Mon compte Devenir membre Newsletters

Bien orchestrer sa communication interne

Publié le par

La maîtrise des achats dépend d'une bonne campagne de communication interne. L'acheteur est, en effet, toujours confronté à certains «clients» réticents, méfiants et craintifs de voir leur pouvoir disparaître. Pour asseoir la pertinence de son action, il doit mettre en oeuvre une bonne communication.

Rassurer, susciter l'adhésion et faire participer, voilà les trois principes autour desquels bâtir sa politique de communication interne. Obtenir la confiance de ses collègues passe d'abord par la démonstration de ses succès en cours et à venir. Il faut communiquer de manière informative et factuelle (KPI, tableaux de bord, intranet achats, etc.). Collaborateurs opérationnels, prescripteurs ou direction générale... Il ne faut pas oublier que chacune de ces entités peut être un frein ou un moteur. Dès lors, soit vous persuadez en vous basant sur la hiérarchie, soit vous obtenez l'adhésion des décideurs informels de façon détournée. Votre première cible de communication doit demeurer votre service achats. Evitez les messages contradictoires révélateurs de dissensions et suscitant doute et défiance. Parler d'une seule voix est essentiel.

Les actions où les achats sont les plus intégrés en amont sont les plus rentables et performantes, mais ce sont celles qui réclament la participation du plus grand nombre, du technicien à la R&D. Or, ces derniers peuvent être les plus réfractaires à l'intervention des achats. Même si le «leadership» peut venir en partie des achats, ce sont les qualités humaines qui l'emportent sur des compétences particulières. Les achats n'en ont pas le monopole. Après avoir défini les objectifs du plan de communication, identifié les porteurs du message, déterminé la forme et le fond du message, reste à spécifier les outils à exploiter. Tenez compte du secteur d'activité, de la culture d'entreprise, de la taille de l'organisation, de son statut.

L'art et la manière

Le type d'organisation (hiérarchique, décentralisé...) influencera aussi votre discours. Vous communiquerez différemment suivant que vous parlez à une population travaillant en mode projet, à un réseau au sein d'une structure mère ou à une collectivité de personnes. Dans une entreprise décentralisée, la communication achats devra être proche du terrain. L'écrit (comptes rendus, newsletter, etc.) est un des outils disponibles mais il doit être incarné par une communication «en chair et en os». Il est important de travailler en toute transparence avec ses clients internes et ses collaborateurs. Plus l'information est accessible en temps réel et fluide, plus la reconnaissance de la fonction sera importante.

@ Imprimé sur du papier recyclé.

Les clés

- Pour insuffler une démarche de progrès, il faut vendre les achats - Partager avec l'ensemble des acteurs concernés pour traduire les attentes de chacun - Ne pas confondre une démarche de communication «gagnant-gagnant» avec du machiavélisme ou du flicage - Savoir remercier.