Mon compte Devenir membre Newsletters

Bien préparer un déménagement à l'international

Publié le par

L'expatriation d'un salarié n'est pas une mince affaire : elle nécessite les services d'un déménageur doté d'une solide expertise à l'international. Et pour faciliter le choix du prestataire, l'entreprise doit exiger des devis très détaillés.

Jeune cadre dans une grande banque française, Frédéric a été muté en avril dernier à New York. Pris en charge à 100 % par l'employeur, son déménagement est inclus dans un «package à l'expatriation» défini par le service RH de son entreprise. «A travers cette formule, ma société gère et finance toutes les étapes nécessaires à mon expatriation : prise en charge des billets d'avion, logement, cours de langue éventuels, etc. », explique le jeune cadre. Et d 'ajouter : «Parmi les six sociétés de déménageurs à l'international référencées par la banque, j 'ai pu librement en sélectionner deux. En fonction des devis proposés, mon employeur a opté pour celle ayant la solution la plus intéressante financièrement. »

@ ISTOCKPHOTO

Une action planifiée, des devis détaillés

A l'image de cette banque, de plus en plus d'entreprises sont amenées à piloter le déménagement à l'international de leurs collaborateurs. Pour éviter que l'expatriation ne devienne un casse- tête, une bonne dose d'organisation s'impose. «Le déménagement à l' étranger d'un salarié se prépare au minimum deux à trois mois avant le départ», rappelle Karen Money, gérante de Mister Déménagement, réseau de déménageurs internationaux. La priorité : opter pour un prestataire doté d'un solide savoir-faire à l'international. «L'entreprise doit privilégier ceux disposant d'un large réseau de partenaires à l'étranger et capables de piloter des interventions impliquant de nombreux opérateurs. De plus, le déménageur doit connaître les particularités du pays de destination et savoir prendre en charge l'ensemble des formalités douanières », souligne Karen Money.

Pour s'assurer de leur expertise, l'entreprise peut privilégier des prestataires dotés du label FAIM (Fidi Accredited International Movers) délivré par la Fédération internationale des déménageurs internationaux (Fidi). « Cette certification est déplus en plus exigée par les services achats lors des appels d'offres, car elle garantit l'efficacité et le sérieux du fournisseur, ainsi que sa solidité financière», explique Céline Delrue, directeur commercial chez Interdean, déménageur international doté du label. Attribué à la suite d'un audit réalisé par le cabinet Ernst & Young, il permet à l'entreprise titulaire d'intégrer automatiquement la Fidi, forte de 600 déménageurs dont 20 en France. «La fédération ne regroupe que les entreprises spécialisées exclusivement dans le déménagement à l'international et non les déménageurs traditionnels qui ne gèrent des expatriations que très occasionnellement», rappelle Jean-Luc Haddad, président de Fidi France et du groupe de déménagement Grospiron International.

Par ailleurs, pour favoriser un benchmark efficace des prix et des niveaux de qualité des prestations, l'entreprise doit exiger des devis très détaillés, précisant par exemple la grille tarifaire en fonction des effets personnels à emporter. «Il faut obligatoirement que le déménageur se rendre au domicile du salarié afin d'établir un inventaire. Cette visite est pratiquée par un technicien qui sera ensuite l'interlocuteur unique du collaborateur», explique Karen Money (Mister Déménagement). Un inventaire qui permet de déterminer les priorités. «Le technicien va répertorier les objets fragiles, comme les miroirs, qui nécessitent d'être rangés dans des caisses en bois conçues sur mesure. Le mobilier classique est, quant à lui, recouvert de carton triple cannelure très résistant, puis emballé avec du papier bulle kraft», détaille Karen Money. Et pour éviter l'oubli d'un carton, le prestataire doit établir le jour du déménagement une liste de colisage - exigée par les douanes - où figurent notamment le contenu, le volume et le poids de chaque colis. «Les colis sont étiquetés puis répertoriés sur cette liste, qui est signée par le salarié», précise Jean-Luc Haddad (Grospiron International).

Un transport par bateau ou par camion

Taxes, frais de douanes... Tous ces éléments nécessitent la plus grande attention de la part de l'entreprise. «Le devis doit détailler clairement toutes les étapes de la prestation, jusqu'au déballage complet au domicile de destination. Sans oublier les assurances, car les niveaux de garantie proposés par les déménageurs peuvent être variables», prévient Céline Delrue (Interdean). Enfin, pour réduire le coût de transport, la grande majorité des déménagements inter-continentaux s'efectuent par voie maritime. «En Europe, le camion est privilégié. Dans tous les cas, la voie aérienne reste rarement utilisée», constate Céline Delrue.

Il faut généralement compter quatre semaines à destination des Etats-Unis, un mois et demi pour un déménagement vers l'Asie et huit semaines pour l'Australie. Quant au prix, un déménagement par voie maritime de 30 m3 de mobilier et d'effets personnels (équivalent d'un appartement de 3/4 pièces) revient à environ 7 000 euros HT pour New York et 8 500 euros HT pour Tokyo. Des tarifs qui peuvent se négocier facilement si l'entreprise opte pour un déménagement pendant des périodes creuses pour les prestataires, c'est-à-dire en dehors des mois d'été et des fêtes de fn d'année.

Jean-Luc Haddad, Grospiron International

«Le déménagement à l'international est une affaire de spécialistes. Les déménageurs traditionnels ne gèrent que très occasionnellement des expatriations. »

zoom

Les étapes-clés d'une expatriation réussie
- Deux à trois mois avant le départ, l'entreprise doit rechercher son déménageur à l'international en faisant établir plusieurs devis détaillés, qui précisent les taxes, frais de douane, types d'affaires à emporter, etc.
- Pour bâtir un devis sérieux, le déménageur doit obligatoirement effectuer une visite technique au domicile du salarié.
- Le jour du déménagement, le prestataire doit réaliser l'inventaire de tous les colis à transporter et faire signer au salarié cette liste de colisage.
- Lors du déménagement, le prestataire distingue les objets fragiles - comme les miroirs, rangés dans des caisses en bois - du mobilier classique, recouvert de carton triple cannelure.
- Le transport s'effectue généralement par bateau. Par exemple, il faut prévoir quatre semaines pour un déménagement vers les Etats-Unis.

Charles Cohen