Mon compte Devenir membre Newsletters

Des achats durables aux achats responsables

Publié le par

Le 26 janvier, les cabinets Mazars et A2 Consulting ont organisé un colloque sur les achats dits responsables à Paris. Responsables et pas seulement durables, une nuance qui a, semble-t-il, fait son effet puisque la manifestation a su réunir plus de 200 acheteurs. Preuve que la dimension sociétale de l'achat intéresse voire intrigue, quand le durable se résume bien souvent, à tort ou à raison, au strict aspect environnemental.

Lors de cette manifestation, les résultats d'une étude sont venus rappeler le fossé existant entre les bonnes intentions et la réalité. Ainsi, une large majorité d'entreprises et d'organisations publiques affirment avoir mis en place une démarche d'achats responsables. Mais dans les faits, plus de la moitié reconnaissent que les critères de RSE n'entrent pas ou peu en ligne de compte dans le référencement des fournisseurs et l'attribution des appels d'offres. Et fort logiquement, une minorité de directions achats ont mis en place des indicateurs de performance en matière d'achats responsables, préalable indispensable à toute pérennisation de la démarche.

Dans l'assistance, personne n'a remis en cause l'importance d'une politique d'achats plus responsable. Mais de nombreux directeurs achats ont rappelé que les objectifs assignés par leur direction générale concernaient en priorité la réduction des coûts. De même, les moyens à mettre à oeuvre (recrutement d'acheteurs spécialisés et/ou formation) apparaissent réservés aux grands comptes. Dans la plupart des PME, le responsable achats et ses deux collaborateurs - quand le service achats existe ! - se sentent bien seuls.

@ ARNAUD OLSZAK

La dimension sociétale de l'achat intéresse voire intrigue, quand le durable se résume bien souvent, à tort ou à raison, au strict aspect environnemental.

Par Sébastien de Boisfeury, rédacteur en chef