Mon compte Devenir membre Newsletters

Best of

Publié le par

@ IGOR MOJZES - FOTOLIA

Les voleurs sont dans l'entreprise

- Selon une étude Symantec qui met en avant des schémas types menant à la violation de données, environ un tiers des préjudices seraient effectués par des salariés peu scrupuleux. Cette étude, réalisée par Eric Shaw et Harley Stock, experts en psychologie, a pour thème «Les indicateurs de risques comportementaux des employés mal intentionnés en entreprise». Premier constat, 30 % des violations de données seraient le fait d'employés mal intentionnés. L'étude révèle aussi que le coût moyen de ce type d'infraction en France est estimé à 2,55 millions d'euros. Selon le directeur des stratégies de sécurité de Symantec, Laurent Heslault, la plupart des entreprises sont globalement «armées» contre les menaces externes, mais peu d'efforts sont effectués en interne. Ainsi, toujours selon l'étude, les voleurs de données occupent la plupart du temps des positions stratégiques ou techniques.

Majoritairement de sexe masculin, âgé de 27 ans, le coupable est ingénieur, scientifique, manager ou programmeur. Dans 75 % des cas, les données volées sont des informations auxquelles l'employé a accès. La cause du passage à l'acte fait suite à un mécontentement ou à un revers professionnel et, très souvent, lorsque l'employé est sur le point de quitter l'entreprise. Enfin, 65 % des employés qui ont commis un vol de données ont ensuite retrouvé du travail dans une entreprise concurrente.

Fujitsu renouvelle sa gamme de portables destinés aux professionnels

- Dédiés avant tout aux utilisateurs en entreprise, les Lifebook version 2012 intègrent notamment deux ultrabooks, les U772 et UH572, plus fins et plus légers. Le constructeur promet d'associer le démarrage quasi instantané d'une tablette à la puissance et l'ergonomie d'un laptop, tout en proposant une fonction présentée comme inédite: le réplicateur de port en option. Cette fonction facilite le positionnement sur station d'accueil et off re un système de connexion aux périphériques et au réseau d'entreprise. Il est équipé d'un écran HD (1 366 x 768 pixels) de 14 pouces recouvert, d'une part, d'une vitre bord à bord et, d'autre part, d'un capot en magnésium, pour une épaisseur totale de 15,6 mm et un poids de 1,4 kg.

Le modèle UH572 est, quant à lui, équipé d'une dalle de 13,3 pouces, d'une coque rigide en aluminium rouge ou argenté, et pèse 1,6 kg. Les deux modèles partagent, par ailleurs, les mêmes spécifications techniques: un processeur Ivy Bridge, du Core i5-3317U au Core i7-3417U, 8 Go de mémoire vive DDR3 à 1 600 MHz et un disque dur de 320 ou 500 Go épaulé par un SSD de mémoire cache ou un SSD de 128 ou 256 Go. Les deux modèles U772 et UH572 sont disponibles en France à partir de 1 500 et 1 000 euros HT respectivement.

SUR LE FIL

Le développement des offres et des services en cloud computing n'est pas sans conséquence sur les risques liés à la sécurité des données. La Cnil tire la sonnette d'alarme tout en prodiguant ses conseils. Après consultation publique lancée fin 2011, la commission vient de diffuser un document de synthèse visant à apporter des recommandations pour les entreprises en prise directe avec le phénomène cloud computing. Parmi ces recommandations, les entreprises doivent identifier les risques pris en choisissant le prestataire qui se verra confier les données. Autre souci, celui lié au risque de données qui ne seraient pas assez protégées par rapport, notamment, aux autres clients d'un même prestataire. Néanmoins, la Cnil constate que la sécurité des services en mode cloud computing est globalement supérieure à ce qu'une PME est en mesure d'assurer en interne. Pour en savoir plus: www.cnil.fr


La solution Trend Micro Data Loss Prevention (DLP) intégrée à la plateforme Control Manager offre un renforcement accru de la sécurité des données dans l'entreprise, tout en étant dotée d'une gestion de tous les points de contrôle du SI. Ainsi, pour combattre les menaces d'attaques critiques pour l'entreprise, Trend Micro a intégré son module DLP à la plateforme Control Manager pour offrir visibilité et protection des données. Cerise sur le gâteau, il n'y a pas de surcoût, pas de serveur, ni de console d'administration supplémentaire.


