Mon compte Devenir membre Newsletters

Cartouches de marque ou compatibles, un choix cornélien

Publié le par

Si les fabricants de cartouches d'encre compatibles proposent des prix nettement inférieurs à ceux des constructeurs d'imprimantes, la qualité de ces consommables est-elle toujours au rendez-vous? Voici quelques critères à prendre en compte pour faire le meilleur choix.

Sur le marché des cartouches, l'affrontement est particulièrement fort entre les constructeurs de systèmes d'impression (HP, Brother, Lexmark, Xerox, Canon...) et les fabricants de cartouches compatibles. Appelés également «remanufacturés» ou «génériques», ces consommables sont, comme leur nom l'indique, compatibles avec les imprimantes des constructeurs. En France, les fabricants qui les commercialisent (Armor, Pelikan, MBP, etc.) invoquent le coût comme principal argument en faveur de leurs produits. «Nos cartouches sont de 20 à 40% moins onéreuses que celles des constructeurs», affirme Sophie Lansac, directrice marketing et communication d'Armor.

Mais si le prix reste un atout important pour les cartouches compatibles, la qualité de l'encre est souvent pointée du doigt. Selon une étude réalisée en 2008 par l'entreprise indépendante d'assurance qualité QualityLogic, certes à la demande de HP, plus de 78% des pages imprimées avec les cartouches laser couleur remanufacturées étaient de qualité médiocre (encre qui coule...) contre seulement 3,9% pour les cartouches laser couleur HP originales. «Nos cartouches sont conçues et développées en même temps que les imprimantes afin d'obtenir un résultat fiable et optimal», souligne Nathalie Chamblain, directrice marketing PME de la division imagerie et impression de HP France.

Certains fabricants font en sorte que leurs appareils n'autorisent que leurs propres cartouches.

Certains fabricants font en sorte que leurs appareils n'autorisent que leurs propres cartouches.

Les marques sûres de leur force

Outre la qualité des impressions, plusieurs arguments jouent en faveur des cartouches de marque. «Elles ne sont utilisées qu'une seule fois. Il y a donc moins de risques d'endommager la machine et/ou d'encrasser des composants de l'imprimante», assure Nathalie Chamblain (HP France). Autre point significatif: certaines imprimantes refusent les cartouches compatibles. En effet, ces dernières ne bénéficient pas de puce électronique à la différence des consommables de marque. «Un message d'erreur va alors apparaître lorsqu'une cartouche compatible sera installée», souligne Nathalie Chamblain (HP France). Certains fabricants font ainsi en sorte que leurs appareils n'autorisent que l'utilisation de leurs propres consommables. Autre point à signaler: le refus de constructeurs de réparer leurs appareils si une cartouche compatible est à l'origine de la panne. Cependant, les fabricants de cartouches compatibles proposent généralement une assistance pour pallier ce problème. Enfin, dernier élément loin d'être négligeable, les produit s de marques sont disponibles dès le lancement d'une imprimante, alors qu'il faut souvent attendre plusieurs mois, voire plusieurs années, avant que ne soit développé un produit compatible qui soit de qualité identique.

Pour contrer tous ces arguments, les fabricants de génériques cherchent à obtenir une qualité d'impression correcte. «Nous réalisons de nombreux tests pour obtenir les bons composants physiques et chimiques . Ces derniers per mettent d'obtenir une cartouche de qualité équivalente à celle d'une marque», explique Sophie Lansac (Armor). Mais si certains prestataires démontent des cartouches vides, effectuent un nettoyage et remplacent toutes les pièces qui ont besoin d'être changées (tambour, raclette...), d'autres se contentent de les remplir. A noter que sur ce marché, certains fabricants de systèmes d'impression proposent également des cartouches compatibles avec les imprimantes de leurs concurrents. C'est le cas de TallyGenicom. «Dans le cadre de notre prestation baptisée «Conso-Service», nous proposons la maintenance et la réparation des machines ainsi que le remplacement des cartouches», note Patrick Borello, directeur commercial France de TallyGenicom. L'entreprise cliente peut ainsi cumuler un contrat de maintenance et l'utilisation de cartouches compatibles.

Christophe Miquel, responsable des achats consommables pour le CEA.

Christophe Miquel, responsable des achats consommables pour le CEA.

Témoignage
«Opter pour des cartouches compatibles nous permettrait de faire 20% d'économies»

En juillet prochain, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) a prévu de lancer un appel d'offres pour remettre en concurrence son fournisseur de consommables d'impression, Inmac Wstore. «A cette occasion, nous allons peut-être demander aux soumissionnaires de nous faire une proposition financière sur des cartouches compatibles», précise Christophe Miquel, responsable achats des consommables au sein du CEA. A la suite de cette consultation, l'organisme pourrait donc référencer dans son catalogue interne des cartouches remanufacturées et de marque. «Opter pour des cartouches compatibles pourrait nous permettre de réaliser des économies de l'ordre de 20%», indique Christophe Miquel.
Un changement radical, car depuis 2003, suite à la publication de tests qui avaient révélé la qualité d'impression insuffisante des cartouches génériques, le directeur des systèmes d'information avait décidé que le CEA n'utiliserait que des cartouches de marque pour ses imprimantes HP, Brother et Lexmark. Aujourd'hui, le CEA a décidé de se doter d'imprimantes et photocopieurs multifonctions. «Comme une grande partie de nos imprimantes individuelles et de groupe arrivent en fi n de garantie, c'est le moment idéal pour autoriser l'utilisation de cartouches compatibles», conclut Christophe Miquel.


CEA
ACTIVITE
Recherche et développement dans le domaine de la défense et de l'énergie
BUDGET GLOBAL 2008
3 milliards d'euros
EFFECTIF GLOBAL
Environ 16 000 collaborateurs
BUDGET ACHATS 2008
1,7 milliard d'euros
EFFECTIF ACHATS
Environ 200 collaborateurs

Des compatibles de même qualité

Pour éviter les mauvaises surprises, mieux vaut opter pour des compatibles qui respectent les mêmes normes ISO que les cartouches des fabricants d'imprimantes. Pour les cartouches laser couleur, il s'agit de la norme ISO/IEC19798, qui s'ajoute à la norme ISO/IEC 19752 pour les cartouches monochromes. Ces normes garantissent que les fabricants utilisent la même méthode pour mesurer l'autonomie des cartouches. Les acheteurs peuvent ainsi comparer les offres d'une marque à l'autre.

En termes de développement durable, certains fabricants de compatibles (Armor, MBP, Innotec...) ont obtenu la norme ISO 14001 (management environnemental). Son attribution fait suite à un audit réalisé par un organisme accrédité, visant les actions de l'entreprise notamment pour réduire au minimum les effets dommageables de ses activités sur l'environnement. Ils bénéficient également d'autres certifications comme le label français NF Environnement. Celui permet de limiter l'impact du produit sur la nature tout au long du cycle de vie. Certains prestataires (Armor, Pelikan...) sont également certifiés DIN 33870. Cette norme allemande réglemente la qualité et la fiabilité du recyclage des cartouches laser monochrome. Autre écolabel détenu par les fabricants (Armor, MBP...): le Nordic Swan. Celui-ci a pour principale exigence la mise en place d'un système de retour des cartouches usagées ainsi que la gestion responsable des déchets de production.