Mon compte Devenir membre Newsletters

BPCE Achats s'engage en faveur du secteur protégé

Publié le par

Phare. Tel est le nom de la politique de sous-traitance auprès du secteur protégé déployée depuis près de deux ans par BPCE Achats. Retour sur un programme innovant et ambitieux qui a nécessité le concours du service achats comme des RH.

Sous-traiter 30 millions d'euros d'achats auprès du secteur protégé d'ici à 2013. Tel est l'objectif de BPCE Achats, le GIE dédié aux achats du groupe BPCE (réseaux des Banques Populaires et des Caisses d'Epargne). Comment? En lançant en juillet 2010, en partenariat avec la DRH, un projet ambitieux, baptisé Phare (Politique handicap et achats responsables). Une action parrainée par le top management du groupe, qui a signé une charte fixant les principes de cette politique. Et pour mener à bien cette tâche, BPCE Achats s'est appuyé sur deux poids lourds du secteur: le réseau Gesat et l'Unea. L'objectif de ce partenariat: fournir aux acheteurs un accompagnement adapté lors du sourcing par la mise à disposition d'outils dédiés (bases de données fournisseurs, plateforme d'appels à projets...).

Ce qui a séduit le jury

- Une démarche à la fois aboutie et structurée, résultat d'un travail en mode projet entre les RH et les achats.
-L'organisation de colloques Phare dont la dernière édition, en octobre dernier, a fédéré 22 acteurs du secteur protégé et adapté.
- Une qualité de présentation excellente à l'oral comme à l'écrit.

Un travail avec les référents handicap

« Nous avons également planché sur la rédaction de fiches outils détaillant les clauses types à introduire dans les cahiers des charges. Sans oublier la mise au point d'un outil de calcul des gains prenant en compte les réductions de cotisation à payer à l'Agefiph », souligne Lorène Lion, responsable achats groupe handicap chez BPCE. Pour confier des volumes de dépenses significatifs au secteur protégé, le groupe s'est attelé au déploiement d'achats groupés et d'accords de référencements dans diverses familles (nettoyage des distributeurs automatiques, cafétéria confiée à un Esat chez BPCE SA, etc.). « La clé du succès de cette politique repose sur le travail en binôme mené entre acheteur et référent handicap dans chaque entité locale, rappelle Lorène Lion. A cela s'ajoute la mise en place d'une communication globale pour mieux faire vivre cette politique en externe comme en interne par?'organisation de colloques regroupant les acteurs de la filière (dont la dernière édition a eu lieu en octobre dernier), la création d'espaces dédiés au programme Phare sur les intranets achats du groupe, etc. »

Trophée d'Argent

Heppner, ETI spécialisée dans la logistique, emploie les grands moyens pour réduire de 9 % ses émissions de CO2 d'ici à 201 4, soit une économie de 600 000 litres de gazole par an. Une démarche rendue publique par la signature de la charte Objectif CO2 de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). Pour ce faire, le groupe renouvelle une partie de sa flotte par l'introduction, en 2011, de 185 poids lourds écologiquement performants équipés de la motorisation EEV (Enhanced environmentally friendly vehicle). Au-delà de la modernisation de la flotte, Heppner engagera d'ici trois ans d'autres actions pour soutenir la promotion de «véhicules encore plus propres». Près de 50 % de sa flotte sera bridée à 85 km/h. 74 % sera équipée du dispositif SDR (System drag reduction) qui réduit les traînées aérodynamiques et améliore la sécurité des usagers de la route. Enfin, les contrats de location de poids lourds seront raccourcis à 48 mois dans l'optique de se rapprocher des cycles de vie définis par les normes des véhicules.