Mon compte Devenir membre Newsletters

Conception collaborative, acheteurs et fournisseurs font le point.

Publié le par

Plus d'une centaine d'industriels se réuniront le 23 janvier 2008 en Haute-Savoie autour du thème de la conception collaborative entre les donneurs d'ordres et leurs fournisseurs.

Le 3 juillet dernier, le club des directeurs achats et sous-traitants (DASS) de Haute-Savoie et des fournisseurs s'étaient rencontrés pour la première fois afin d'étudier la faisabilité des déploiements de projets de conception collaborative.

@ Thésame

Le 3 juillet dernier, le club des directeurs achats et sous-traitants (DASS) de Haute-Savoie et des fournisseurs s'étaient rencontrés pour la première fois afin d'étudier la faisabilité des déploiements de projets de conception collaborative.

C'est autour du thème «Conception collaborative donneur d'ordres fournisseurs: repousser les frontières de l'innovation» que se tiendra le 23 janvier 2008, en Haute-Savoie, la première journée d'envergure où se rencontreront les responsables achats des donneurs d'ordres, des fournisseurs (ceux des PME de la filière manufacturière), des spécialistes R&D/ technique, etc. Pour participer aux tables rondes..., plus d'une centaine d'industriels sont attendus. Parmi eux, 60% seront des directeurs achats accompagnés de leurs directions techniques. Cette rencontre est organisée par Thésame, un réseau d'entreprises technologiques, en partenariat avec le Desma Grenoble et le pôle de compétitivité Arve-lndustries de Haute-Savoie, dans le cadre du projet «Praxis». Lequel propose des méthodes et outils pour construire et manager les relations de conception collaborative avec des fournisseurs. Le club des Dirigeants innovation et stratégie (DIS), autre réseau d'une quarantaine d'entreprises dédié à la gestion de l'innovation, organise l'événement.

Dépasser le stade du discours

«L'objectif est à la fois d'identifier les bonnes pratiques et d'effectuer un benchmarking», indique Jean Breton, directeur associé du DIS, conscient que le thème de cette rencontre «va encore à rebours du discours général, qui insiste sur la réduction des coûts.» D'où l'enjeu de cette journée. «La conception collaborative est un outil d'innovation et d'avenir pour réduire les coûts et les délais, rappelle Jean Breton. Il est souvent annoncé par les entreprises, mais peu pratiqué.» Il s'agit de dépasser le stade du discours sur l'intégration amont des fournisseurs. «En faisant se rencontrer les acteurs, nous voulons donner des informations sur le niveau d'expérience des directions achats sur le sujet. Ce qui permettra aux fournisseurs, qui sont plutôt dans une logique d'industrialisation, d'identifier les ressources à mettre en oeuvre pour la conception collaborative: créativité en bureaux d'étude, analyse fonctionnelle, propriété industrielle, mais également le management de cette relation client.»

La conception collaborative est un sujet bien connu des grands donneurs d'ordres, rassemblés dans le club des directeurs achats stratégie et sous-traitants (DASS). On y recense six grands comptes où les services achats sont très impliqués: Somfy, SNR Roulements, Bio Mérieux, Salomon, Schneider Electric et Bosch Rexroth. Le 3 juillet dernier, les responsables achats de ces entreprises et des fournisseurs s'étaient rencontrés dans le cadre de Praxis pour étudier la faisabilité des déploiements de projets de conception collaborative.

Des acheteurs à l'écoute

Du côté des donneurs d'ordres, six grands comptes et leurs responsables achats s'impliquent dans la réflexion sur la conception collaborative, dans le cadre du projet Praxis: Salomon, Tefal-SEB, Schneider Electric, Somfy, SNR, Bosch Rexroth et Biomérieux. Ils attendent beaucoup de cette journée du 23 janvier: réactions et points de vue de leurs confrères des achats, mais également des fournisseurs. «Nous souhaitons recueillir le maximum d'avis, indique Bruno Stragliati, responsable achats de Somfy. Nous voulons savoir si c'est une priorité que nous partageons avec d'autres entreprises.» Si le projet est porté sur les fonts baptismaux en Haute-Savoie, sa dimension doit, en effet, être internationale. «Tous les donneurs d'ordres et tous les fournisseurs sont concernés, quelle que soit leur taille», rappelle Bruno Stragliati. Au travers de retours d'expériences et d'outils d'analyses, la journée mettra l'accent sur les pistes d'amélioration. Notamment sur les process qui permettront de capter le plus efficacement possible l'innovation fournisseur.