Mon compte Devenir membre Newsletters

Des tempêtes dans un verre d'eau

Publié le par

@ ARNAUD OLSZAK

Par Sébastien de Boisfleury, rédacteur en chef

Echanges de mails incendiaires entre adhérents, recherche des personnes à l'origine de «la fuite», démission... La publication, sur notre site internet, d'informations concernant des mouvements au sein de certaines associations achats aurait provoqué quelques émois! C'est à la fois surprenant, car ces infos n'ont rien de révolutionnaire ni de stratégique en soi, et ça ne l'est pas, car les associations, notamment dans l'univers professionnel, ont toujours été un lieu de pouvoir - aussi maigre soit-il - et un espace d'influence. Pour être concrets, nous avons été les premiers à annoncer la nomination d'un directeur délégué à la Cdaf (Compagnie des dirigeants et des acheteurs de France) ou encore la création d'une association regroupant des anciens de HEC alors qu'il en existe déjà une.

Ces querelles de chapelles sont plutôt regrettables car tout le monde s 'accorde sur le fait que la fonction achats a besoin de reconnaissance dans le monde de l'entreprise et au-delà. Or sur ce point, les associations ont un rôle important à jouer, encore faut-il ne pas avancer en ordre dispersé. Prenons le cas de la Cdaf: en quelques mois, cette organisation longtemps réputée pour son immobilisme s'est faufilée dans les arcanes du pouvoir pour tenter de changer l'image des acheteurs souvent assimilés à de simples cost killers. Une action qui doit être saluée et qui, visiblement, commence à faire des envieux. La sortie dans la presse de quelques informations étant finalement l'occasion, pour ces derniers, de faire entendre leurs voix et surtout leurs ego.