L'open space m'a tuer

Publié par le

Dans ce livre, Alexandre des Isnards et Thomas Zuber, 34 ans, racontent leur propre expérience de l'entreprise. A la vue du titre, le lecteur se doute que celle-ci est plutôt mauvaise. Tendinite du Black-Berry, malaises vagaux dus au stress, manque de reconnaissance... Dans des saynètes truculentes, on découvre les souffrances et les désillusions de la «génération open space». Editions Hachette Littératures, 216 p., 16,50 Euros.

Sur le même sujet

Les managers doivent prendre le virage des réseaux sociaux
RH
Les managers doivent prendre le virage des réseaux sociaux

Les managers doivent prendre le virage des réseaux sociaux

Par Thierry Boukhari, (GIFI/Tati)

Non seulement les managers doivent avoir une réelle appétence pour les réseaux sociaux, mais ils doivent aussi convaincre leurs collaborateurs [...]