Mon compte Devenir membre Newsletters

IRIA ou IRIA pas?

Publié le par

@ THOMAS KOLLER

Quelle part de la performance d'une entreprise peut être attribuée aux achats? Quels acheteurs et directeurs achats ne se sont pas posé cette question? Après tout, un des critères à remplir pour justifier son siège au comité exécutif n'est-il pas de démontrer, chiffres à l'appui, sa participation aux bons résultats de son entreprise? L'étude, réalisée conjointement par la Cdaf et le cabinet AgileBuyer sur la représentation des achats dans les entreprises du CAC40, devrait nous en apprendre un peu plus le 7 septembre. Le principe est qu'à chaque société sera attribuée une note appelée IRIA pour «Indice de Reconnaissance Interne Achats» fondée sur la pondération de plusieurs critères de visibilité achats établis en étudiant les rapports annuels et documents de référence des entreprises du CAC40 entre 2008, 2009 et 2010.

En attendant, d'aucuns feraient bien de prendre de la graine de la charte des bonnes pratiques mise en place en France pour pacifier et organiser de façon juste les relations entre PME et donneurs d'ordre. Le fait, par exemple, que l'Espagnol Matrici S. Coop, parmi d'autres fournisseurs européens du constructeur automobile Saab, en arrive à réclamer la mise en faillite du suédois met le doigt sur l'utilité de dispositifs tels que la charte des bonnes pratiques a fortiori en période de crise... Du côté de Saab, on assure qu'une solution est en cours d'élaboration. Qui vivra, verra.

Mot clés :

Emmanuelle Serrano