Mon compte Devenir membre Newsletters

Guilbert passe sous la bannière d'Office Depot

Publié le par

Michel Milcent, directeur général du groupe Office Depot France

Michel Milcent, directeur général du groupe Office Depot France

Une page se tourne pour Guilbert, qui devient Office Depot Business Solutions. Trois ans après son rachat par le numéro un mondial des fournitures de bureau, Guilbert se range derrière la marque de son propriétaire. «Grâce à ce changement de nom, nous renforçons la puissance de notre maillage et sommes en mesure de consolider notre position de leader», explique Michel Milcent, directeur général du groupe Office Depot France. L'Hexagone est le troisième marché mondial d'Office Depot (après les Etats-Unis et la Grande-Bretagne). La filiale française pèse 6,5% de l'activité totale du groupe (15 milliards de dollars en 2006) et opère par le biais de quatre canaux de distribution: les magasins, la vente à distance sous les marques Viking Direct et Office Depot Business Solutions, les vendeurs de cette dernière entité et la vente en ligne (dont le chiffre d'affaires a progressé de 40% en France en 2006).

En regroupant toutes ses activités sous la même bannière, le fournituriste compte accélérer les synergies internes: achats, processus, offres ou encore systèmes informatiques. Office Dépôt bénéficie, pour ce faire, de l'important investissement de 100 millions d'euros réalisé par sa maison mère dans deux nouveaux entrepôts ultra modernes et du déploiement d'un système d'information SAP qui a mobilisé près de 20 millions d'euros. «Nous accroissons notre potentiel international en offrant davantage de lisibilité aux grands comptes internationaux», ajoute Sacha Tikhomiroff, direc teur général d'Office Depot Business Solutions, qui ambitionne d'atteindre 33% de part de marché. Le groupe souhaite aussi changer le mode d'achat des fournitures. «Nous réfléchissons au concept de «neve- rending store» que nous avons mis en place aux Pays-Bas: un client paie un forfait pour ne plus se soucier de ses fournitures au quotidien. Nous allons chez lui et l'approvisionnons en continu en fonction de ses besoins», explique Sacha Tikhomiroff.