Mon compte Devenir membre Newsletters

Des fauteuils à la mesure de vos ambitions

Publié le par

Les sièges de direction réservés aux hautes sphères de l'entreprise sont des vecteurs d'image. En cuir ou en tissu, ils restent classiques. Et comme les sièges traditionnels, ils tentent d'allier confort, ergonomie et esthétisme. Plus coûteux, ils deviennent aussi des objets design.

 

Le fauteuil de direction doit-il être à l'image de son propriétaire, élégant et distingué? « Il possède un véritable caractère ostentatoire et demeure assez masculin, résume une responsable de Sokoa, fabricant de sièges de bureau. Le choix de ce type de siège fonctionne souvent au coup de coeur. » Et les gammes de prix varient donc en conséquence.

Chez Buromedia, entreprise d'aménagement de mobilier design pour le bureau et l'habitat, la première gamme de prix pour les sièges de direction démarre à moins de 400 euros et grimpe au-delà des 1 200 euros. « Il faut compter environ 700 euros pour un siège en cuir, toutes options », affirme-t-on chez Sokoa. La raison? Si l'on veut un matériau noble, le choix se résume, peu ou prou, au cuir. Autre point à surveiller de près: les finitions. Elles doivent être discrètes et classiques, en général argentées, en aluminium, en blanc ou encore noir chromé. Il est également possible d'ajouter quelques éléments personnels « Nous pouvons revêtir certains sièges avec le tissu souhaité par le client, ajouter un réglage de roulettes ou personnaliser le dossier avec le logo de la société », explique Jean-Baptiste Caudy, gérant associé du distributeur J2CP qui s'occupe notamment des gammes de fauteuils de la marque Harmony. Les fabricants font néanmoins des efforts. Les sièges Moteo, du fabricant allemand Klöber, se déclinent en trois matériaux. Le Moteo Perfect possède une coque mate en satiné gris ou noir, le Moteo Style, lui, est pourvu d'une coque laquée brillante polie, noire ou blanche. Enfin, pour un prix supérieur, le dossier du Moteo Classique est en noyer, pour une note plus élégante. Afin d'assurer un meilleur confort à l'utilisateur, ces sièges sont dotés d'un système de coussin d'air baptisé «celligence». « Cette technique de rembourrage évite notamment les problèmes circulatoires », selon le fabricant. Le dossier et l'assise sont également réglables, améliorant ainsi le soutien lombaire.

Des sièges élégants et ergonomiques

La posture des utilisateurs est étudiée de près [pour un meilleur confort. Ainsi, le siège Berlin (de Harmony) a été conçu par des ergonomes et des médecins. Grâce à son mécanisme «synchrone», l'utilisateur peut l'adapter grâce à une manette pour régler simultanément l'assise et le dossier. Chez Steelcase, les modèles Please, iThink et Leap sont aussi étudiés pour le Lconfort de l'utilisateur. Le modèle Leap possède ainsi un réglage indépendant des dossiers lombaires et thoraciques, tandis que le siège Tink est doté d'un mécanisme qui règle automatiquement la tension du dossier en fonction du poids de son utilisateur. Ergonomie sous-entend réglage de différents éléments du mobilier, comme la présence d'accotoirs ou de têtières, pour soutenir la nuque. « Le siège de direction a une dimension symbolique, affirme-t-on chez Sokoa. Il doit donc avoir du volume. Les critères de dimension, comme la profondeur de l'assise et la longueur des accoudoirs, sont à prendre en compte. » La nouvelle gamme de sièges de direction du fabricant, baptisée K01, dont le nom est inspiré du K2, deuxième sommet le plus haut du monde après l'Everest, dispose d'une têtière et d'accotoirs réglables en hauteur. Les sièges de direction sont également orientés développement durable. Le Tink de Steelcase a été élu meilleur produit éco-conçu français en 2004 - lors du salon Pollutec - par le ministère français de l'Environnement et du Développement durable. Il est recyclable à 99 % et contient 41 % de matériaux recyclés. Si ces éléments de mobilier diffèrent peu des sièges des collaborateurs, ils 'restent des objets de création pour les designers.

