Mon compte Devenir membre Newsletters

CCA International choisit les solutions de sécurité de Stonesoft

Publié le par

Rapport qualité-prix du matériel et simplification de la politique de licence. Tels sont les principaux critères de choix qui ont conduit CCA International à retenir les solutions de sécurité Stonesoft.

CCA International, entreprise spécialisée dans la gestion de la relation client, a sélectionné, courant 2008, les solutions de sécurité réseau de Stonesoft. Objectif: faciliter et sécuriser la communication et l'échange de données entre ses collaborateurs situés sur différents sites. Après avoir consulté des prestataires, le choix s'est porté sur Stonesoft pour plusieurs raisons. Dans un premier temps, «ce sont la notoriété de l'éditeur, la performance et le rapport qualité-prix du matériel qui nous ont poussés à nous tourner vers les solutions Stonesoft», précise Hasan Yorulmaz, responsable central des systèmes d'information de CCA International.

La notion de QoS (Quality of Service) a ensuite joué un rôle déterminant dans la sélection finale puisque celle-ci permet notamment d'établir des priorités entre les flux de voix et les flux data sur la bande passante. «Par ailleurs, contrairement à son challenger sur ce projet, Stonesoft proposait une assistance technique», ajoute Hasan Yorulmaz. En effet, la maintenance post-déploiement assurée par l'intégrateur Protego a pesé dans la balance, et particulièrement la disponibilité, l'implication, le conseil, le suivi et la maîtrise technique dont ce dernier a fait preuve tout au long du projet.

Hasan Yorulmaz (CCA International): «Contrairement à son challenger, Stonesoft proposait une assistance technique.»

Hasan Yorulmaz (CCA International): «Contrairement à son challenger, Stonesoft proposait une assistance technique.»

Autre argument de poids pour Hasan Yorulmaz: la politique de licence de Stonesoft, nettement simplifiée. «Grâce aux solutions proposées et à l'architecture préconisée par Protego, nous avons pu constater un gain de temps de 60 à 70% qui nous permet d'être nettement plus productifs», conclut le responsable central des systèmes d'information.