Mon compte Devenir membre Newsletters

Isabelle Lauzon, directrice générale des achats d'Accor

Publié le par

Pour Isabelle Lauzon, directrice générale des achats du groupe Accor, l'obtention du titre de Décideur Achats de l'année 2011 a été le couronnement d'un travail d'équipe où l'achat est un vecteur de création de valeur à long terme.

Avez-vous vécu votre élection comme meilleur Décideur Achats de l'année 2011 comme une consécration ou un encouragement à faire encore mieux?

Ce trophée a été une surprise totale mais fort agréable, à la fois du point de vue de la démarche et de son résultat. J'ai reçu beaucoup de messages de soutien de la part de mes collègues et des professionnels des achats, ce qui m'a touchée et incitée à m'impliquer activement dans le processus. Au-delà du trophée, c'est le partage de la démarche avec mes équipes qui m'a encouragée.

Un de vos grands chantiers était de promouvoir la fonction achats. Quel bilan pouvez-vous tirer de votre action dans ce domaine aujourd'hui?

De manière générale, il est primordial que nos prescripteurs internes aient le réflexe de nous solliciter pour autre chose que nos compétences de négociateurs. A leurs côtés, nous sommes capables de créer de la valeur au travers de projets liés à l'innovation et à l'éco-conception, par exemple. Fort heureusement, nous pouvons compter sur le soutien du top management, qui nous accorde le temps et les ressources nécessaires, ce qui constitue un gage de soutien et de crédibilité. Par ailleurs, il ne faut pas sous-estimer les retombées liées à l'évolution permanente de l'éco-système dans lequel nous opérons et à la mobilité professionnelle, c'est un paramètre d'une importance décisive. Dans une vie professionnelle, on peut être amené à occuper des postes variés dans différentes entreprises, notamment dans un grand groupe comme le nôtre. La seule parade: cultiver une culture d'entreprise et s'y enraciner. Cela nous permet de pallier les aléas liés à ces évolutions. Les achats n'y font pas exception.

Quelles avancées avez-vous réalisées en matière d'achats responsables?

L'utilisation de la nouvelle charte sur les achats durables est devenue un réflexe. Nous avons procédé notamment au déploiement d'un système d'évaluation de nos fournisseurs réalisé avec EcoVadis. Au cours du projet pilote en 2010, nous avons évalué 50 fournisseurs et l'objectif 2011 fixé à 100 sera atteint. Pour intégrer notre panel, un certain nombre d'exigences liées au développement durable doivent être remplies. Aujourd'hui, nous avons déjà intégré des critères spécifiques développement durable pour plus de 30 familles d'achats sur 100. Nous utilisons par exemple du papier d'impression issu de forêts exploitées de façon responsable et nous employons aussi des produits d'accueil éco-labellisés.

De façon globale, nous privilégions une approche de coût global (TCO) plutôt que le simple prix d'acquisition brut. Un produit ou un service avec un prix d'acquisition plus élevé peut non seulement avoir un meilleur TCO mais générer aussi des profits pour l'entreprise bien supérieurs à une approche de cost killing pur. De plus, le respect du développement durable est désormais un critère à part entière d'attribution des marchés et notre démarche est scrutée aussi bien par les agences de notation extra-financière que par nos clients ou les organismes certificateurs utilisés par nos marques.

Parcours

Ingénieur chimiste et diplômée d'un MBA (HEC Montréal), Isabelle Lauzon, 45 ans, a travaillé 17 ans chez Air Liquide, d'abord dans la vente, le marketing et les opérations, avant de prendre la direction des achats du groupe. Depuis 2008, elle est directrice achats d'Accor.