Mon compte Devenir membre Newsletters

Interview - Les Décideurs achats de l'année: ISABELLE PHUNG, HEPPNER, DECIDEUR ACHATS 2009, «Il faut savoir aller au bout de ses idées»

Publié le par

Directeur achats et infrastructures d'Heppner, Isabelle Phung vient d'être élue Décideur achats de l'année 2009 par les lecteurs de Décision Achats. Une femme de tempérament qui a réussi à s'imposer dans le secteur des transports et de la logistique.

Les lecteurs de Décision Achats ont récompensé votre action à la tête des achats du groupe Heppner. Que représente ce prix pour vous?

Isabelle Phung: Je suis, bien évidemment, très fière de recevoir ce prix du Décideur achats de l'année et reconnaissante vis-à-vis de tous ceux qui ont voté pour moi. La surprise a été totale. Au moment de monter sur scène, j'ai revu toutes les figures bienveillantes qui ont compté dans ma vie professionnelle: mes collaborateurs, mes fournisseurs... J'ai ressenti beaucoup d'émotion. Je pense aussi à tous les chefs d'entreprise auprès desquels je me suis engagée. Je ne sais travailler, m'investir et donner que si j'éprouve un réel respect pour mon supérieur hiérarchique. Je marche énormément à la confiance.

Heppner est un groupe de transport et de logistique, un secteur touché de plein fouet par la crise et, auparavant, par l'envolée des cours de carburant. 2008 restera-t-elle comme une année particulièrement difficile?

Bien sûr, comment le nier? Il n'en reste pas moins que je fais partie de ceux qui considèrent que c'est sur les terrains accidentés que naissent les meilleures idées et les meilleures organisations. En ces périodes de grandes tensions, la performance ne peut plus être optionnelle mais doit être consubstantielle à toutes nos activités. Une citation de Sénèque tourne en boucle sur mon ordinateur: «Ce n'est parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles». Aujourd'hui, nous devons nous montrer créatifs pour améliorer les process et fluidifier l'activité de nos entreprises. Réaliser des appels d'offres et négocier font partie du métier de l'acheteur, ce sont des figures imposées. Mais les achats ne se résument pas qu'à cela.

En 2008, vous avez mené des actions dans tous les domaines: nouvelle car policy, relooking de vos camions, centralisation de vos achats de carburant, nouvelle politique voyages, etc. De quoi êtes-vous la plus satisfaite?

Du lancement de notre premier véhicule roulant au gaz naturel (GNV). Nous sommes toujours en période de test, mais ce projet illustre la volonté d'Heppner de mener des actions concrètes en matière de développement durable. J'ai pris la tête de ce groupe projet également par conviction personnelle. Le GNV permet non seulement de diminuer de 10% les émissions de dioxyde de carbone par rapport à des moteurs diesel, mais surtout de réduire de 90% d'autres particules beaucoup plus nocives. Pour rappel, la loi de Grenelle préconise, notamment aux prestataires de logistique comme le groupe Heppner, de disposer d'une charte CO2 et d'évaluer leurs charges carbone d'ici à 2012, afin de réduire leurs émissions de dioxyde de carbone. L'étape préliminaire pour Heppner consistera à signer la charte CO2 délivrée par l'Ademe - l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie -, preuve de l'implication du groupe dans sa démarche de développement durable.

@ CHARLY POUPLIN

«C'est sur les terrains accidentés que naissent les meilleures idées et les meilleures organisations.»

La crise actuelle peut-elle remettre en cause les objectifs d'achats durables dans les entreprises. Ces dernières vont-elles privilégier les réductions de coûts?

Oui, il y a un risque que les programmes de réduction des coûts prennent le pas. Cela dit, il faut se bagarrer pour ce à quoi l'on croit. En outre, les achats durables ne sont pas incompatibles avec des réductions de coûts. Quand vous cherchez à diminuer vos émissions de CO2, vous êtes également amené à utiliser des motorisations qui réduisent vos consommations de carburant et donc vos coûts. Au-delà des actions mises en place dans les entreprises, le développement durable est aussi une posture individuelle, basée sur le respect des personnes et de son environnement immédiat.

Quelle est, selon vous, la principale qualité que doit posséder un décideur achats?

J'aime bien le nom que vous avez donné à votre élection. Etre un décideur, c'est savoir décider. Faire adhérer, communiquer, promouvoir la fonction achats en interne... C'est bien un temps. Mais il arrive un moment où l'on se rend compte que la frilosité et la résistance au changement vont avoir raison de vos gisements de gains et de votre force de conviction. Et c'est à ce moment-là où il faut savoir non seulement assumer ses décisions, mais aussi les promouvoir, voire les imposer. Une telle qualité n'est pas propre aux décideurs achats mais à tous les décideurs, quelle que soit leur fonction. Il faut savoir aller au bout de ses idées.

Qu'est-ce que vous appréciez le plus dans les achats?

