Mon compte Devenir membre Newsletters

Ernst & Young revisite la tour First à La Défense

Publié le par

Les 3 400 collaborateurs du cabinet Ernst & Young ont investi les locaux flambant neufs de la tour First à La Défense fin 2011. Une place de choix y est réservée à l'art contemporain.

La tour First, ou CB31, la plus haute tour de bureaux de France, culmine à 231 mètres dans le paysage de La Défense. C'est dans cet immeuble HQE que les 3 400 collaborateurs du cabinet Ernst & Young ont posé leurs cartons en décembre 2011. L'ancienne tour des assurances Axa a été entièrement rénovée pour répondre aux critères HQE. Ainsi, les besoins en climatisation seraient réduits de 50 % et ceux de chauffage de 80 % grâce à un système de récupération de la chaleur accumulée par l'éclairage, l'informatique et les occupants. Regrouper les salariés d 'Ernst & Young, autrefois répartis sur deux sites différents (dans la tour Egée de La Défense et à Neuilly), était une volonté du groupe. « Nous voulions réunir toutes nos équipes dans un même bâtiment et réduire aussi nos mètres carrés inutilisés », détaille Pierre Hurstel, directeur de la stratégie de la communication de la société. La part des espaces inutilisés a chuté de 25 %. Désormais, les bureaux du cabinet de consultants sont répartis sur 19 étages (entre le 13e et le 31e), soit sur près de 37 000 m2, contre 45 000 m² auparavant. Pour agencer au mieux ses espaces de travail, Ernst & Young a fait appel à Majorelle, agence spécialisée dans l'aménagement d'espaces tertiaires. Les locaux ont bénéficié d'un traitement acoustique des espaces et cloisons qui confère un véritable calme aux bureaux.

L'art contemporain à l'honneur

Des espaces ont été aménagés sur trois étages, avec une hauteur de 10 mètres sous plafond et une surface de 100 m2, pour créer des lieux de convivialité pour les collaborateurs, s'apparentant à des places de village. Ces «sky lobbies» sont dédiés à l'art contemporain: Ernst & Young a donné carte blanche à de jeunes artistes pour des créations originales. Enfin, « pour conserver la mémoire du papier en ces temps de dématérialisation », selon Pierre Hurstel, une bibliothèque trône au «knowledge center», ou centre de connaissances. Une aile du 27e étage est consacrée au recrutement. Des espaces de tests et d'entretiens permettent d'évaluer les 8 000 candidats reçus en moyenne chaque année par le cabinet, sur les 60 000 CV reçus en France. Enfin, les salles de réunions sont toutes équipées en visioconférence. Les 26e et 27e étages sont dédiés aux réunions clients, tandis qu'un auditorium de 250 places est partagé entre tous les occupants de la tour au 1er étage. Parmi les autres services partagés, figureront une conciergerie et une salle de sports courant 2013.

First, la plus haute tour de bureaux française

La Tour First est la plus haute tour de bureaux existante en France. Ses 231 mètres sont divisés en 52 étages, soit 80 000 m2 de bureaux. Certifiée haute qualité environnementale (HQE), elle atteint le niveau très haute performance énergétique et devrait obtenir, courant 2012, le label Leed (leadership in energy and environmental design).

Un accueil spacieux

L'accueil du cabinet se situe au 27e étage. De grandes banquettes design et confortables permettent aux visiteurs de patienter en profitant de la vue offerte. Face à eux se situent de grandes salles de réunions où les collaborateurs rencontrent leurs clients.

«Cumulus», un nuage de verres irisés

Cette oeuvre, signée par Jean-Philippe Illanes, artiste vivant entre Paris et Barcelone, décore le sky lobby situé au 17e étage. Il a repris les matériaux de l'immeuble (verre, métal) qu'il a revisités avec des artisans. Cette pluie de verres colorés est censée reproduire l'impression que l'on peut avoir en étant allongé dans l'herbe à regarder passer les nuages.

Bureaux partagés calme préservé

Les managers disposent de bureaux partagés pour quatre personnes. A côté, les autres collaborateurs travaillent sur des benchs. Pour préserver la quiétude des lieux, des box isolés, ou «suites», permettent de se réunir sans déranger ses voisins.

«Au-dessus de la mêlée après l'orage», une oeuvre intrigante

Dans le sky lobby du 23e étage, où les salariés peuvent déguster thés et pâtisseries, trône une oeuvre de l'artiste Julie Legrand. Cette installation puise son inspiration dans «le comportement de l'eau et ses transformations, le ciel et les fonds marins». L'oeuvre a été revue plusieurs fois, notamment en raison des contraintes liées aux immeubles de grande hauteur (IGH).

Le «Cube», un lieu high-tech dédié à l'international

Le «Cube» est un lieu à haute valeur technologique. Il permet d'organiser des réunions de travail en visioconférence à travers le monde. Un tableau interactif permet d'échanger en temps réel entre participants par écrit.

Des pétales colorés pour se repérer

A l'entrée de chaque étage, trois pétales orientent les visiteurs. Mauve, rose et gris, ils symbolisent chacun une des trois ailes du bâtiment. Sur les murs figurent des monuments parisiens. Ainsi, l'aile rose est celle du Sacré Coeur de Montmartre, le pétale violet est associé à la Tour Eiffel et enfin le pétale bleu à la Grande Arche de La Défense.

Mot clés :

Marie-Amélie Fenoll