des dirigeants achats considèrent les achats durables comme «critiques» ou «importants», malgré la crise.


- 80% déclarent que leurs objectifs en matière d'achats verts en 2009 sont «atteints» ou «en cours de l'être».


- 75% des entreprises assurent intégrer la responsabilité sociétale et environnementale dans les processus d'appels d'offres.


- 75% utilisent des indicateurs de mesure de la performance en achats durables.


- 50% ont offert une formation approfondie et systématique aux acheteurs.


- 37% des entreprises ont mis en place une direction achats durables.


- 35% vont augmenter leurs budgets achats durables.


Source: 4e baromètre des achats durables, HEC - EcoVadis, 2009.