Mon compte Devenir membre Newsletters

Jean-Claude Barberan joue la proximité clients-fournisseurs

Publié le par

Au poste de directeur achats de Sagemcom depuis 2005, Jean-Claude Barberan a pour credo d'être au plus proche de ses clients et de ses fournisseurs. Une réactivité à toute épreuve dans un secteur industriel mis à rude épreuve par les inondations en Thaïlande ou encore le tsunami au Japon.

«Réactivité». Tel est le maître-mot de la direction achats de Sagemcom, entreprise spécialisée dans la fourniture de terminaux communicants sur les marchés du haut débit, des télécoms, de l'énergie et de la gestion de documents, dont Jean-Claude Barberan est aux commandes depuis 2005. « Une réactivité au service des clients finaux. » Les achats font partie prenante de la stratégie de l'entreprise. Ainsi, le directeur achats est membre du comité de direction. Dans son portefeuille achats, Jean-Claude Barberan gère à la fois les produits finaux et leurs composants, mais également les achats indirects. Pour une plus grande réactivité auprès des clients finaux, les opérateurs, les acheteurs travaillent en mode projet avec les responsables fabrication, marketing et recherche et développement. Côté fournisseurs, les achats s'inscrivent dans cette même dynamique de proximité et de réactivité. Dans le but de mieux connaître la stratégie de Sagemcom, une présentation de la société est organisée chaque année en Chine pour les 300 fournisseurs les plus importants et une autre, au siège social de RueilMalmaison, pour 200 fournisseurs. Dans ce souci constant de proximité, des acheteurs locaux sont recrutés en Tunisie comme en Chine ou encore aux Etats-Unis.

Sagemcom

ACTIVITE
Fourniture de terminaux communicants sur les marchés du haut débit, des télécoms, de l'énergie et de la gestion de documents


CHIFFRES D'AFFAIRES 2011
Environ 1,4 milliard d'euros


EFFECTIF
4 600 salariés


VOLUME D'ACHATS 2011
1 milliard d'euros


EFFECTIF ACHATS
75 collaborateurs

Une réactivité au service des clients finaux

Dans un contexte économique tendu et dans un secteur industriel en crise, la maîtrise des risques fournisseurs et le danger de la rupture de la supply chain deviennent des priorités. L'accident nucléaire de Fukushima au Japon ou les inondations en Thaïlande de l'été 2011 ont constitué des défis pour les achats dans ce domaine. Ainsi, lors des inondations en Thaïlande, les usines de fabrication de disques durs ont été noyées. L'acheteur présent est allé aussitôt visiter les fournisseurs locaux... en pirogue. Lors du tremblement de terre au Japon, « nous nous sommes rendu compte que nous n'avions qu'un seul fournisseur sur certains marchés. Nous avons donc envisagé des solutions technologiques pour trouver d'autres sources fournisseurs. Un double sourcing a été mis en place pour éviter ces défaillances fournisseurs. Nous avons également davantage sécurisé nos sources d'approvisionnements », explique le directeur achats chez Sagemcom. Des équipes mixtes, composées de commerciaux, de clients finaux et d'acheteurs, se sont rendues sur place auprès des fournisseurs pour négocier avec eux des allocations et « minimiser les impacts des prix, qui avaient flambé jusqu'à 150 % », ajoute le directeur.

Faciliter l'implantation des fournisseurs

Sagemcom accompagne également ses fournisseurs et les aide à s'implanter hors de l'Hexagone. « Nous tentons de créer un tissu industriel. Ainsi, en Tunisie, lors de notre installation en 2002, nous avons aidé six sociétés françaises de plasturgie, car nous n'avions pas rencontré de fournisseurs locaux sur ce type de produit », confirme le directeur. Autre axe de travail: la recherche de l'innovation chez les fournisseurs. Pour faire le point, un plan de progrès, baptisé programme Score, avec des revues trimestrielles impliquant toutes les directions, dont les achats, permet de contrôler en permanence les points jugés critiques pour l'entreprise. « Une façon de suivre l'innovation chez le fournisseur », conclut Jean-Claude Barberan.

Ses forces

- Groupes de travail en mode projet.
- Des équipes d'acheteurs locaux.
- Aide à l'implantation des fournisseurshors de l'Hexagone.

Son parcours

Né en 1954, Jean-Claude Barberan est diplômé d'une école de commerce. Il commence sa carrière chez TRT, une filiale de Philips, puis rejoint, en 1990, SAT, une filiale de Sagem, comme responsable des achats. Dès 2001, il devient directeur des ventes de la business unit réseau de Sagem et, en 2005, directeur achats de Sagem Communications. En 2008, il est nommé vice-président directeur achats de Sagem Communications, avant d?être promu directeur achats de Sagemcom en 2009.