Mon compte Devenir membre Newsletters

La bougeotte attendra

Publié le par

Dans sa dernière note de conjoncture, à la fin avril, l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) souligne la situation «extrêmement préoccupante» du marché du travail, avec un recul de 27% du nombre d'offres d'emploi entre les premiers trimestres 2008 et 2009. Les services techniques, nomenclature à laquelle appartiennent les achats, sont parmi les corps de métiers les plus touchés: - 37%! Toutefois, la note de conjoncture en question ne permet pas de connaître la part des achats dans cette statistique vertigineuse.

C'est l'indice mensuel de diffusion des offres d'emploi de l'Apec qui, à la fin mai, donne une idée plus précise de la situation réelle du marché du travail dans les achats. Or, celle-ci est moins grave que prévu. Sur les 12 derniers mois, le nombre d'offres d'emploi dans les achats n'a baissé «que» de 1% quand, dans le même temps, celui des technico-commerciaux par exemple diminuait de 23%. Cela dit, cette baisse est notable dans la mesure où le nombre d'offres d'emploi dans les achats n'avait cessé d'augmenter depuis des années.

Les acheteurs, adeptes de la bougeotte - une caractéristique souvent constatée par les DRH -, vont donc devoir ronger leur frein. Toutefois, la situation est susceptible d'évoluer rapidement. Avec la crise économique, les directions achats occupent une position stratégique. Si les objectifs fixés par les directions générales ne sont pas atteints, le jeu des chaises musicales pourrait reprendre. Or, cela signiferait que les acheteurs actuellement en poste ont échoué. Un scénario qui n'est pas souhaitable.

La baisse du nombre d'offres d'emploi dans les achats est notable. Les acheteurs, adeptes de la gougeotte - une caractéristique souvent constatée par les DRH -, vont donc devoir ronger leur frein.»

Sébastien De Boisfleury rédacteur en chef