Toshiba TFIS, entité du groupe Toshiba dédiée à l'activité de gestion de documents, propose FaxBox, sa nouvelle solution de fax externalisée en cloud computing. Désormais, avec FaxBox, l'envoi et la réception de fax devient aussi simple que pour des e-mails. Trois modes d'envoi sont possibles: envoi par e-mail directement à partir de sa messagerie électronique, envoi via l'imprimante virtuelle FaxBox depuis un document Office, envoi depuis un MFP avec la fonction «scan to mail». Grâce au mode cloud computing, aucune installation matérielle ou logicielle n'est requise, ce qui rend possible l'accès au service à partir de n'importe quelle connexion internet.


La famille des multifonctions A3 Kyocera s'agrandit! Le modèle TASKalfa 2550ci est une multifonction A3 à 25 ppm, avec un écran tactile couleur identique à la gamme TASKalfa actuelle. Elle est dotée de l'application HyPAS qui permet aux utilisateurs de paramétrer chaque jour de la semaine l'heure à laquelle l'imprimante peut se mettre sous et hors tension. Pour les modèles FS-6525MPF et FS-6530MPF, Kyocera a particulièrement insisté sur la consommation énergétique, avec l'intégration de la technologie HyPAS. La consommation en mode veille a également été revue, passant à 0,9 W. Les trois modèles sont d'ores et déjà disponibles chez les revendeurs Kyocera.

Microsoft refait Surface» avec sa tablette maison

- Microsoft tente une nouvelle percée sur le marché des tablettes et souhaite concurrencer Apple et Google en sortant «Surface», déclinée en deux versions, RT et Pro. Le modèle RT tournera sur un processeur ARM avec une version allégée de Windows 8, tandis que la version Pro sera équipée d'une puce Intel en mesure de faire tourner la toute dernière version de Windows 8 Pro.

Composée de magnésium, la future tablette Microsoft «Surface» aura un écran magnétique venant recouvrir l'ensemble comme un livre épais de 3 mm. Une petite béquille (0,7 mm) à l'arrière est intégrée afin de la poser plus facilement. Branchée avec le clavier, la «Surface» peut faire office de PC.

La version Windows 8 RT aura pour caractéristiques: un poids de 676 grammes, une épaisseur de 9,3 mm, un écran «Clear Type» HD (1366 x 768) de 10,6 pouces, un appareil photo avant et arrière, un stockage de 32 Go ou 64 Go, extensible par micro SD ou USB 2.0, une sortie HDMI et un processeur Nvidia avec architecture ARM.

La version Windows 8 Pro: un poids de 903 grammes, une épaisseur de 13,5 mm, un écran «Clear Type» full HD de 10,6 pouces, un appareil photo avant et arrière, une mémoire de 64 Go ou 128 Go, extensible par micro SD ou USB 3.0, un processeur Intel core i5 architecture Ivy Bridge, une sortie HDMI et un stylet intégré. Selon Microsoft, cette version Intel cible davantage les professionnels. A ce jour, Microsoft n'a pas encore annoncé de précision quant au prix et aux disponibilités.

Google présente sa tablette, la Nexus 7

- Après Microsoft, c'est au tour de Google de présenter sa propre tablette, construite par Asus. Avec une dalle de 7 pouces, elle vient davantage défier celle d'Amazon, la Kindle Fire, alors que celle présentée par Microsoft offre 10 pouces, à l'instar de l'iPad d'Apple, leader sur le marché. D'un poids de 340 grammes, elle intègre un écran Corning Glass et affiche une autonomie de 9 heures en vidéo, 10 heures en surf ou en lecture de livres électroniques et jusqu'à 300 heures en veille, via une batterie 4 325 mAh. Elle sera équipée de la toute dernière version de l'OS maison de Google, Android 4.1 (alias Jelly Bean). Au menu, des notifications enrichies, une recherche vocale revue s'inspirant de Siri, ou encore une accélération matérielle améliorée.

Commercialisée à partir de juillet directement à partir de Google Play, au prix de 199 dollars en version 8 Go (contre 249 dollars en 16 Go), la Nexus 7 est disponible pour le moment, uniquement aux EtatsUnis, au Canada, en Australie et au Royaume-Uni. D'autres pays suivront selon Google, dont la France. Ses caractéristiques: Android 4.1, Jelly Bean, écran de 7 pouces avec une résolution de 1 280 × 800 pixels, processeur Tegra 3 cadencé à 1.3 GHz, APN de 1.2 Mégapixels en façade, 1 Go de RAM, 8 ou 16 Go de mémoire interne, NFC, Bluetooth, WIIF, GPS, batterie de 4 325 mAh, pour une taille de 198,5 (h) x 120 (l) x 10,45 (p) mm.