Mon compte Devenir membre Newsletters

Améliorer ses achats de travaux

Publié le par

Pour les prestations liées à la construction et la rénovation de bâtiments, les acheteurs doivent faire preuve d'une grande pluridisciplinarité et établir une relation continue avec le conducteur de chantier.

@ FOTOLIA/GREG PICKENS/LD

Dans la grande famille des achats généraux, l'acheteur de travaux liés à la construction ou à la rénovation de bâtiments est en première ligne. Sa mission est d'autant plus délicate que, depuis 20 07, le marché de la construction montre quelques signes de faiblesse, avec une croissance de seulement 0,7% l'an dernier. Certains craignent même une récession en 2008, conséquence de la crise des subprimes. L'acheteur de travaux doit faire partie intégrante de la maîtrise d'oeuvre de chaque projet. Sa mission: acheter les produits ou les prestations nécessaires à la construction ou à la rénovation d'un bâtiment, du béton aux tuyaux pour la plomberie en passant par le terrassement. Ainsi, il doit faire preuve une grande pluridisciplinarité et maturité achats pour faire face à des problèmes de natures diverses.

Aujourd'hui, l'acheteur subit la pression des délais dus aux plannings de construction de plus en plus courts. En règle générale, il reçoit le détail du chantier à réaliser environ un mois avant le premier coup de pioche. L'analyse des matériaux préconisés par le prescripteur - l'architecte - est un élément-clé d'optimisation des coûts. Il faut éviter les matériaux hors standard et les situations de monopole. La solution: mener une étude économique complète. Attention toutefois, le remplacement d'un matériel par un autre peut engendrer des coûts supplémentaires ou rendre la réalisation plus complexe.

Des marchés surtout locaux

Lorsque les pistes d'optimisation économique sont bien identifiées et certifiées, l'acheteur a un devoir d'alerte vis-à-vis du conducteur de chantier, afin que celui-ci puisse discuter avec l'architecte. L'acheteur n'ayant pas de relation avec le client final ou le prescripteur, les relations de qualité nouées avec le conducteur de chantier sont un facteur de réussite important. Par ailleurs, l'acheteur doit tenir compte de la localisation du chantier. Les contrats-cadres nationaux ne sont pas, dans leur majorité, compétitifs face aux propositions des entrepreneurs locaux. C'est d'ailleurs souvent l'objet de guerres entre le central et le local. Les plannings des projets de travaux étant serrés, négocier et inscrire dans les contrats de lourdes pénalités de retard se révèlent généralement une démarche gagnante. Enfin, le secteur de la construction figure au premier plan des problématiques de développement durable. Les différentes pistes issues du Grenelle de l'environnement vont certainement modifier le quotidien de l'acheteur de travaux, qui devra apporter une attention rigoureuse à l'équation écologique de l'activité.

L'expert

Olivier Wajnsztok est directeur associé d'AgileBuyer, un cabinet de conseil spécialisé dans les achats opérationnels. AgileBuyer propose également des prestations de conseil stratégique.

Les clés

- L'analyse des matériaux préconisés par le prescripteur est un élément-clé d'optimisation des coûts - L'acheteur doit prendre en compte la localisation des chantiers, les contrats-cadres n'étant pas souvent compétitifs - Le secteur de la construction est au premier plan des problématiques de développement durable.