La diversité de la mission. En une seule journée, vous pouvez traiter des problématiques très différentes. Les acheteurs font sans doute partie de ceux qui possèdent la vision la plus transverse de leur entreprise. Nous sommes une fonction pluridisciplinaire. J'apprécie également les relations avec les fournisseurs. Des relations souvent rugueuses mais aussi pleines de complicité, ce qui fait toute la richesse des rapports humains. La fonction achats est l'interface la plus affûtée entre l'interne et l'externe. D'ailleurs, je rêve d'avoir le titre de directeur des ressources externes plutôt que celui de directeur achats. Un jour peut-être.

Ayrald Berthod, directeur général de Cristal Décisions, a remis son prix à Wafik Azmi-Salib, directeur des achats et de la logistique du Club Méditerranée.

@ CHARLY POUPLIN

Ayrald Berthod, directeur général de Cristal Décisions, a remis son prix à Wafik Azmi-Salib, directeur des achats et de la logistique du Club Méditerranée.

2e Décideur achats 2009
Wafik Azmi-Salib, Club Méditerranée
«La récompense d'un travail acharné»

Pour accompagner la montée en gamme du Club Méditerranée, Wafik Azmi-Salib a su mettre en place une stratégie achats efficace et novatrice. Un travail d'équipe avant tout.

Par Florent Maillet

«Ce trophée récompense un travail acharné mené en équipe pendant cinq ans, avec le soutien et l'implication de notre direction générale.» Au travers de Wafik Azmi-Salib, son directeur des achats et de la logistique depuis 2004, c'est donc aussi le Club Méditerranée et sa stratégie de montée en gamme qui ont été distingués et reconnus. «Nous ne sommes que 70 collaborateurs, mais nous achetons pour 85 villages situés dans 26 pays, rappelle ce Franco-Egyptien, qui est entré en 1972 au Club Méditerranée. 2008 a été l'année de concrétisation de la politique haut de gamme de nos villages. Pour cela, nous avons défini des méthodes d'achats pour acheter mieux et moins cher, mais aussi pour coordonner et animer cette politique sur les cinq continents où nous sommes présents.»

Au moment de recevoir son prix, c'est donc «à (son) équipe et à (sa) direction générale» que ce dernier a pensé. Et pour cause. «Notre métier repose sur ce travail d'équipe. Mais, dans notre cas, la réussite est aussi et surtout conditionnée par notre capacité à nous inscrire complètement d ans la stratégie de l'entreprise et nous mettre au service de la marque.» Cette année 2008 lui semble également importante pour une autre raison. «En établissant une politique claire et fondée sur des relations durables avec nos fournisseurs, nous traversons avec sérénité et d'une manière satisfaisante cette année de crise qu'est 2009.»

Prix remis par Cristal Décisions

Conseil opérationnel en performance achat

Gérald Benchetrit, directeur achats de l'ANPE/Pôle Emploi, a reçu son prix des mains de Thierry de Cassan, fondateur de Synertrade.

@ CHARLY POUPLIN

Gérald Benchetrit, directeur achats de l'ANPE/Pôle Emploi, a reçu son prix des mains de Thierry de Cassan, fondateur de Synertrade.

3e Décideur achats 2009
Gérald Benchetrit, ANPE - Pôle Emploi
«Remplir notre mission de service public»

Récemment nommé à la tête des achats du nouveau Pôle Emploi, Gérald Benchetrit a permis aux achats de l'ANPE de se professionnaliser et d'acquérir un rôle stratégique.

Par Florent Maillet

Entre sa sélection en 2008 et son titre de 3e meilleur décideur achats de l'année reçu en 2009, Gérald Benchetrit a vu ses missions et son environnement professionnel évoluer considérablement. L'ANPE a, en effet, fusionné avec les réseaux Assédic pour donner naissance au Pôle Emploi, dont cet ancien acheteur du privé est devenu le directeur des achats-marchés et approvisionnement. «Je ne regrette pas un instant d'avoir choisi le secteur public, indique-t-il. Les achats ont un grand rôle à jouer pour accompagner les demandeurs d'emploi dans leur démarche d'insertion et de recherche professionnelle.» La structure achète notamment les prestations d'accompagnement et de formation des demandeurs d'emploi. «Notre efficacité est décisive pour remplir cette mission de service public, de même que le soutien de notre direction générale et financière, ce qui a toujours été le cas.» Structuration de la fonction achats, plan de formation «Campus Achats», mise en place d'outils comme SAP, organisation de conventions achats, orientation vers le développement durable... Un processus de professionnalisation des achats emblématique de la modernisation des achats publics dans leur ensemble.

Prix remis par Synertrade

Better Buying

Biographie

Isabelle Phung, 43 ans, est directeur achats et infrastructures du groupe Heppner depuis 2006. Elle était auparavant à la tête des achats de la société Facom. Isabelle Phung est diplômée du DESS marketing et gestion de la fonction achats de l'université Paris-Dauphine.

Groupe Heppner

ACTIVITE
Transport international et logistique
CHIFFRE D'AFFAIRES 2008
530 millions d'euros
EFFECTIF
3 800 collaborateurs
VOLUME D'ACHATS 2008
75 millions d'euros (hors investissements)
EFFECTIF ACHATS
8 collaborateurs