Mon compte Devenir membre Newsletters

Allier simplicité et efficacité

Publié le par

Il n'y a pas de petites économies, dit-on. Cette expression, que tout acheteur qui se respecte doit prononcer au moins trois fois par jour, prend tout son sens en période de crise. Et sur ce point, les idées les plus simples sont parfois les meilleures.

«Certaines économies de bout de chandelle semblent une goutte d'eau. Mais à grande échelle, ce sont elles qui peuvent faire»

Ainsi, le groupe Spie a réduit de 75% le nombre de rapports annuels traditionnellement imprimés à cette période de l'année. Ceux qui n'ont pas reçu la version papier peuvent toutefois la visualiser en version numérique sur le site du groupe, puis éventuellement en faire la commande. Les économies sont multiples, des coûts d'impression aux frais de livraison. Le tout sur fond de développement durable, puisque l'entreprise réduit le nombre de rapports imprimés rarement lus. L'expérience est tellement concluante que le groupe a décidé d'étendre cette pratique à tous ses documents institutionnels et commerciaux avec, à la clé, jusqu'à 50% d'économies.

@ Arnaud Olszak

Autre exemple éclairé, celui de Faurecia. Pour réduire la consommation électrique dans ses locaux administratifs, l'équipementier a décidé que seul un néon sur deux serait allumé, notamment dans les couloirs. Si les espaces collectifs sont désormais un peu plus sombres, cette mesure a permis de réaliser plusieurs milliers d'euros d'économies sur certains sites. Une goutte d'eau pour Faurecia, dont les achats sont estimés à 8 milliards d'euros par an. Mais, généralisé au plus grand nombre d'entreprises, ce type d'initiative permettrait de générer d'importantes économies d'énergie. Ce qui démontre au passage que le développement durable n'est pas incompatible avec les réductions de coûts. Au contraire.

Par Sébastien de Boisfeury, rédacteur en chef