Mon compte Devenir membre Newsletters

Charte: êtes-vous un bon pilote?

Publié le par

La charte des relations inter-entreprises vit et les comités de pilotage qui réunissent les représentants des signataires de la charte permettent d'en mesurer les progrès et de partager entre pairs expériences et bonnes pratiques.

Le dernier paragraphe de la charte prévoit les conditions de sa mise en oeuvre. Il y est expressément mentionné que deux comités de pilotage se tiennent par an. Promesse tenue depuis 2010 puisque, au niveau national, le sixième comité de pilotage a réuni 125 participants à Bercy le 20 décembre 2012, en présence de la ministre Fleur Pellerin.

Retrouvez nos Tribunes d'experts sur www.decision-achats.fr

Par Françoise Odolant Diplômée de Sciences-Po Paris et de la Harvard Business School, titulaire d'un MBA HEC-ISA, e l le a dirigé les achats de la division Lighting Systems de Valeo, puis du groupe Vivendi.
En 2008, elle crée AFM Performance Booster et rejoint la Médiation Inter-entreprises en 2010 en tant que responsable du pôle acheteurs, chartes et label.

Des retours d'expérience et de nouvelles idées

Les comités de pilotage sont coprésidés par la Médiation Inter-entreprises et la Cdaf. Ils réunissent les représentants des signataires de la charte. Le temps fort le plus apprécié par les participants est toujours celui consacré aux retours d'expérience exposés par leurs pairs. Cela leur permet de trouver de nouvelles idées ou astuces pratiques pour nourrir leur propre plan d'action ou mettre en oeuvre des indicateurs de pilotage réalistes au sein de leur organisation. L'ambiance favorise les échanges entre les participants, qui coconstruisent, lors de ce comité, des objectifs que s'assigne cette communauté engagée de défricheurs et de référents sur les pratiques d'achats responsables et collaboratifs.

Faits marquants

En mai 2011, un groupe de travail a été lancé pour identifier les peurs, les attraits ou les tentations que tous les acteurs concernés par la mise en oeuvre de la charte des relations inter-entreprises peuvent ressentir. En novembre 2011, John Henke, professeur américain, est venu présenter ses recherches sur la mesure de la qualité des relations clients-fournisseurs ; en avril 2012, décision a été prise d'élargir la cible des adhérents à la charte aux ETI et PME, afin d'impliquer toute la chaîne des relations clients-fournisseurs et ainsi d'avoir un impact réel sur l'économie. En décembre 2012, le label Relations fournisseurs responsables a été officiellement lancé et les éléments constitutifs de son référentiel ont été présentés. A cette occasion, Fleur Pellerin a décerné le label aux quatre premières entreprises distinguées, à savoir Legrand, SNCF, Société Générale et Tales. Les comités de pilotage se sont aussi démultipliés dans les villes ayant suffisamment de signataires, comme Lyon et Nantes. Les petits comités favorisent toujours davantage le dialogue et l'approfondissement des problématiques.

Certaines filières, comme le ferroviaire ou la branche de communication globale, avec l'OHM (Observatoire du hors-média), se sont aussi organisées pour rythmer l'implication de leurs adhérents: elles structurent un comité restreint et administrent régulièrement des baromètres sur les relations clients-fournisseurs, afin d'identifier les points noirs et d'animer les plans d'actions prioritaires nécessaires pour améliorer les relations inter-entreprises dans leur secteur d'activité. Elles se chargent aussi de restituer régulièrement les sujets sur la vie de la charte auprès de leurs adhérents, en réunions plénières, pour partager l'avancement sur la solidarité au sein de leur filière.

Les clés

- Les comités de pilotage sont des lieux de partage et d'échange.
- Les premiers signataires organisent des réunions fournisseurs afin de diffuser la connaissance de la charte.
- Certaines filières, comme le ferroviaire ou le hors-média, s'organisent pour rythmer l'implication de leurs adhérents.