Mon compte Devenir membre Newsletters

L'informatique se reconditionne aussi

Publié le par

Les produits remanufacturés représentent une alternative intéressante aux achats informatiques classiques, à condition de vérifier les services proposés et de réclamer des appareils garantis.

@ FOTOLIA / BEBOY

Que faire d'un appareil dont le carton d'emballage a subi un choc ou un accroc, que le client a retourné tout juste acheté? Ou qui a servi de matériel d'exposition? Loin de partir au rebut, ces produits bénéficient d'une nouvelle vie grâce au re conditionnement, qui concerne aussi les appareils en retour de leasing et les sur stocks des fabricants. « Le matériel informatique a une durée de vie de plus en plus courte, car les fabricants innovent à grande vitesse», constate Julien Onnen, gérant du site de vente Laptopservice.fr. Conséquence: des ordinateurs lancés il y a six mois ou un an sont technologiquement dépassés, alors qu'ils peuvent encore servir. « Dans une entreprise, les salariés ont surtout besoin de surfer sur Internet, d'utiliser des tableurs ou un logiciel du traitement de texte. Les ordinateurs sont rarement exploités au maximum de leurs possibilités », renchérit Jean-Pierre Marty, gérant d'EcoInformatique, spécialiste du reconditionnement.

Ce prestataire souligne, en outre, l'impact environnemental de l'informatique: « Selon diverses sources dont Greenpeace, l'énergie utilisée pour fabriquer un PC portable est plus importante que celle consommée pendant sa durée de vie moyenne, soit deux ans. » L'équation est simple: en gardant votre parc informatique plus de deux ans, vous protégez la planète, de même qu'en achetant du matériel remis à neuf. D'autant plus que l'informatique reconditionnée est plus économique: de 30 % à 40 % en moyenne, et jusqu'à 80 % pour les appareils les plus coûteux au départ.

Forte demande de serveurs

Alors, quels produits reconditionnés peut-on acheter? Et, auprès de qui? « Le plus souvent, il s'agit de PC portables ou d'ordinateurs de bureau, mais on trouve aussi des serveurs ou des imprimantes », précise Julien Onnen. Les PC sont, en effet, plus faciles à remettre en état, s'il s'agit, par exemple, d'effacer les données du disque dur > et de nettoyer l appareil . Ce sont également des produits à forte valeur ajoutée: un bon entretien permet de les maintenir en vie plus longtemps « Certains de mes clients possèdent des ordinateurs re conditionnés acquis il y a plus de dix ans », indique Jean- Pierre Marty Les serveurs semblent également bénéficier d'une demande croissante de la part des entreprises, qui désirent maîtriser la sauvegarde de leurs données sans investir nécessairement dans un équipement neuf. « La demande croissante pour les serveurs témoigne aussi de la confiance des entreprises envers les prestataires du reconditionnement», souligne Sylvain Couthier, président d'ATF Gaia, entreprise de collecte, recyclage et reconditionnement. Quant aux imprimantes, elles comportent beaucoup de petites pièces sensibles à l'usure qu'il est compliqué de remettre en l'état. Mais on peut trouver des imprimantes d'occasion, multifonctions ou laser. Seuls les appareils nomades semblent échapper au circuit de la seconde main: « Les PDA et autres téléphones portables sont soumis à une trop grande usure, justement du fait de leur aspect nomade », explique Julien Onnen.

Vérifier l'expérience du prestataire

Pour acquérir ce type de matériel, plusieurs circuits existent. D'une part les «brokers», qui récupèrent les invendus des fabricants et proposent des lots parfois importants (par exemple, 100 PC portables). Certains fournisseurs, comme Apple ou Asus, proposent des appareils reconditionnés en direct, via leur site internet. Enfin, il existe des spécialistes du reconditionnement (Eco-informatique, Laptopservice, etc.) ou encore des spécialistes du recyclage, comme ATF Gaia. « Nous récupérons les appareils des entreprises lorsqu'elles renouvellent leur parc. Nous les remettons à neuf, puis les appareils repartent vers des revendeurs informatiques, ou en direct dans les entreprises, s'il s'agit de les céder au personnel », indique Sylvain Couthier. Proposer à ses salariés - à titre personnel - des ordinateurs de seconde main en bon état est un geste de management important. En phase de sélection d'un prestataire, il vous faudra être vigilant. Tournez-vous avant tout vers une entreprise expérimentée, qui propose une garantie d'un an sur le matériel et peut vous fournir du service (conseil avant et après-vente, installation, suivi des références pour la maintenance, etc.).

Guetter les arrivages

« Il est possible de configurer l'ordinateur selon les demandes du client, en installant plus de mémoire vive, un graveur de DVD plus rapide, un disque dur plus gros, etc. », indique Jean-Pierre Marty. N'hésitez pas à demander la provenance du matériel et celle des pièces détachées qui ont servi à remettre l'appareil en l'état (pièces neuves ou d'occasion). Renseignez-vous sur le taux de retour chez le prestataire et ses causes de reconditionnement (inférieur ou égal à 1 %, il s'agit d'une bonne performance). Assurez-vous aussi que l'équipement d'occasion est bien du matériel professionnel, et non du matériel grand public. Posez également la question des logiciels. En général, les ordinateurs reconditionnés tournent avec le système d'exploitation en vigueur au moment de leur sortie, par exemple, Windows XP Professional. Certains prestataires préconisent l'utilisation de logiciels libres, comme Linux, afin de pallier l'obsolescence des systèmes d'exploitation. Gratuits, simples d'utilisation et compatibles avec les usages professionnels classiques, ils représentent une alternative aux applications de marque. Mais, le recours aux appareils reconditionnés comporte certaines contraintes: outre un système d'exploitation qui n'est pas des plus actuels, se pose le problème de l'homogénéité avec le reste de votre parc informatique. A moins de tomber sur un arrivage exceptionnel, les revendeurs disposent de petits lots et il vous faudra être patient si vous souhaitez acquérir une marque ou un modèle en particulier.

Les clés

Les quatre clés pour bien choisir son matériel informatique: - Réclamer du matériel professionnel de qualité - Vérfier orge du produit - Vérifier la compatibilité du soft avec vos usages - S'adresser à un revendeur reconnu.