Mon compte Devenir membre Newsletters

Incentives: rendez-vous à Dubaï

Publié le par

Et si Dubaï rimait avec incentives? Au-delà de son image bling-bling et ostentatoire, la mégalopole arabe s'impose comme une destination de choix en matière de tourisme d'affaires. Les arguments en sa faveur: un parc hôtelier ultra-éclectique et un cadre dépaysant alliant exotisme et services haut de gamme. Reportage.

Et si Dubaï, ville de tous les défis et de tous les possibles, devenait aussi celle de vos incentives? C'est du moins le parti pour lequel milite le Department of tourism and commerce marketing de Dubaï (DTCM) en misant sur la promotion d'une telle destination auprès des entreprises françaises. «Distante d'à peine 6 h 30 de Paris, Dubaï est une cité idéale pour les team building, car elle sait jouer sur tous les contrastes», assure Pascal Maigniez, directeur France de DTCM. Et pour cause: forte de ses souks animés, gratte-ciel sidérants, hôtels ultramodernes et déserts majestueux, elle conjugue harmonieusement cadre de travail haut de gamme et dépaysement. «L'exotisme dans un confort à l'occidental», résume le directeur France de DTCM.

Un Hong Kong du Moyen-Orient

Et c'est pourquoi cette ville-monde, forte de 90 % d'expatriés et abritant les projets architecturaux les plus fous, s'impose comme la première destination de tourisme d'affaires de la région. «En 2011, pas moins de 152000 touristes sont venus à Dubaï, soit une augmentation de 3 % par rapport à 2010», se réjouit Neelesh Loolchand, chargé de la promotion touristique chez DTCM France. Celui-ci précise d'ailleurs que les déplacements professionnels représenteraient, à eux seuls, 60 % de ce marché. Et pour attirer toujours plus de voyageurs d'affaires, ce Hong Kong du Moyen-Orient entend en découdre avec son image 100 % bling-bling, cantonnée au tourisme du luxe. « Certes, Dubaï est une ville qui cumule tous les superlatifs, reconnaît Pascal Maigniez, mais gare aux clichés! Cette cité est loin de ne faire que dans l'ostentatoire. En témoigne son parc hôtelier très éclectique, rassemblant palaces 5 étoiles et établissements 2 étoiles. A l'instar d'Accor qui, outre ses Pullman et Sofitel déjà implantés dans la ville, propose plusieurs hôtels Ibis, aux tarifs à la nuitée ultra-compétitifs: 90 euros la chambre double!»

C'est dire si, au-delà de son célèbre Burj Al Arab (fameux hôtel de luxe en forme de voile) et de son Atlantis (resort 5 étoiles implanté au coeur de l'île artificielle Palm Jumeirah), Dubaï regorge d'établissements à la portée de toutes les bourses. «Avec en prime une qualité de service haut de gamme «à l'orientale» souvent supérieure aux standards européens. C'est le cas notamment des hôtels Ibis, équivalant à des établissements 3 étoiles en France, incluant une piscine, un business center avec salles de réunions, un restaurant fort d'une cuisine originale avec mezzés revisités, plats français raffinés... », détaille Pascal Maigniez. Ce dernier souligne également que le parc hôtelier de la ville, en perpétuelle croissance, compte déjà près de 600 hôtels et appart'hôtels et plus de 74 000 chambres! Cela étant, gare à bien réserver vos nuits à l'avance, Dubaï étant l'une des villes championnes du monde en termes de Revpar (revenu par chambre), avec un taux d'occupation de74 %.

L'autre avantage de ces enseignes bon marché réside dans leur caractère pratique et facile d'accès, puisque leur implantation géographique se veut stratégique, à proximité des transports en commun. C'est le cas notamment des nombreux établissements situés dans le «World trade center» de la ville, où campe le fameux Dubai Exhibition Center, accessible en dix minutes à peine de l'aéroport. « Un endroit incontournable pour organiser ses séminaires », assure Pascal Maigniez. D'une superficie totale d'un million de mètres carrés, ce centre de congrès est divisé en plusieurs espaces high-tech totalement modulables. Tel que le Za'abeel Hall, d'une capacité de 15 000 m2 propre à accueillir 12000 personnes. Sans oublier le Sheikh Rashid Hall, d'une superficie de 7700 m2 et pouvant contenir 2500 sièges. 100 % flexible, l'espace peut être divisé en six salles de réunion (accueillant chacune 6400 personnes pour un cocktail et 2 800 pour un banquet). Mutualisé avec le Sheikh Maktoum Hall, il peut même atteindre une capacité plus grande encore: 11500 m2! Pour rivaliser avec une telle superficie, certains hôtels, comme l'Intercontinental et le Crown Plaza, deux 5 étoiles à proximité du Dubai Exhibition Center, ne sont pas en reste. Leur créneau? Mutualiser leurs espaces de réunion pour afficher des capacités d'accueil plus grandes. «Nous disposons aujourd'hui de 17 salles de réunion, dont la plus grande affiche une superficie de 1 100 m2», se réjouit Bader Baira, coordinateur des ventes au sein de l'Intercontinental.

Pour organiser des séminaires plus intimistes, pourquoi ne pas miser sur des hôtels de charme, à l'instar du Qamardeen et du Al Manzeel, deux resorts 4 étoiles situés dans le Downtown Dubaï, à dix minutes à peine de la célèbre Burj Khalifa, la plus haute tour du monde? Dotés respectivement de quatre et trois salles de réunion d'une quarantaine de mètres carrés chacune, ces établissements disposent également d'un spa, d'une piscine, de larges patios... Le tarif à la nuitée? «Pour des séminaires de 15 personnes par exemple, nous proposons des tarifs attractifs, autour de 85 euros HT la nuitée en basse saison et 180 euros HT environ en haute saison», détaille Ruby Gayoma, sales manager pour les deux hôtels, comptant chacun près de 200 chambres mêlant styles design et oriental.

Golf ou safari dans le désert?

Côté loisirs, la ville affiche également de nombreux atouts. Car au-delà de ses multiples gratte-ciel (dont le Burj Khalifa, à arpenter absolument!), ses magasins monumentaux aux produits détaxés, et son aquarium gigantesque en plein coeur du Dubaï Mall, n'oubliez pas que la mégalopole arabe est aussi celle des «2001 nuits». Avec sa vieille ville, ultra-préservée, qui compte moult monuments traditionnels (Al Ahmadiya School, Heritage House... ), musées multiples et souks très animés.

Si le farniente sur les plages de sable fin ravira les amoureux de la détente, les plus sportifs peuvent aussi miser sur un panel d'activités éclectiques. En premier lieu, le golf. En effet, la ville compte une pléiade de clubs: Emirates Golf Club, Al Badia Golf Courses, Dubai Country Golf Club, etc., où se déroulent de nombreux championnats internationaux. Pour des séjours 100 % sport, misez sur un hôtel correct, sans tomber dans le 5 étoiles, les clubs house de golf offrant déjà tout le confort haut de gamme: spa, piscine, restaurant... Pour des team building plus natures, rappelez-vous que la ville est distante d'une heure à peine du désert, où safari en jeep, bivouac en tente... sont organisés quotidiennement. Sans oublier la visite des montagnes Adjer, à 2 heures en voiture, où varappe et canyoning s'offrent aux touristes. Enfin, pour donner une touche plus extravagante à votre incentive, n'oubliez pas que le ski est possible à Dubaï pour à peine 60 euros la journée!