Mon compte Devenir membre Newsletters

Des tarifs hôteliers de plus en plus élevés dans les pays du Golfe

Publié le par

Selon HRG, sur les six premiers mois de 2008, Abu Dhabi a enregistré une hausse de 23% de ses tarifs hôteliers et rejoint ainsi Dubaï dans le top 10 des villes les plus chères du monde.

Les pays du Golfe sont en pleine croissance. Et leurs tarifs hôteliers également. Selon l'étude réalisée par le spécialiste des voyages d'affaires HRG, Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis) a vu ses tarifs hôteliers augmenter de 23% sur le premier semestre 2008. Avec une nuitée à 231,50 euros, la ville se classe pour la première fois dans le top 10 des villes aux tarifs hôteliers les plus élevés et rivalise ainsi avec Dubaï (Emirats Arabes Unis), sixième au classement avec 232,52 euros.

Abu Dahbi se classe, pour la première fois, dans le top 10 des villes affichant les tarifs hôteliers les plus élevés du monde.

@ FOTOLIA / LUIGI VISCO / LD

Abu Dahbi se classe, pour la première fois, dans le top 10 des villes affichant les tarifs hôteliers les plus élevés du monde.

Toujours en tête du classement, Moscou affiche des tarifs en hausse - 379,52 euros la nuitée - et tient le rang qu'elle occupe depuis trois ans. La ville aux mille coupoles dorées surclasse toujours Bombay, Paris, Milan et Genève, dont les tarifs, également en hausse, oscillent entre 258,36 et 232,68 euros. La tendance est contraire en Amérique du Nord. Les prix stagnent à New York et baissent même de 2 et 3% à San Francisco et à Houston. Selon Yves Nanique, directeur général d'HRG France, les résultats de l'étude traduisent, de manière générale, «une hausse des tarifs de l'industrie hôtelière plus lente qu'en 2007 sur la même période. Si le marché faiblit , il faut s'attendre à ce que les hôtels adoptent des prix raisonnables afin de maintenir leur taux d'occupation.»