Mon compte Devenir membre Newsletters

Des instruments d'écriture à la pointe du progrès

Publié le par

A l'heure de la rigueur budgétaire, les fabricants de stylos ont fait de l'innovation un critère commercial primordial. Présentation des dernières nouveautés du marché.

Pour plus d'ergonomie, «Stabilo's Move Easy» est moulé de façon à épouser le creux de la main.

Pour plus d'ergonomie, «Stabilo's Move Easy» est moulé de façon à épouser le creux de la main.

Pour les fabricants de stylos, l'innovation n'est pas un vain mot. La marque Uniball en a même fait son slogan, précisant que ses systèmes d'écriture ont «une technologie d'avance». «Notre service recherche et développement réfléchit sans cesse à la création de produits, à l'amélioration de la qualité et au respect de l'environnement, confirme Alain Assoun, p-dg d'Uniball. L'innovation est devenue un critère commercial qui permet de séduire les entreprises et ce, même en période de crise économique.» Pour Christophe Le Boulicault, dg de Stabilo France, «l'innovation est une clé d'entrée indéniable pour être référencé dans les catalogues de fournitures des sociétés».

Une meilleure ergonomie

Les fabricants rivalisent d'ingéniosité technologique pour proposer aux utilisateurs des stylos toujours plus ergonomiques et qui apportent un grand confort d'écriture. Par exemple, Stabilo a conçu «Easy Ergonomics Experts», une gamme comportant des modèles spécifiques pour droitiers et gauchers. Les portemines «Stabilo's Move Easyergo» disposent, eux, de trois empreintes préformées antidérapantes pour guider le positionnement des doigts. Ils sont rechargeables avec des mines de 3,15 mm et coûtent 5,45 euros HT. Les rollers rechargeables «Stabilo's Move Easy», comme les portemines, sont incurvés pour mieux épouser la forme de la main. Vendus 5,45 euros HT, ils sont dotés d'une pointe bille au lieu d'une plume. Disponibles en encre bleue effaçable ou noire, ils se déclinent en plusieurs coloris. En effet, trois combinaisons existent: bleu clair / bleu foncé, rose clair/ rose foncé et jaune/ orange.

Les portemines «Shalaku S» d'Uniball présentent, quant à eux, un corps translucide dans des coloris variés (rose, rouge, vert pomme, turquoise, bleu et noir) et sont vendus 2,35 euros HT. La marque propose également des rollers «UMN-207 micro» (1,33 euro HT). Ils sont rechargeables et disposent d'un système double bille (0,5 mm) pour un séchage ultra-rapide et une écriture plus fluide.

D'autres fabricants, comme Pilot et Bic, proposent des mécanismes de pointes innovants. Ainsi, les stylos à bille «Cristal large» de Bic (0,15 euro HT) sont dotés d'une pointe de 1,6 mm et écrivent plus de 2 km, soit jusqu'à trois ou quatre fois plus que les autres stylos gel ou rollers à encre liquide du marché. En ce qui concerne les stylos de la gamme «Acroball» (1,65 euro HT) de Pilot, leurs billes rétractables sont en carbure de tungstène, un alliage qui résiste aux chocs et aux chutes.

L'encre thermosensible du «Frixion Slim» s'efface en frottant l'embout du stylo sur le papier.

L'encre thermosensible du «Frixion Slim» s'efface en frottant l'embout du stylo sur le papier.

Autre élément en matière d'innovation: les encres. Ainsi, les marqueurs pour tableaux blancs de Staedtler (à partir de 1,10 euro HT) contiennent une encre «dry safe» évitant au produit de sécher trop vite lorsqu ils sont décapuchonnés. «Au contact de l'air, une mince pellicule de protection se forme sur la pointe, retardant le séchage. Un marqueur standard sèche en quelques dizaines de minutes tandis que le nôtre fonctionne encore après quelques jours sans capuchon», assure Yves Muller, directeur marketing chez Staedtler. Du côté d'Uniball, l'encre «super ink» du roller «Jetstream SXN» (1,90 euro HT) s'évapore facilement pour un séchage instantané. Cette encre est aussi infalsifiable et inaltérable. Quant au roller «Point visco» de Stabilo, il offre une encre à faible viscosité pour une écriture fine, sans bavure et un débit d'encre régulier. Dernière innovation notoire, Pilot et son stylo à encre thermosensible, baptisé «Frixion Slim» (à partir de 12,50 euros HT). Sa principale caractéristique est son encre qui devient invisible au-delà d'une certaine température (60 °C). En frottant l'embout en plastique du stylo sur le papier, ainsi échauffé, l'utilisateur peut corriger ou effacer ce qu'il vient d'écrire. Attention toutefois: si la température du papier descend en dessous de 10 °C, l'encre réapparaît!

