Intégrer le critère social dans ses achats

Publié par le

A mi-chemin entre l'économique et le social, la problématique de l'insertion professionnelle est un objectif de développement durable à part entière. Zoom sur les outils à la disposition des acheteurs dans le code des marchés publics.

  • Imprimer

Par David Moorre, du cabinet Factea Sourcing

L'introduction de clauses sociales dans les marchés publics, qui permettent de favoriser l'insertion professionnelle, est un levier fondamental dont disposent les acheteurs pour participer à la lutte contre l'exclusion. Elle est facilitée par l'utilisation potentielle de plusieurs articles du code des marchés publics, principalement les articles 14, 15, 30, 50 et 53. L'article 14 introduit directement les clauses sociales et environnementales dans l'exécution du marché. Il permet d'imposer aux entreprises soumissionnaires d'effectuer des actions d'insertion au travers d'un volume déterminé d'heures de travail, ou sur un pourcentage des heures travaillées pour l'exécution du marché. L'utilisation de cet article implique de connaître la situation locale en matière d'emploi et l'offre d'insertion mobilisable. Il convient donc de veiller à ce que l'introduction de ces clauses ne réduise pas le nombre de soumissionnaires potentiels.

Favoriser le développement des Esat

Autre méthode, celle de l'article 15, qui prévoit la mise en place des marchés réservés à des entreprises adaptées ou à des établissements et services d'aides par le travail (Esat). Ce type de marchés soutient le développement à moyen terme de ce genre d'établissement. Avant d'utiliser cet article, l'acheteur doit s'assurer qu'il possède une bonne connaissance des structures potentielles et de leurs capacités de production. L'article 30, lui, fait référence aux procédures applicables aux marchés de services dont l'objet est l'insertion socioprofessionnelle. En conséquence, les critères de sélection des offres doivent, pour l'essentiel, être liés à l'action d'insertion ou de qualification. L'avantage de cet article? Il permet d'utiliser une procédure adaptée (Mapa) pour un marché de qualification.

Quant aux variantes définies par l'article 50 du code des marchés publics, elles permettent au pouvoir adjudicateur de bénéficier d'innovations auquel il n'aurait pas pensé. Les entreprises ont alors le choix des modalités pour satisfaire leurs obligations en matière d'insertion. Son utilisation est assez innovante. C'est pourquoi il convient d'être attentif à un certain nombre d'informations, comme l'existence d'un lien entre l'objet du marché et l'insertion, mais aussi des documents de consultation mentionnant les éléments nécessaires pour apprécier la pertinence de la variante. Cependant, l'introduction de variantes rend plus complexe l'analyse des offres.

Il convient donc de prévoir en amont une méthodologie d'analyse transparente et efficace. Les critères d'attribution des marchés et la sélection des offres tels qu'ils ressortent de l'article 53 alinéa peuvent inciter les entreprises à présenter des offres performantes en matière d'insertion professionnelle. Cet article met en évidence une pondération qui favorise ce type d'offres. Dans ce cas, il faut attacher une pondération «raisonnable» à ce critère, chaque acheteur fixant le pourcentage qu'il juge pertinent. Le lien entre l'objet du marché et l'insertion professionnelle doit également être mis en évidence. Enfin, pour assurer la sécurité juridique de ce genre de marché, l'utilisation de l'article 53 alinéa peut être combiné avec l'article 14.

L'expert

David Moore est directeur du pôle public au sein de Factea Sourcing, un cabinet de conseil en stratégie et en amélioration de la performance, spécialisé notamment dans l'optimisation des achats des entreprises et des collectivités territoriales.

Les clés

- Le code des marchés publics 2006 favorise L'introduction de clauses sociales grâce à plusieurs articles complémentaires - L'introduction de clauses sociales ne doit pas réduire le nombre de soumissionnaires potentiels - L'analyse des réponses doit rester transparente et efficace, selon des critères objectifs définis en amont.

David Moore

Sur le même sujet

Comment les TPE/PME perçoivent-elles le secteur public?
Achats publics
Comment les TPE/PME perçoivent-elles le secteur public?

Comment les TPE/PME perçoivent-elles le secteur public?

Par Camille George

Pour connaître le ressenti des TPE/PME sur l'accès à la commande publique, l'OECP a missionné la Médiation des entreprises. Ces remontées terrain [...]

Comment booster la commande publique responsable?
Achats publics
Comment booster la commande publique responsable?

Comment booster la commande publique responsable?

Par Marie-Amélie Fenoll

La commande publique responsable est un levier insuffisamment exploité. C'est pourquoi un groupe de travail du Conseil économique, social et [...]

Que va changer l'open data pour les marchés publics ?
Achats publics
Que va changer l'open data pour les marchés publics ?

Que va changer l'open data pour les marchés publics ?

Par Camille George

Le 1er octobre 2018, l'ensemble des organismes publics est censé passer à l'open data. Soit adapter les profils d'acheteurs, définir et mettre [...]

L'Alpha des achats au ministère des Armées
Achats publics
L'Alpha des achats au ministère des Armées

L'Alpha des achats au ministère des Armées

Par Aude Guesnon

Le ministère des Armées s'est doté d'un nouveau système d'information, Alpha, désormais système unique de gestion des achats hors armement "qui [...]

La rédaction vous recommande

La révolution du paiement sans carte !
La révolution du paiement sans carte !

La révolution du paiement sans carte !

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]