Mon compte Devenir membre Newsletters

L'Apeca dresse un bilan positif de l'utilisation de la carte d'achat

Publié le par

La troisième conférence annuelle de l'Apeca, qui s'est tenue en décembre, a mis en avant la nécessité d'une «dématérialisation choisie et non subie» dans les relations entre donneurs d'ordres et fournisseurs. Un baromètre annuel de la carte d'achat voit par ailleurs le jour.

Solange Ligeret, dg de l'Apeca, et Georges Fischer, son président (à gauche), ont assisté à la distinction de trois organisations: le conseil général du Cher, Lafarge France et Fiducial Office Solution.

Solange Ligeret, dg de l'Apeca, et Georges Fischer, son président (à gauche), ont assisté à la distinction de trois organisations: le conseil général du Cher, Lafarge France et Fiducial Office Solution.

«Pour les entreprises, le choix n'est pas entre la dématérialisation et la non-dématérialisation. Il est entre dématérialisation choisie et dématérialisation subie.» Lors de l'ouverture de la troisième conférence annuelle de l'Association européenne des professionnels de la carte d'achat (Apeca), début décembre, son président, Georges Fischer, a insisté devant 150 participants sur la nécessité d'investir dans la dématérialisation des relations entre donneurs d'ordres et fournisseurs. «C'est dans ce contexte que la carte d'achat apporte toute sa valeur ajoutée.» C e moyen de paiement, qui permet de coupler les données financières classiques aux données de factures, tarde à décoller en France. Afin d'encourager son utilisation, l'Apeca a annoncé la création d'un baromètre annuel de la carte d'achat. Il permettra de suivre l'évolution du marché, à partir des informations remontées par les émetteurs de cartes (nombre de transactions, montant du panier moyen, etc.).

A l'occasion de cette conférence, HBCC, le cabinet de conseil partenaire de l'Apeca, a livré en avant-première quelques chiffres pour 2008: environ 400 millions d'euros d'achats auraient été réglés par carte d'achat, dont 360 millions par le secteur privé, où plusieurs grands comptes l'ont adoptée pour des achats courants et non stratégiques (Lafarge, BP, Renault...). Les acteurs se sont montrés optimistes pour 2009. Le marché visant à équiper les services de l'Etat sera notamment attribué dans les prochaines semaines. Les témoignages de donneurs d'ordres ou des fournisseurs ont aussi permis d'identifier les facteurs-clés de réussite des projets. L'implication de la direction en mode projet et la communication auprès des utilisateurs arrivent en tête.

La journée s'est conclue par la remise des Trophées 2008 de la carte d'achat. Trois lauréats ont été distingués: le conseil général du Cher pour la catégorie acheteurs publics, Lafarge France dans celle des acheteurs privés et Fiducial Office Solution côté fournisseurs.