Une démarche écologique

Allier innovation et écologie, tel est aussi le nouveau credo des fabricants. Les surligneurs «Greenlighter» (1,20 euro HT) de Stabilo sont ainsi conçus à base de bois issu de forêts portant le label international FSC. Par ailleurs, les mines des crayons, sans plomb, sont conçues en graphite et argile. Les solvants utilisés, eux, contiennent 80% d'eau et sont donc peu toxiques. De son côté, Staedtler propose «Wopex» (à partir de 0,20 euro HT), un crayon en bois dont la conception est plus économe en matériaux et dont la mine en graphite, très résistante, assure la longévité et évite son renouvellement trop fréquent. Quant au stylo «Choose» (1,05 euro HT) de Pilot, il est fabriqué à partir de plastique recyclé. Enfin, conçu en sciure de bois, le stylo à bille «Power Tank Eco» d'Uniball (1,50 euro HT) est original: il fonctionne dans toutes les positions et résiste même à la pluie! Avec ces offres «vertes», les fabricants montrent que l'on peut mettre l'innovation au service du développement durable.

Interview

«Les donneurs d'ordres ne prennent pas le temps d'analyser leurs besoins, ils ne regardent que la ligne du prix»
Etienne Perhaut, président de l'Association des industriels de la papeterie et du bureau (AIPB) et directeur général de Staedtler, fait le point sur l'innovation en matière de systèmes d'écriture.


En cette période de crise économique, les fabricants de stylos disposent-ils des budgets nécessaires pour investir dans la recherche et le développement?
Ces derniers réduisent leurs dépenses tout en accentuant leurs investissements. Par voie de conséquence, la recherche et le développement font partie intégrante des investissements de notre segment d'activité. Les fabricants doivent continuer à innover s'ils veulent que les donneurs d'ordres réagissent positivement à leurs propositions lors des appels d'offres.


Les grandes entreprises sont-elles sensibles aux innovations dans votre secteur?
Aujourd'hui, les acheteurs se focalisent tout d'abord sur les prix des produits car ils n'ont pas connaissance des innovations conçues par les fabricants en matière de systèmes d'écriture. En effet, les donneurs d'ordres ne prennent pas le temps d'analyser leurs besoins en termes de stylos. Ils se contentent de regarder que la ligne du prix. Alors qu'une bonne pratique consiste à acheter intelligent en choisissant le produit adéquat. Par exemple, un service comptabilité aura besoin d'acheter un stylo avec de l'encre infalsifable.


En 2007, l'AIPB faisait la promotion de produits de marque dans les entreprises. Qu'en est-il aujourd'hui? Avez-vous prévu de nouvelles actions?
Nous allons effectivement continuer à promouvoir des instruments d'écriture de marque dans les entreprises car ils durent plus longtemps et sont de meilleure qualité. Ce type de produits présente également les dernières innovations technologiques des fabricants. En partenariat avec l'Union de la filière papetière et la Fédération de l'équipement du bureau, nous réfléchissons à la création de filières diplômantes pour les commerciaux. Ces derniers devant être capables de vendre des produits qui répondent aux différents besoins des acheteurs et non plus seulement à des contraintes budgétaires.


AIPB


ACTIVITE
L'Association des industriels de la papeterie et du bureau a pour objectif d'organiser un double dialogue entre les fabricants et les distributeurs, mais également entre les fabricants et les utilisateurs.


ANNEE DE CREATION
1975


NOMBRE D'ADHERENTS
50 fabricants de produits de papeterie et de fournitures de bureau