Mon compte Devenir membre Newsletters

« Un contrat-cadre fexible pour les achats d'intérim»

Publié le par

En réduisant son panel de cinq à deux agences d'intérim référencées, Valérie Testa, la directrice achats de Jaulin Groupe, a su optimiser les coûts en massifiant les volumes. Plus encore, l'opération a accru la productivité des équipes opérationnelles via une simplification des process. Eclairage.

Coordonner et rationaliser les achats d'intérim, d'un montant annuel d'environ 10 millions d'euros (dépenses de sous-traitance incluses), tels sont les challenges qu'a relevés Valérie Testa, directrice achats de Jaulin Groupe, une société spécialisée dans l'événementiel. «Nous organisons près de 1500 événements par an, dont chaque montage exige l'intervention de sous-traitants spécialisés. Et dès que nos besoins augmentent, notamment entre avril et octobre, nous faisons appela des agences d'intérim pour disposer d'une main-d'oeuvre complémentaire. Il s'agit essentiellement de manutentionnaires», explique la directrice achats. Aussi, pour optimiser cette prestation spécifique d'intérim, la direction a décidé de miser sur un levier d'action non négligeable : la réduction du panel fournisseurs. «Auparavant, chacune des cinq entités du groupe collaborait avec sa propre agence. Une organisation complexe générant des processus de gestion fastidieux. C'est pourquoi nous avons décidé de recourir à un prestataire unique, afin qu'il puisse gérer la totalité de nos événements, à Paris comme en province», indique Valérie Testa.

Deux prestataires référencés

Depuis le printemps 2009, le groupe Jaulin collabore ainsi avec Adia, un acteur majeur de l'intérim en France, suite à la mise en place d'un contrat-cadre d'une durée d'un an. « Cet accord permet de définir en amont l'ensemble des modalités contractuelles. Mais nous avons conservé une grande souplesse via une clause de non-exclusivité», souligne la directrice achats. En effet, si le groupe confie à Adia la gestion de ses événements nationaux, il peut également retenir un prestataire local, Temporis, pour des actions logistiques régionales et internes à l'entreprise. Résultat : en concentrant ses besoins d'intérim sur deux fournisseurs uniquement, Jaulin massifie ses volumes. Le donneur d'ordres est alors en mesure de négocier de meilleurs tarifs. Plus encore, cette organisation génère des gains de productivité considérables grâce à une gestion plus simple des prestations. «Par le biais d'une plateforme de centralisation qu'Adia a pu mettre en place au niveau national, nous bénéficions d'interlocuteurs dédiés qui assurent notre service de A à Z. Ce système permet à nos équipes opérationnelles de gagner un temps considérable. Il occasionne surtout un meilleur suivi puisqu'il n'existe plus qu'un seul point de passage des commandes, des factures et du traitement des litiges éventuels», analyse Valérie Testa. Une réorganisation de taille qui a également permis à l'entreprise Jaulin de réaliser un de ses objectifs initiaux : créer des synergies entre ses différentes entités pour favoriser une plus grande cohésion au sein du groupe.

L'acheteuse

Valérie Testa, 44 ans, est depuis 2003 directrice achats de Jaulin Groupe, une société spécialisée dans l'événementiel. Titulaire d'un BTS action commerciale, elle a débuté sa carrière en tant qu'acheteuse, puis chef de produit chez Relais H, filiale du groupe Lagardère, avant d'intégrer la centrale d'achats d'un groupe alimentaire.

Jaulin Groupe

ACTIVITE Evénementiel
CA 2008 58 millions d'euros
EFFECTIF 280 salariés
VOLUME D ACHATS 30 millions d'euros
EFFECTIF ACHATS 3 collaborateurs en direct et 30 agents opérationnels en indirect