Mon compte Devenir membre Newsletters

«Nous multiplions les économies sur le budget de téléphonie mobile»

Publié le par

Deux appels d'offres en l'espace de trois ans ont permis à Schindler France de réduire significativement ses coûts de téléphonie mobile, tout en déployant de nouveaux services pour les utilisateurs finaux.

Une négociation réussie sur toute la ligne. Pour Olivier Quintin, responsable du service achats et moyens généraux de Schindler France, les deux appels d'offres lancés en 2006, puis en 2009, sur le marché de la téléphonie mobile sont des exemples emblématiques de performance achats. Le premier acte se déroule en 2006 quand Olivier Quintin, embauché quelques mois plus tôt, s'attaque à la téléphonie mobile, une famille d'achats relativement importante chez l'ascensoriste (1,3 million d'euros par an à l'époque) et surtout stratégique. Les téléphones portables sont en effet un précieux outil de travail pour les 1200 techniciens de maintenance de l'entreprise chargés d'intervenir chez les clients. «Je connaissais bien cette famille d achats et je savais que nous obtiendrons d'importantes économies en faisant jouer la concurrence», glisse le responsable.

Le résultat ne s'est pas fait attendre. L'appel d'offres met aux prises l'opérateur historique, Orange, face à son challenger, SFR. La proposition tarifaire de ce dernier lui permet de remporter le marché. Et pour cause: avec SFR, Schindler France va réaliser 36% d'économies, portant son budget téléphonie mobile à 832 000 euros. «Des collaborateurs craignaient que le réseau du nouveau prestataire ne couvre pas certaines zones, se souvient Olivier Quintin. Nous les avons vite rassurés, d autant que SFR s'appuie sur des distributeurs locaux pour régler le moindre problème. Ce critère de proximité a aussi joué dans l'attribution de l'appel d'offres.» Côté terminaux, Nokia et RIM (Black-Berry) sont retenus pour la fiabilité et la solidité de leurs produits.

Suivi étroit des consommations

Le deuxième acte connaît la même réussite. Courant 2009, Olivier Quintin prépare un nouvel appel d'offres alors que le contrat avec SFR arrive à échéance. Même cause, même effet: 38% d'économies réalisées sur un budget qui avait entre-temps grimpé à 1,2 million d'euros, après l'ajout de lignes. SFR est reconduit, ce qui évite aux utilisateurs de changer de carte SIM. Olivier Quintin négocie de nouveaux services tels que la boîte vocale longue durée, des forfaits SMS illimités ou la carte 3G. Comme lors du premier appel d'offres, des techniciens de maintenance sont amenés à donner leur avis. «Il est essentiel d'associer les utilisateurs finaux à la démarche», souligne Olivier Quintin. Un logiciel de suivi des consommations est aussi déployé, permettant ainsi de détecter les lignes inutilisées depuis plus de trois mois et de ne plus payer les forfaits correspondants. «Cette solution nous permet d'être proactifs et d'avoir une vision consolidée de nos données», se félicite Olivier Quintin. Le mécanisme du double appel (d'offres) s'est en tout cas révélé payant.

L'acheteur

Olivier Quintin, 43 ans, est responsable du service achats et des moyens généraux de Schindler France depuis 2005. Il est diplômé de l'Institut supérieur de gestion (ISG) de Paris.

Schindler France

ACTIVITE
Concepteur, fabricant, installateur et mainteneur d'ascenseurs et d'escaliers mécaniques
CHIFFRE D'AFFAIRES 2008
586 millions d'euros
EFFECTIF
3 920 salariés
VOLUME D'ACHATS 2008
200 millions d'euros
EFFECTIF ACHATS
12 collaborateurs