Mon compte Devenir membre Newsletters

Des formations linguistiques moins chères et plus flexibles

Publié le par

Pour faire face aux pressions exercées sur le prix de leurs prestations, les organismes de formation linguistique développent des systèmes d'apprentissage à distance flexibles et bon marché, de la visioconférence à la VoIP. Sans oublier le «blended learning», une solution mêlant e-learning et cours par téléphone.

Mondialisation oblige, la maîtrise de l'anglais dans les grands groupes comme dans les PME est désormais devenue une nécessité. Si EADS ou Air France misent par exemple sur des tests d'évaluation linguistique avant de faire apprendre la langue de Shakespeare à leurs collaborateurs, la formation des salariés n'échappe pas aujourd'hui à des politiques claires et fortes d'optimisation des dépenses. Une aubaine pour les directions achats qui sont désormais sollicitées pour intervenir dans cette famille, notamment pour négocier des contrats mondiaux. «Depuis le début des années 2000, les acheteurs s'imposent dans les grands comptes auprès des responsables des ressources humaines pour optimiser le coût des formations», confirme Andrew Wickham, consultant au sein du cabinet Liguaid Consultancy. Une priorité à la réduction des coûts qui aurait d'ailleurs conduit à une diminution de 20 % du tarif horaire des formateurs en une dizaine d'années, selon de nombreux observateurs.

Aussi, les acteurs du marché ont pris le taureau par les cornes. Leur credo ? Associer leur traditionnelle formation en salle avec des solutions d'apprentissage à distance, généralement moins chères et bien plus flexibles. «Exit les déplacements coûteux et les contraintes logistiques générés par les formations présentielles. L'apprentissage à distance simplifie l'organisation des cours d'anglais en entreprise-», explique Andrew Wickham (Linguaid Consultancy). Preuve du succès grandissant de ces formations : elles devraient représenter d'ici trois à cinq ans 33 % du marché, contre 10 à 20 % actuellement, à en croire l'étude «Le marché de la formation en langues à l'heure de la mondialisation», réalisée par le cabinet Linguaid Consultancy.

Alliance Hospitality

Anne-Françoise Brambach (Alliance Hospitality) : « Très flexible et d'un bon rapport qualité/prix, le blended learning offre à nos salariés une progression rapide. »

Expérience
Alliance Hospitality teste avec succès le blended learning

Depuis deux ans, Alliance Hospitality, groupe international hôtelier multimarques (Crowne Plaza, Holiday Inn, etc.), collabore avec Telelangue, spécialiste des cours de langues à distance. «Nous privilégions la solution de blended learning, proposée par notre prestataire, pour améliorer le niveau d'anglais, d'espagnol ou d'italien de nos collaborateurs, mais aussi celui de français pour nos salariés étrangers», explique Anne-Françoise Brambach, responsable formation et recrutement au sein du groupe. Associant des cours par téléphone, à raison d'au moins 2 demi-heures par semaine, et des modules d'autoformation en e-learning, cette solution est notamment adaptée aux salariés qui souhaitent perfectionner leur anglais. «89 collaborateurs suivent cette formation qui dure au moins 30 à 40 heures. Le coût horaire n'est que légèrement supérieur au seuil de remboursement prévu par notre OPCAdansle cadre du Dit. Ce système d'apprentissage permet au salarié de s'organiser comme il l'entend. Ce qui le rend à la fois plus responsable et plus motivé. Au final, les progrès réalisés sont notables.» Mais quid des salariés débutants, qui n'ont pas le niveau suffisant pou r apprendre l anglais via ce système ? « Telelangue nous propose des formules à la carte, allant du cours en face-à-face de 2h par semaine à des ateliers thématiques liés à notre secteur d'activité dispensés dans nos locaux, sans oublier les semaines d'immersion organisées sur le site même du prestataire.»


Hôtellerie
Chiffre d'affaires 2008
8 millions d'euros
Effectif
60 salariés

Des modes de formation multiples

Du simple téléphone analogique à la VoIP en passant par la visioconférence, les modes de formations à distance se conjuguent au pluriel. Par exemple, Proformation propose depuis 2003 son offre de visioformation. L'objectif : transposer la formation en face-à-face sur le Web. «En se connectant à notre plateforme internet, le stagiaire peut suivre le cours en temps réel avec son professeur. L'un comme l'autre communiquent via un système de visioconférence preformant qui garantit une réelle qualité d'image et de son», détaille Yves Le Pomellec, directeur général de Proformation. Sans oublier un autre avantage : le coût. Alors que le tarif horaire moyen d'une formation en face-à-face avoisine les 55 euros HT, celui d'une heure en visioformation coûte 45 euros. Misant sur les formations à bas coûts, Telelangue propose de son côté des cours en e-learning durant lequel un coach répond en direct aux questions du stagiaire, via un système de VoIP Pour rester encore plus compétitifs, bon nombre d'acteurs du secteur privilégient la délocalisation, en recrutant des formateurs dans des pays en développement (Philippine, Maroc, etc.), voire aux Etats-Unis où les charges sociales sont bien moindres qu'en France. Un créneau sur lequel surfent Proformation, Telelangue ou encore Gofuent, spécialiste des cours d'anglais par téléphone. «Grâce à notre implantation dans des pays situés à des fuseaux horaires éloignés, nous pouvons dispenser les cours à des plages horaires très larges, de7h à23h, sept jours sur sept», précise Emmanuel Lefebvre, responsable marketing France de Gofuent. Chez Telelangue, les cours sont même proposés 24 heures sur 24. Un avantage non négligeable en termes de fexibilité pour le cadre, qui peut ainsi perfectionner son anglais n'importe quand.

Le succès du blended learning

Avec la montée en puissance de la délocalisation, un autre type de formation mêlant cours par téléphone et apprentissage sur Internet (e-learning) s'impose également sur le marché : le blended learning. Si certains organismes comme Proformation s'associent ponctuellement avec des éditeurs d 'e-learning comme Auralog ou 7 Speaking pour répondre à des appels d'ofres portant sur du blended learning, d'autres ont conçu leur propre solution clés en main, à l'instar de Gofuent ou de Telelangue. Ce dernier commercialise depuis 1998 une ofre de ce type comprenant deux tiers de cours en e-learning et un tiers de cours individuel par téléphone. « Pour favoriser l'efficacité pédagogique de cette solution, nous misons sur la régularité, avec des cours par téléphone d'une demi-heure tous les deux jours, couplés de quatre sessions hebdomadaires d'e-learning où le stagiaire se forme directement sur son PC», indique Jean-Michel Dubedout, p-dg de Telelangue. Les modules d'e-learning proposés sont généralement associés à des outils électroniques spécifiques visant à optimiser les temps d'apprentissage de la langue. «Notre solution est dotée d'un moteur d' intelligence artificielle paramétré en fonction du niveau du collaborateur et de ses objectif d'apprentissage, afin que celui-ci puisse apprendre à son rythme», présente Jean-Michel Dubedout. Par ailleurs, pour personnaliser au maximum la formation, les cours proposés se déclinent désormais par secteur d'activité ou fonction hiérarchique. Un parti adopté par Wall Street Institute qui, pour s'imposer sur le marché du «low cost», a récemment lancé deux nouvelles formules : des séminaires de deux jours, jugés très intensifs, centrés sur des thématiques particulières (le recrutement, l'anglais managérial, etc.) ; et des formations par téléphone, de 10 h à 20 h, dispensées par des professeurs

Natanael Wright, Wall Street Institute

«Pour satisfaire les entreprises dans leurs exigences de réduction des coûts, nous proposons des apprentissages de courte durée, soit 20 heures.»