Des lignes inspirées de l'univers automobile

Les sièges de direction deviennent design et peuvent s'inspirer de l'univers automobile. Les Italiens proposent des produits dans cette veine, comme le siège Aston du designer Jean-Marie Massaud, créé pour la marque Arper, ou encore le fauteuil Spirit de Sitland. Pour des sièges plus haut de gamme, des enseignes comme ArtDesign proposent des modèles de designers suisses, allemands ou italiens. Le siège Xten (voir photo de l'encadré), présent dans le catalogue d'Art Design, est né de l'imagination du designer Paolo Pininfarina, qui a notamment travaillé sur la Ferrari. Il est possible de commander le fauteuil Xten avec une coque reprenant le rouge de la célèbre voiture. Le modèle RT-XTen002 est pivotant, avec support lombaire réglable et appuie-tête. L'aluminium donne un aspect métallique pour des finitions plus haut de gamme. Ainsi, les accoudoirs réglables sont en aluminium peint ou poli et la structure en aluminium peint ou chromé. Le prix de ce fauteuil varie entre 1 746 Euros HT et 1 880 Euros HT, en fonction de la référence, de la finition et/ou de l'équipement. Une option comme une couleur spéciale pour un dossier en aluminium coûte 136 Euros HT, tandis que la gravure laser personnalisée sur le dossier reviendra à environ 250 Euros HT. Les deux options sont valables pour un minimum de trois pièces. L'enseigne Art Design propose aussi un modèle aux accents futuristes: le siège Silver d'Interstuhl, du designer Hadi Teherani. Ce siège, avec sa coque en aluminium, a fait une apparition remarquée dans le dernier James Bond Quantum of Solace avec Daniel Craig. Le design n'est pas un frein à l'ergonomie, puisque le modèle 362S Silver possède un mécanisme synchrone. Les finitions sont en blanc émaillé ou argentées, mates ou polies. Le revêtement est disponible en tissu ou cuir de qualité (marron, olive, noir, rouge ou orange). Son prix varie entre 2 620 Euros HT et 3 620 Euros HT. Les fauteuils Xten et Silver se déclinent en sièges de bureaux, pour une plus grande harmonie avec le reste du mobilier de l'entreprise. Signalons l'existence chez ArtDesign du modèle Konca avec un dossier en résille, du siège Kimera avec un dossier haut et enveloppant ou bien encore du modèle Galileo, conçu par la designer française Françoise-Hélène Jourda. Une façon de mettre en avant des designers français autres que les incontournables Bouroullec ou Philippe Starck.

zoom

Assortir son bureau à son fauteuil


Avec quoi associer son fauteuil de manager sinon à un bureau... de direction? « Si le mobilier en ébénisterie constitue en soi une demande classique, la tendance s'oriente vers des bureaux composites, avec un mélange de matériaux comme le bois et le verre », résume Thierry Bernard, responsable commercial chez Attitudes Bureaux, fournisseur de mobilier de bureau. C'est le cas du bureau Kalos, disponible chez Attitudes Bureaux, qui possède un plateau de verre laqué noir ou blanc au-dessus d'un élément en chêne européen merisier d'Amérique ou noyer d'Amérique. La clientèle féminine est séduite par un modèle comme le bureau design Tao, sorte de plateau courbe rappelant le yin et le yang. Il est également disponible en chêne naturel ou en noyer moka, avec un sous-main en cuir Attitudes Bureaux propose des modèles de fabricants espagnols, italiens ou français. France Bureau, ArtDesign ou Buromedia proposent également des bureaux pouvant être combinés à d'autres éléments de mobilier (fauteuils, petites tables de réunion ou d'appoint). « Un bureau de manager a un rôle statutaire », rappelle le responsable commercial d'Attitudes Bureaux. Ainsi, le bois est préféré au contreplaqué. Et pas n'importe quel bois, un matériau noble: du bois tropical comme le wengé. L'érable ou le noyer sont aussi employés. « C'est un véritable travail d'artisanat, car plusieurs éléments peuvent être taillés dans un même morceau de bois », explique Thierry Bernard (Attitude Bureaux).

Mot clés : euro

Marie-Amélie Fenou