Mon compte Devenir membre Newsletters

Des machines de mise sous pli pour une productivité maximale

Publié le par

Pitney Bowes lance une gamme de machines de mise sous pli de production. Ces appareils sont dotés de capacités de traitement allant jusqu'à un million de courriers par mois.

Les nouvelles machines DI se veulent plus simples d'utilisation.

Les nouvelles machines DI se veulent plus simples d'utilisation.

Composée de quatre solutions compactes modulaires, la nouvelle gamme DI de machines de mise sous pli de production signée Pitney Bowes répond à des besoins de vitesse et de souplesse accrus. Spécialiste des solutions intégrées courrier, le constructeur a conçu des appareils pouvant traiter jusqu'à un million de plis par mois. Elaborés afin que le trajet papier-enveloppe soit le plus simple et le plus court possible, de nouveaux châssis permettent à ces DI d'atteindre des vitesses de production allant jusqu'à 10000 enveloppes par heure. Les DI 4080, DI4100, DI6080 et DI 6100 sont également équipées d'un écran tactile de 17 pouces. L'interface d'utilisation se veut des plus simples. Le nombre illimité de mémoires, de visuels clairs, ainsi que les descriptifs précis via l'écran des principaux modules permettent une prise en main immédiate, même par des utilisateurs peu qualifiés.

Plus de souplesse

Ces nouvelles machines se caractérisent par leur modularité et les nombreuses possibilités de personnalisation qu'elles offrent. Capables de traiter sans réglage les enveloppes de petit ou demi-format, ces machines de mise sous pli peuvent traiter simultanément le format C4 dans un espace réduit n'excédant pas 9 m2. Elles peuvent être dotées d'un à sept margeurs, par ajout ultérieur, sans modification du châssis. Chacun de ces margeurs peut héberger tout type de technologie de lecture (OMR, BCR, OCR et Datamatrix) par simple ajout d'un lecteur. Grâce à son PC serveur embarqué à double disque de grande capacité, configuré en Raid 1, le pilotage du courrier ou de l'affranchissement avec nombre de plis aléatoires se fait automatiquement en optimisant le tarif postal. L'utilisateur peut ainsi contrôler à tout moment à l'écran la constitution des boîtes postales, ces cartons qui rassemblent les plis une fois édités.

De la même manière, la traçabi- lité d'un pli est assurée du début à la fin du processus de mise sous enveloppe, garantissant ainsi l'intégralité du dépôt (accès au bordereau de dépôt sécurisé). Quant aux étiquettes Siloé Le système d'étiquettes Siloé se compose d'un logiciel et d'une imprimante d'étiquettes agréés par La Poste. et aux bordereaux de La Poste, ils sont générés automatiquement. Autre fonctionnalité: un outil «statistique» permet de sauvegarder les données de production: quantités produites, rendements, temps d'arrêt, durée des applications, identité de l'utilisateur, etc. Un rapport peut également être édité à tout moment pour vérifier précisément l'intégrité du traitement de chaque application.

Un grand nombre de périphériques peuvent également être intégrés à ces machines comme le redresseur d'enveloppes en sortie. «Grâce à ces nouvelles solutions, nous sommes en mesure de répondre, avec un maximum de souplesse et de productivité, aux besoins de mise sous pli») conclut Pierre Lelard, directeur marketing de Pitney Bowes. Ces nouvelles machines sont commercialisées à partir de 60000 euros HT.