Mon compte Devenir membre Newsletters

Entretien de la flotte: plusieurs voies possibles

Publié le par

Conscients de l'importance d'un bon entretien de leur flotte, les gestionnaires de parcs automobiles semblent privilégier l'optimisation de ce poste de dépense qu'ils considèrent comme un facteur de risque important. Il existe plusieurs solutions adaptées aux différents besoins des entreprises.

Après la responsabilisation des conducteurs, l'entretien des véhicules est la priorité des responsables de flottes automobiles. «Il s'agit désormais du premier service souscrit par les entreprises qui financent leurs véhicules en location de longue durée (LLD)», constate Rodolphe Noulin, directeur de Speedy Fleet, auteur d'un baromètre annuel sur les pratiques des responsables de flottes. Ainsi, en 2009, 62 % des entreprises avaient souscrit à ce service. «L'entretien représente un poste de dépenses non négligeable, estime François Piot, directeur général d'Arval en France. Il influe directement sur l'optimisation d'un outil de travail essentiel: le véhicule. En outre, la sécurité du collaborateur en dépend. » Parmi les défauts d'entretien, l'état des pneus s'impose comme l'élément primordial à prendre en compte. Et pourtant, ce service spécifique n'est souscrit que par 39 % des sociétés en LLD selon le baromètre Speedy Fleet.

Pour ces sociétés, l'entretien n'est pas le paramètre le plus compliqué à gérer. En effet, les acteurs de la LLD leur mettent généralement à disposition une carte permettant la prise en charge immédiate du véhicule par la ou des enseignes partenaires du loueur. Lors d'une révision programmée, le collaborateur qui se rend dans un centre est donc aussitôt identifié quand il présente sa carte. Les informations relatives à la réparation sont alors envoyées au gestionnaire de la flotte de l'entreprise concernée. Pour les flottes nationales, mieux vaut se tourner vers les loueurs travaillant avec de nombreuses enseignes afin de bénéficier d'un maillage territorial important, qui permet aux collaborateurs d'optimiser leur temps et de ne pas avoir à parcourir de grandes distances pour faire entretenir le véhicule.

Rodolphe Noulin, Speedy Fleet

L'entretien est désormais le premier service souscrit par les entreprises qui financent leurs véhicules en location de longue durée.

Passer directement par un concessionnaire

Quel que soit le mode de financement de la flotte, plusieurs solutions existent pour assurer l'entretien du parc automobile de l'entreprise, en fonction du nombre et de la répartition géographique des véhicules. Première possibilité: passer directement par un concessionnaire. Dans ce cas, le collaborateur peut amener le véhicule directement chez le concessionnaire puis régler la facture et se faire rembourser. Mais cette solution nécessite que l'ensemble des véhicules soient implantés dans la même région. «Ainsi, il devient possible de passer des accords annuels avec le concessionnaire et de réaliser d'importantes économies», estime Bernard Roland, fondateur du cabinet de conseil en gestion de flotte BRC. Il convient toutefois de garder un oeil attentif sur les factures afin d'éviter les erreurs de saisie des notes de frais.

Autre possibilité, en cas de flotte implantée sur tout le territoire: confer l'entretien des véhicules au réseau du constructeur. « Cela peut donner lieu à la négociation d'un accord-cadre qui, sur les grosses flottes notamment, peut s'avérer financièrement intéressant», reprend Bernard Roland. Mais attention: les forfaits sont établis nationalement et sont les mêmes pour les véhicules réparés en région parisienne et en province. «Les garages en région étant souvent deux à trois fois moins chers qu'à Paris, ces forfaits peuvent représenter défait des surcoûts», prévient le consultant. Quoi qu'il en soit, les gestionnaires de flotte privilégient les réseaux des constructeurs plutôt que les réseaux indépendants, selon le baromètre Speedy Fleet.

@ MIDAS

@ FEU VERT

L'entretien d'une flotte automobile est souvent un poste de dépenses important, qu'il faut optimiser en fonction du nombre de véhicules et de leur répartition géographique.

Se tourner vers les enseignes de réparation

L'entreprise peut également choisir de se tourner vers les réseaux spécialisés tels que Midas, Speedy et autres Norauto pour ne citer qu'eux. Ces enseignes disposent toutes d'offres dédiées aux flottes d'entreprises. Elles assurent les mêmes services que pour les particuliers. «A la différence près que les conditions tarifaires sont différentes, nuance-t-on chez Midas Entreprise. En effet, les accords annuels se basent sur les tarifs des particuliers, mais ils bénéficient d'une remise qui varie en fonction du volume d'affaires estimé avec l'entreprise concernée. » Les prestations de ces enseignes sont souvent très proches de celles d'un garage traditionnel ou d'une concession. Tous les aspects de la voiture peuvent y être traités: pneus, amortisseurs, batterie, freins, vidange, climatisation, électronique embarquée... Mais il y a quelques exceptions: «Nous ne pouvons intervenir pour certaines réparations lourdes concernant le moteur», reprend-on chez Midas Entreprise. Même son de cloche chez Carglass qui ne s'occupe que des vitrages. Le baromètre réalisé par Speedy Fleet indique que pour entretenir les pneus ou des freins, les responsables de f ottes automobiles préfèrent ces enseignes indépendantes aux réseaux des constructeurs. Car ces prestataires spécialisés peuvent offrir différents avantages: outre la possibilité de négocier un accord valable nationalement, qui permet aux collaborateurs de se rendre dans n'importe quel centre de l'enseigne, Midas Entreprise par exemple évite au conducteur d'avancer l'argent. La facturation est centralisée au siège de l'entreprise et réglée en f n de mois. Et, bien entendu, tous ces réseaux sont multimarques et interviennent sur l'ensemble des véhicules, quel que soit le constructeur.