Mon compte Devenir membre Newsletters

De l'utilité d'une matrice de la maturité

Publié le par

Faire évoluer la fonction achats d'une entreprise vers un niveau de performance évident... voilà ce que permet cet outil de management. Avant que la fonction achats ne concorde avec la politique stratégique établie, son amélioration se fait palier par palier. Détails d'un plan de progrès.

Initialement, la fonction achats sert à approvisionner de l'extérieur ce qu'elle ne produit pas, pour ne pas perturber le cycle de production. D'une logique «acheter pour produire», les achats sont passés, avec le temps et l'expérience, à une logique «acheter pour développer». En 1998, Jean Potage, alors directeur du groupe achats de T a l ès, introduit le modèle de la matrice de maturité achats. Cet outil de management mesure l'évolution de la fonction achats et en dégage les axes d'amélioration en rapport avec les objectifs liés à la politique d'entreprise et à sa stratégie sur le long terme. Une matrice de maturité est une sorte de damier sur lequel le directeur achats pose ses pions et les fait avancer selon un plan de progrès établi.

Le modèle continu repose sur deux principes: les niveaux de maturité à atteindre et les domaines-clés.

Par Olivier Wajnsztok, directeur associé du cabinet AgileBuyer, spécialisé dans les achats opérationnels. AgileBuyer propose également des prestations de conseil stratégique.

Plusieurs niveaux de maturité

Jean Potage distingue différentes sortes de maturité: initiale, disciplinée, systématisée, managée et optimale. Au stade initial, la fonction achats n'est pas reconnue au sein d'une organisation, et aucune stratégie ne lui est appliquée: les acheteurs traitent simplement des demandes d'achats. Puis, la fonction achats devient disciplinée. Elle est présente dans l'organisation sans être structurée: elle s'occupe de l'approvisionnement de l'entreprise. Une fois systématisée, la fonction achats n'est plus associée à l'approvisionnement: elle possède des indicateurs pour mesurer les écarts, mais ne peut y apporter de solution. Lorsque la maturité est managée, de nombreuses stratégies ou actions sont déployées dans l'entreprise ; l'organisation aura une visibilité sur sa performance. Elle pourra y appliquer des axes d'amélioration pour atteindre le niveau supérieur: la maturité optimale. La fonction achats a alors un rôle stratégique dans la société. Elle est généralement présente au comité de direction. A ce niveau, la direction achats maîtrise son organisation. Ses processus sont en phase d'amélioration continue.

Les clés

- La matrice de maturité est un outil de management qui permet de piloter une organisation achats - On distingue plusieurs niveaux de maturité: initiale, disciplinée, systématisée, managée, optima le - Les domaines-clés peuvent concerner l'organisation, les processus, les outils et méthodes, les fournisseurs et les prescripteurs - La direction achats qui maîtrise son organisation sera en phase d'amélioration continue de son processus achats.

Les exigences à atteindre

Les domaines-clés sont des exigences à atteindre ; ils peuvent concerner l'organisation, les processus, les outils et méthodes, les fournisseurs et les prescripteurs. Chaque entreprise doit avoir sa propre matrice, car les domaines stratégiques varient d'une société à l'autre. Lorsque l'objectif est atteint, l'organisation peut passer à un niveau de maturité supérieur. Il est important d'impliquer dans cette démarche la direction du groupe, les acheteurs et les donneurs d'ordres. Cette transparence permet d'avancer ensemble vers la même stratégie du groupe.