Mon compte Devenir membre Newsletters

Bureaux Expo 2011: sous le signe de la nouveauté...

Publié le par

Plus de 10000 visiteurs et 250 exposants sont attendus à Bureaux Expo by Siseg, les 5, 6 et 7 avril 2011 au pavillon 1 de Viparis, porte de Versailles. A quelques jours de l'ouverture du salon, Décision Achats dévoile les tendances d'une manifestation qui devrait encore être, cette année, le théâtre de nombreuses annonces et nouveautés.

Nouveau nom, nouveau salon et innovation sont au programme de l'édition 2011 de Bureaux Expo, qui se tiendra du 5 au 7 avril au pavillon 1 de Viparis, porte de Versailles. Un nouveau nom d'abord qui se démarque singulièrement du précédent. Exit Siseg-Proseg, place à Bureaux Expo by Siseg. Ce changement d'appellation a pour ambition de donner plus de lisibilité à l'événement (lire notre encadré «3 questions à Laurent Botton» p. 41). L'édition 2011 sera aussi marquée par le retour de la convention annuelle de l'Arseg (l'Association des directeurs et responsables des services généraux) sur le salon. Après deux ans d'absence pour cause d'incompatibilité de calendrier, celle-ci se déroulera le premier jour - le 5 avril - avec en point d'orgue une prestigieuse soirée de gala.

Autre nouveauté, et pas des moindres, Bureaux Expo abritera Innovative building. Un nouveau salon qui se positionne comme une véritable plateforme de rencontres pour les acteurs du marché des infrastructures systèmes, des services et de la gestion pour le bâtiment performant, intelligent et durable. Dans cet espace qui accueillera une soixantaine d'exposants, les visiteurs pourront découvrir des solutions à la pointe de l'innovation en matière de bilan énergétique, de climatisation, de fluide...

Un espace dédié à l'innovation

Décidément à l'honneur, l'innovation bénéficiera d'un espace dédié au coeur du salon. Tous les candidats aux traditionnels Trophées de l'innovation y présenteront leur réalisation. Cette année, ces Trophées seront d'ailleurs couplés avec Innovative Building. En concentrant sur un même lieu tous les postulants aux Trophées, les organisateurs entendent ainsi braquer les projecteurs sur les principales nouveautés.

Le programme de conférences sera structuré cette année autour de six forums. Comme son nom l'indique, le forum «Grandes Entreprises» traitera des problématiques liées aux grands comptes comme le global facility management. Quant à la conférence «Green», elle abordera, elle, les problématiques de développement durable. Un questionnement qui ne manquera pas de se poser aux entreprises de plus de 500 salariés qui se verront bientôt imposer le bilan carbone.

Quant au forum «Prospectives», il permettra de passer en revue les futurs enjeux des services généraux et des achats hors production, que ce soit en termes de métier ou d'environnement de travail.

Quant au forum «PME», il proposera aux chefs d'entreprise qui assurent eux-mêmes les services généraux et les achats toute une série de conférences thématiques organisées sous forme d'ateliers. L'objectif: leur donner les clés pour améliorer la gestion des achats et mieux acheter. La cinquième conférence sera dédiée aux conditions de travail, avec une mise en avant des problématiques liées au stress au travail et aux nouveaux modes d'organisation. Le dernier forum s'adressera plus particulièrement aux services généraux. Il sera consacré à la communication avec les prestataires, la direction générale et les clients internes.

Au total, une dizaine de conférences seront ainsi proposées chaque jour pour offrir une vision globale des problématiques liées aux services généraux et aux achats hors production. Des conférences qui sont proposées en lien étroit avec l'Association des directeurs et responsables des services généraux (Arseg) et d'autres structures professionnelles comme la Compagnie des acheteurs de France (CDAF).

Huit pôles métiers

Pas de changement en revanche du côté des pôles métiers qui composent le salon. Comme l'an passé, les visiteurs pourront faire le point sur les dernières tendances en matière d'immobilier et de facility management, d'aménagement et de mobilier, d'informatique et de progiciels, de téléphonie et d'audiovisuel, de documents et d'impression, de services et multiservices, d'hygiène et de sécurité, sans oublier l'automobile et la mobilité. Lancé il y a trois ans, Bureau Green sera à nouveau de la partie. Les exposants pourront faire acte de candidature en répondant à un questionnaire sur l'entreprise et ses activités. Les dossiers passeront devant une commission composée de professionnels, qui sur la base d'un référentiel, récompensera les entreprises les plus en avance sur le sujet.

Laurent Botton, directeur du salon Bureaux Expo

Laurent Botton, directeur du salon Bureaux Expo

On l'aura compris, cette année encore, Bureaux Expo mettra en lumière l'ensemble des solutions et des équipements qui concourent à l'optimisation des organisations. Il constituera également pour tous les professionnels de l'environnement de travail une plateforme d'échanges privilégiés. Le tout sera porté par un credo simple: l'organisation et l'aménagement de l'espace de travail, et de manière générale les services à l'entreprise, sont un rouage essentiel du fonctionnement des entreprises. Ils sont différenciant pour les entreprises qui savent les maîtriser et donc permettent d'optimiser leurs performances.

Interview
«Des signes tangibles de reprise

Pourquoi avoir changé le nom du salon?
Lorsque nous avons racheté le salon Proseg en 2006, nous avions opté dès l'année suivante pour un nouveau nom: Siseg-Proseg. Quatre ans plus tard, il nous a semblé que ces acronymes avaient un peu vieilli et n'étaient plus en phase avec le coeur de métier du salon. Nous avons donc essayé de trouver un nom qui agrégerait les secteurs qui seront présentés. Après réflexion, c'est la notion de bureaux qui rassemblait le plus de suffrages. Nous avons donc choisi d'appeler le salon «Bureaux Expo».


Quelles seront cette année les principales tendances?
Nous aurons une offre très développée sur le développement durable avec des exposants spécialisés sur le sujet. Mais, je constate également que dans les autres secteurs d'activité, les entreprises proposent de plus en plus de produits et de services qui prennent en compte cette dimension d'éco-responsabilité. Il s'agit donc d'une tendance lourde...


Comment se porte aujourd'hui le marché des services généraux et des achats hors production?
Les restrictions budgétaires fortes ces dernières années ont contraint les entreprises à reporter leurs investissements en matière d'équipements, de solutions et de services. Mais ces besoins sont toujours présents et depuis le début de l'année, des dossiers gelés depuis deux ans sont en train de ressortir des cartons. Ajoutez à cela l'apparition de nouveaux projets, et vous obtenez des signes tangibles de reprise. Ceci étant, je me garderais bien de parler de sortie de crise, ce serait prématuré...