Mon compte Devenir membre Newsletters

Geoservices se met au goût du jour

Publié le par

Geoservices occupe, depuis la fin mars, son nouveau siège social à Roissy-en-France. Neuf mois après le début du projet, les salariés bénéficient de locaux plus modernes, d'un mobilier et d'un aménagement homogènes, dans des bureaux lumineux.

Les cartons sont tout juste déballés. Inauguré fin avril, le nouveau siège du groupe de services pétroliers Geoservices, installé à Roissy-en-France (Val-d'Oise), à quelques minutes de marche de la ligne B du RER et entouré de verdure, accueille les 300 collaborateurs de l'entreprise depuis le 23 mars. «Il me reste encore à installer les stores», plaisante Valérie Catau, la responsable des services généraux, devant la luminosité des bureaux offerte par l'importante surface vitrée du bâtiment principal de 5 000 m2 (dont 3 000 m2 de bureaux).

Face au vieillissement de son ancien siège de la zone industrielle du Coudrais, située au Blanc-Mesnil (Seine- Saint-Denis), construit pour le groupe il y a 40 ans, le déménagement devenait nécessaire. «Nous étions mal situés. Il nous fallait des bureaux plus fonctionnels, permettant de rapprocher les différents services pour une meilleure communication en interne», explique la porteuse du projet initié en juillet 2008 et confié à Amsycom. Mission accomplie, au 127, avenue du Bois de la Pie, avec ses deux bâtiments carrés de 48 m de côté s'élevant sur trois niveaux. «les collaborateurs sont satisfaits. Aussi bien des nouveaux locaux que de la nouvelle adresse et de son environnement». Installée à deux pas d'un restaurant interentreprises, Geoservices est également située à trois stations de RER de l'aéroport de Roissy-CDG. «Cet emplacement facilite grandement le va-et-vient de nos visiteurs ou collaborateurs extérieurs», assure Valérie Catau, dont le bureau permet d'assister aux incessants décollages et atterrissages des avions. «Heureusement, on ne les entend pas», sourit-elle.

Des bureaux fermés pour les fonctions «confidentielles»

Pour certains métiers, comme les ressources humaines, qui nécessitent une certaine confidentialité, des bureaux individuels fermés ont été aménagés. Tous sont entourés de cloisons transparentes pour augmenter l'impression d'espace et la convivialité. Selon leur taille, certains disposent d'une table de réunion. Comité exécutif mis à part, les bureaux Della Valentina Office (DVO) sont associés à des sièges Steelcase portant le coût moyen d'un poste de travail à près de 1 500 euros. Pour la direction générale, le montant atteint 3 000 euros.

Un accueil alliant esthétique et confort

Au rez-de-chaussée, l'accueil principal mise sur la décoration et le bien- être. Une table basse design posée sur un large tapis rouge, un canapé double en cuir clair, une fontaine à eau et un écran de télévision sont entourés de plantes vertes et de tableaux. Le logo de l'entreprise, rétroéclairé, ajoute une touche high-tech à l'entrée du bâtiment.

Une salle dédiée au comité exécutif

Le comité exécutif, dont l'ensemble du mobilier de bureau a été fourni par Inno, bénéficie d'une salle de réunions spécifique d'une vingtaine de places. Des sièges en cuir entourent la table principale. Pour gagner en flexibilité, le lieu est également équipé d'une table annexe, montée sur roulettes tout comme les sièges. Machine à café et large baie vitrée améliorent le confort de la pièce.

Des salles de réunion omniprésentes

Derrière des cloisons transparentes, plusieurs salles de réunions, plus ou moins grandes, sont installées sur chaque plateau et peuvent accueillir de deux à dix personnes selon les besoins.