Mon compte Devenir membre Newsletters

En Europe, les loyers de bureaux sont stables

Publié le par

En moyenne, sur les neuf principaux marchés européens, le loyer prime n'a progressé que de 3 % en comparaison du premier trimestre 2011, restant inchangé par rapport au trimestre précédent. Telle est l'une des conclusions de l'étude « Principaux marchés de bureaux en Europe de l'Ouest » publiée en avril par BNP Paribas Real Estate.

Dans l'ensemble, les loyers primeLe loyer prime est le maximum du marché pour un bureau de taille standard, dans la meilleure localisation pour un marché donné, par rapport à la demande dans le secteur de marché, qui est à la fois d'excellente qualité et offre les meilleures prestations. des bureaux ont été stables en Europe au premier trimestre 2012. Sur les neuf principaux marchés, le loyer prime n'a augmenté en moyenne que de 3 % par rapport au premier trimestre 2011. Dans le quartier central des affaires de Paris (QCA), les loyers moyens restent orientés à la hausse, bien que les augmentations aient ralenti en comparaison avec les trimestres précédents.

Au centre de Londres (London Central), le loyer prime est resté stable par rapport à l'année précédente. Dans le West End, le fort recul du taux de vacance entretiendra la pression à la hausse sur les loyers. Dans la City, les loyers ne devraient pas augmenter. A Paris Centre, un nouveau loyer prime s'est établi à 830 euros/m2, retrouvant son niveau de 2010. Les loyers moyens ont progressé sur l'année en raison du léger repli de l'off re disponible.

En hausse de 4 % par rapport à l'année précédente, les loyers prime ont été stables dans toutes les grandes villes allemandes au premier trimestre 2012. Sachant que l'off re disponible devrait encore diminuer, les loyers prime pourraient progresser au second semestre. Les loyers moyens restent orientés à la hausse dans les QCA de Munich, Francfort et Berlin, car la demande est la plus forte dans ces secteurs.

Des résultats contrastés en Italie et en Espagne

A Milan, l'évolution négative de l'off re disponible a eu de fortes répercussions sur les loyers ce trimestre. En effet, au vu des difficultés rencontrées par le marché, les propriétaires sont contraints de réviser les loyers à la baisse. En conséquence, les loyers prime ainsi que les loyers moyens du QCA ont diminué ce trimestre, et la nouvelle hausse attendue du taux de vacance devrait maintenir la pression à la baisse sur les loyers en 2012.

Le loyer prime est resté stable à Madrid, car l'offre de bureaux dans le QCA demeure rare. Il convient toutefois de noter que le fléchissement de la demande s'est traduit par un léger repli des loyers moyens. A Bruxelles, les loyers ont fi ni par se stabiliser, s'établissant à leur plus bas niveau depuis le début de la crise. En recul de 10 % sur l'année, le loyer prime enregistre toutefois la plus forte baisse relevée parmi les grands marchés européens.

Mot clés : Paris

Emmanuelle Serrano