Mon compte Devenir membre Newsletters

Bayard Presse facilite le dialogue entre les services

Publié le par

Le groupe a quitté Paris pour des bureaux plus fonctionnels. Les salariés ont été associés au choix du mobilier.

Pour des raisons de fonctionnalité mais également de coût, Bayard Presse a quitté en juillet dernier ses locaux historiques de la rue Bayard, au coeur de Paris , qu'il occupait de puis 153 ans. Le groupe s'est installé dans un immeuble de bureaux de 15 000 m2 à Montrouge (Hauts-de-Seine), en proche banlieue parisienne. Désormais, les 900 salariés travaillent en open space, qui correspond à la volonté de transversalité des métiers et de communication entre services. Les murs ne sont cependant pas tous tombés. A proximité de chaque bureau se trouvent de petits boxes fermés, pour divers usages: rendez-vous téléphoniques, réunions en petit comité... Dans ce contexte de nouveauté, les dirigeants ont jugé utile d'investir dans du mobilier neuf, identique pour les salariés et les dirigeants, pour un montant total de plus de 3 millions d'euros. «Notre ancien matériel a été cédé à l'Association des paralysés de France», précise le responsable des achats, Dominique Petro. Pour le choix du nouveau mobilier, la procédure a été participative. Six fournisseurs présélectionnés se sont chacun exprimés dans un showroom dédié aux salariés de Bayard, qui ont voté pour trois fabricants: Humanscale pour son siège à roulettes avec accoudoirs, qui équipe tous les bureaux, Samas pour le reste du mobilier et Byzance pour le rangement. La mise en place d'une salle de repos est aussi à l'étude. Le dossier est entre les mains du Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ainsi que de la médecine du travail.

Ouvert, épuré et pratique

Les bureaux des journalistes de Bayard Presse sont désormais en open space. Peu de cloisons, mais des meubles et des espaces de rangement pratiques et esthétiques. Le matériel informatique est récent et les câbles électriques ont été dissimulés. A proximité de chaque bureau se trouvent des espaces cloisonnés pour les conversations téléphoniques ou les réunions.

La lynotype accueille le visiteur

Dans le hall du siège du groupe, on retrouve la linotype, qui accueillait déjà le visiteur rue Bayard. Cette machine servait jusque dans les années soixante-dix à imprimer les journaux. «Elle fait le lien avec l'histoire du groupe de presse», indique Dominique Petro.

A chaque étage, l'espace cafétéria met l'accent sur la couleur et le service: distributeur de boissons chaudes, fontaines à eau faisant aussi office de bouilloire...

Les grandes salles de réunion sont équipées de vidéoprojecteurs qui se commandent à distance, par télécommande. Tous les fils électriques ont disparu à l'intérieur des tables.

Un espace reprographie est prévu à chaque étage avec deux copieurs: un noir et blanc (en standard) et un couleur. Cet espace se trouve à distance des bureaux afin que le volume sonore ne perturbe pas le travail.