Mon compte Devenir membre Newsletters

Des incentives «made in» 2012

Publié le par

Jeux olympiques de Londres, Championnat d'Europe de football ou encore Exposition internationale de Corée... Et si ces événements qui marqueront l'année 2012 servaient aussi de cadre à vos prochaines incentives? Un moyen efficace de motiver vos salariés en faisant du buzz. Revue de détail.

@ GRINFEN / FOTOLIA

L'année 2012, une année d'élections, de Jeux olympiques mais aussi d'incentives. « Comme toutes les années marquées par de grands événements politiques, 2012 est particulière pour nos métiers car un certain attentisme en matière d'incentives peut se faire sentir, explique Gérard Denis, président de l'agence de conseil en communication Denis & Co. Notamment pour les agences dotées de nombreux clients dans le secteur public, ces derniers évitant de communiquer durant cette période. » Pourtant, d'autres événements-phares de 2012, culturels ou sportifs, et seulement à quelques heures d'avion de la France, pourraient largement changer la donne. A l'instar du Championnat d'Europe de football qui se tiendra en Pologne et en Ukraine ou, mieux encore, les Jeux olympiques de Londres. Des manifestations hors du commun qui peuvent servir de cadre à l'organisation d'incentives originales de trois à cinq jours. « Face à une conjoncture morose, les entreprises sont, certes, à la recherche d'événements à moindre coût mais qui font également rêver en marquant les esprits. Les Jeux olympiques s'inscrivent tout à fait dans cette logique et permettent aux entreprises de créer le buzz à 2 h 15 seulement de Paris, via l'Eurostar », indique Gabrielle Elbaz, directeur meeting & events d'American Express. Et pour cause: « En termes de transport, Londres est une destination bon marché et très accessible. Aussi, la tenue des Jeux olympiques, l' été prochain, dans une capitale voisine va nécessairement générer des envies chez les col laborateurs et des idées chez les travel managers », renchérit Gabrielle Elbaz, dont les partenaires hôteliers d'outre-Manche, des grandes chaînes implantées en périphérie de Londres aux boutiques hôtels situés dans le centre, ont déjà pris les devants en rénovant leurs chambres pour l'occasion.

Miser sur les manifestations organisées autour d'événements-phares

On l'aura compris, en plongeant leurs collaborateurs dans les coulisses d'événements si intenses, les entreprises transforment à coup sûr leur incentive en un moment inoubliable. « Toutefois, l'objectif ne consiste pas forcément à les convier aux manifestations elles-mêmes. Au contraire. Pourquoi ne pas s'y rendre avant ou après l'événement-clé? Une manière d'optimiser le budget global tout en favorisant le montage d'opérations significatives comme la visite du village olympique de Londres ou la venue d'un athlète sur le lieu de l'incentive. Un tel programme permet, plus globalement, aux salariés de s'immerger dans un lieu en pleine effervescence», détaille Gabrielle Elbaz. D'autant que les Jeux olympiques, comme l'Euro 2012, sont loin de se réduire à une histoire de sport. En effet, rappelons que la capitale du Royaume-Uni organise, à l'occasion de ses Jeux, une Olympiade culturelle dont l'objectif est de mettre à l'honneur la culture britannique. Dans ce cadre, un festival se tiendra du 21 juin au 9 septembre 2012 avec un programme d'expériences insolites célébrant les talents artistiques du Royaume-Uni. Si d'autres événements connexes devraient certainement être associés à l'Euro 2012, pourquoi ne pas profiter de ce second rendez-vous sportif majeur de l'année pour visiter la Pologne et l'Ukraine, de Cracovie à Kiev, deux cités riches en histoire, et pousser jusqu'à la chaîne montagneuse des Carpates? Autre événement-phare de 2012 qui peut donner le ton à vos incentives: l'America's Cup World Series, régate réputée dont une des étapes du circuit mondial se déroulera en avril à Naples, en Italie. En parallèle d'un tel événement, la visite de la ville et de ses environs, Pompéi en tête, semble tout à fait indiquée pour enrichir ce séjour. «Plus que jamais, l'entreprise doit plancher sur du team building clés en main mêlant le spectaculaire d'un événement, une course de bateau par exemple, à des activités touristiques», souligne Gabrielle Elbaz (American Express).

Prévoir l'organisation de vos incentives

Pour que de ces incentives riment avec succès, il faut anticiper leur préparation. «L'organisation d'incentives autour d'événements très fréquentés peut vite tourner au casse-tête. La disponibilité des chambres d'hôtels et les prix peuvent poser problème», prévient Gabrielle Elbaz en conseillant aux travel managers d'organiser un tel voyage quelques mois en amont. Un conseil qui vaut plus encore pour les incentives axées sur des événements distants, à l'instar de l'Exposition internationale de Corée, organisée du 12 mai au 12 août 2012 sur le thème de la mer et du développement durable. Pour les entreprises qui souhaitent bénéficier d'une organisation plus simple, reste une autre alternative: opter pour des manifestations franco-françaises. «Il y en aura toute une myriade en 2012, parmi lesquelles les célèbres courses de régate Vendée Globe ou encore Brest 2012», note Gabrielle Elbaz. Sans oublier les festivals de musique récurrents comme Solidays qui attire chaque année bon nombre d'entreprises. Enfin, il est possible de faire l'événement sans pour autant miser sur les grandes manifestations de cette année. Et ce, en le créant soi-même de façon spectaculaire. Un challenge relevé par MMA en 2011 (avec l'agence Denis & Co), en donnant son nom au stade du Mans, rebaptisé MMArena. Le point d'orgue de la démarche: l'organisation d'une journée d'incentive au sein du stade. Lors de laquelle, les 10 000 collaborateurs du groupe ont pu profiter de festivités mêlant spectacles, concerts, ateliers d'artistes, etc. Le clou du show? La venue de soirée de Yannick Noah! De quoi faire naître des vocations...

zoom

2012, une année fructueuse pour les MICE


Le marché des incentives devrait bien se porter en 2012. La demande mondiale en meetings et événements semble orienter à la hausse, selon une enquête d'American Express Meetings & Events, publiée fin 2011. Parmi les meetings planners interrogés, 42 % en Amérique du Nord, 50 % en Amérique latine, 51 % en Europe et 57 % en Asie constatent une augmentation de l'activité de leurs clients. Par ailleurs, 60 % des fournisseurs d'événements prévoient également une croissance du nombre de réunions. Toujours selon cette enquête, compte tenu de la hausse tarifaire annoncée en termes de déplacements et de réunions professionnelles, il est d'autant plus crucial pour les entreprises de se concentrer sur le bon équilibre entre rentabilité et impact d'un événement lors de la sélection d'un lieu. C'est d'ailleurs pourquoi le MICE (Meetings, Incentives Conferencing, Exhibitions) avait été identifié en 201 1 comme une nouvelle priorité des travel managers (25 % en moyenne et jusqu'à 44 % chez les grands comptes) selon le dernier baromètre EVP d'American Express.

Gabrielle Elbaz

Gabrielle Elbaz

Gabrielle Elbaz, American Express

«Plus que jamais, l'entreprise doit plancher sur du team building clés en main mêlant spectaculaire et activités touristiques. »

Mot clés :

Charles Cohen